La Suisse invite les pays arabes à une conférence sur l'eau à Berne

Article, 27.03.2017

Dans le cadre du Dialogue Arabe-CAD sur le développement à Berne, la Suisse invite les principales institutions donatrices arabes à une deuxième journée de conférence consacrée au sixième objectif de l’Agenda 2030 de développement durable, «Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement». Les discussions porteront sur la promotion de démarches innovantes en vue d’une gestion durable de l'eau, ressource indispensable à la vie.

En Afghanistan, un garçon boit de l'eau à une fontaine.
Près de 660 millions de personnes n’ont pas accès à de l'eau potable. Cette situation est encore exacerbée par les conflits qui font rage dans le monde.

Le septième Dialogue Arabe-CAD sur le développement se tiendra le 27 mars prochain à Berne. Dans le cadre de ces échanges sur la politique de développement, la Suisse accueillera des représentants d’États membres du Comité d'aide au développement (CAD) de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et des principales institutions arabes de coopération internationale.

En raison de l’importance de leurs investissements dans les pays émergents et en développement, les pays donateurs du Conseil de coopération du Golfe arabique (GCC) ont un rôle important à jouer dans la réalisation du nouvel Agenda 2030 de développement durable.

«Une crédibilité et un capital de sympathie importants auprès des États arabes»

Niklaus Eggenberger, collaborateur de la DDC
© DDC

Niklaus Eggenberger est conseiller régional pour la coopération internationale à l’Ambassade de Suisse d’Abu Dhabi. Il est notamment chargé du dialogue avec les pays donateurs des États du Golfe.

Niklaus Eggenberger, pourquoi la Suisse a-t-elle un conseiller pour la coopération internationale à Abu Dhabi alors qu’elle n’a pas de projet de coopération au développement en cours dans cette région ?

La DDC n’a, en effet, pas de projets opérationnels dans les États du Golfe, mais les pays du Conseil de coopération du Golfe comptent parmi les principaux donateurs en dehors du Comité d’aide au développement de l’Organisation de Coopération et de Développement économiques. Alors que les pays de l’OCDE, parmi lesquels la Suisse, tendent à diminuer les budgets alloués à la coopération internationale, les fonds investis par les pays du Golfe restent eux considérables, et ce malgré une baisse du prix du pétrole. Avec un financement public alloué au développement de 1,09 % de leur produit intérieur brut (PIB) en 2015 – près de 5 milliards de dollars américains en chiffres absolus –, les Émirats arabes unis se placent parmi les plus gros donateurs au monde. Les dépenses réalisées par l’Arabie saoudite dans le cadre de la coopération au développement s’élevaient à près de 14 milliards USD en 2014, ce qui correspond à 1,9 % du PIB saoudien. À titre de comparaison, l’objectif fixé par l’ONU s’élève à 0,7 % du PIB, et la Suisse a atteint un taux de 0,52% en 2015.

Échanges, innovation et partenariats pour réaliser l’objectif Eau

La Suisse prend la balle au bond et organise dans le cadre du Dialogue Arabe-CAD une deuxième journée de conférence, l’Arab Swiss Water Day (la journée arabo-suisse de l'eau). Cet événement sera consacré au sixième objectif de l’Agenda 2030 de développement durable: «Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement». La Suisse a joué un rôle actif dans l’élaboration de l’Agenda 2030, que l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté le 25 septembre 2015 à New York.

La gestion durable de l'eau est l’un des défis planétaires du XXIe siècle. En effet, l’eau est aujourd’hui davantage une cause d’instabilité sociale, économique et politique qu'autrefois, ce qui a des répercussions considérables sur la sécurité et la paix dans le monde. Dans de nombreux pays, les conflits armés et troubles civils privent des populations entières d’un accès sûr à de l'eau potable. Cependant, cette problématique peut aussi faire naître des collaborations entre des pays: l'eau peut donc cimenter la construction et le maintien de la paix.

L’objectif de l’Arab-Swiss Water Day est de discuter des moyens de concrétiser rapidement l’objectif Eau et des solutions et partenariats à long terme que cela implique. Les réflexions porteront également sur la durabilité des investissements dans la gestion de l'eau ainsi que sur la promotion de nouveaux modèles d'affaires et de technologies développées en collaboration avec le secteur privé. Par ailleurs, les institutions et les entreprises à l’origine de technologies et projets innovants dans le domaine de l'eau présenteront leurs derniers travaux dans le cadre d’une exposition.