Augmentation de 30 millions de francs de l’aide humanitaire fournie dans le cadre de la crise syrienne

Berne, Communiqué de presse, 13.01.2014

Alors que la Syrie est en proie à la guerre depuis plus de 1000 jours, la région connaît une situation humanitaire catastrophique. D’après les estimations de l’ONU, quelque 9,3 millions de personnes nécessitent une aide humanitaire en Syrie. Le nombre de réfugiés a plus que triplé au cours de l’année écoulée pour atteindre 2,3 millions et devrait s’élever à plus de quatre millions d’ici la fin de 2014. Devant cette situation, l’ONU organise à nouveau une conférence des donateurs au Koweït, le but étant d’exhorter la communauté internationale à dégager les 6,5 milliards de dollars nécessaires cette année pour financer les opérations d’aide. Pour répondre à cet appel d’aide humanitaire de l’ONU, le plus important jamais lancé, la Suisse prendra de nouveaux engagements de soutien.

L’hiver exceptionnellement rigoureux met à rude épreuve les personnes touchées par la guerre ; elles sont 11,6 millions à devoir faire face à des conditions de vie désastreuses aussi bien en Syrie, qu’au Liban, en Jordanie, en Turquie, en Irak et en Egypte. Dans ce contexte, lors de la conférence internationale des donateurs qui aura lieu au Koweït le 15 janvier 2014, la Suisse s’engagera à consacrer une enveloppe supplémentaire de 30 millions de francs en 2014 aux populations touchées par la crise syrienne. Le budget affecté à l’aide de la DDC aux victimes de la guerre civile en Syrie depuis mars 2011 atteint ainsi un montant de 85 millions de francs.

Le délégué à l’aide humanitaire de la Confédération, l’ambassadeur Manuel Bessler, prendra cet engagement financier lors de la conférence organisée par l’ONU. « La Suisse se donne pour priorité de lutter contre les effets catastrophiques que cette crise entraîne en Syrie et dans la région », a-t-il affirmé lundi devant les médias.

A la mi-décembre, l’ONU a mis en place un pont aérien à partir du nord de l’Irak pour acheminer de l’aide vers des régions inaccessibles du nord-est de la Syrie. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial (PAM) ont  pu livrer notamment des denrées alimentaires, des couvertures thermiques, des bâches en plastique et des tentes à plus de 50 000 personnes démunies. « En apportant un soutien financier rapide, la Suisse a contribué à ce que des personnes démunies puissent recevoir, grâce à ce pont aérien, les biens de secours dont elles ont un urgent besoin et qui sont d’une importance vitale pendant les mois d’hiver où les températures sont au plus bas », a indiqué M. Bessler.

Alors qu’un hiver exceptionnellement rigoureux sévit dans la région et qu’un flux constant de réfugiés arrive dans les pays voisins, qui atteignent les limites de leurs ressources, il est essentiel de débloquer rapidement des fonds suffisants. « Considérant que quelque 5000 Syriens fuient chaque jour dans les pays voisins et que les réfugiés syriens représentent actuellement près d’un cinquième de la population du Liban, il est indispensable que la communauté internationale soutienne également les pays qui assument ce fardeau supplémentaire », a jouté M. Bessler, adressant au passage ses remerciements aux pays voisins de la Syrie pour leur extraordinaire générosité. « Par ailleurs, une part rapidement croissante de la population locale de ces pays voisins a également besoin d’aide, notamment du fait de l’augmentation rapide du coût de la vie engendrée par la crise syrienne.

Dans le domaine humanitaire, la DDC concentre ses efforts sur la protection et le soutien des populations concernées en Syrie et des réfugiés syriens dans les pays voisins. Ce faisant, elle poursuit trois priorités : 1. Soutien financier de ses partenaires humanitaires (ONU, CICR, acteurs non étatiques internationaux et locaux). 2. Actions humanitaires directes de l’Aide humanitaire de la Confédération en Jordanie et au Liban, comme l’aide en espèces versée aux familles libanaises accueillant des réfugiés syriens ou la réhabilitation d’écoles fréquentées également par des enfants de réfugiés syriens. 3. Détachement d’experts du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) auprès d’organisations partenaires de l’ONU.

Face à la situation extrêmement difficile que connaît la Syrie, la Suisse s’engage en outre en faveur du respect du droit international et s’implique dans la recherche d’une solution politique juste et durable. Elle soutient ainsi les efforts de l’envoyé spécial de l’ONU et de la Ligue arabe, M. Lakhdar Brahimi. Par ailleurs, elle prête son concours en tant qu’Etat hôte de la Conférence de Genève sur la Syrie et répond à des demandes spécifiques de l’ONU ayant trait à cette conférence (formation technique en matière de conduite de négociations dispensée aux représentants de l’opposition).


Informations complémentaires

Engagement de la DDC en Syrie
Factsheet: DDC – crise syrienne


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères