Conférence sur la Syrie : le président de la Confédération exprime le respect que la Suisse porte aux États voisins de la Syrie (dernière modification, le 05.02.2016)

Berne, Communiqué de presse, 04.02.2016

Le président de la Confédération Johann N. Schneider-Ammann a remercié les citoyens des États voisins de la Syrie pour leur solidarité avec les personnes touchées par la guerre civile. La communauté internationale se doit de soutenir les États voisins, a-t-il déclaré lors de la conférence des donateurs pour la Syrie. La Suisse débloquera cette année 50 millions de francs pour les victimes du conflit.

© DDC
©

Jeudi à Londres, le président de la Confédération a déclaré que la Syrie était le principal défi humanitaire d'aujourd'hui et que la Suisse exprimait sa gratitude aux citoyens des États voisins, qu'elle tenait en haute estime. Depuis le début de la crise, l'engagement de la Suisse en Syrie et dans les pays voisins se monte à plus de 250 millions de francs. La moitié environ de cette aide est utilisée en Syrie même, l'autre moitié sert à soutenir les personnes concernées dans les pays voisins.

L'aide suisse vise prioritairement à créer des perspectives durables pour les victimes du conflit syrien, notamment par des investissements dans des projets en matière de formation. Dans le cadre de sa diplomatie humanitaire, la Suisse s'efforce en outre d'améliorer les conditions de travail des acteurs humanitaires en Syrie.

Rencontre avec des chefs de gouvernement européens

Une trentaine de pays étaient représentés au niveau des chefs d'État ou de gouvernement à la conférence de Londres sur la Syrie. Le président de la Confédération s'est entretenu séparément avec le Premier ministre des Pays-Bas Mark Rutte et avec le Premier ministre de Suède Stefan Löfven, ainsi qu’avec la présidente croate Kolinda Grabar Kitarović. Les relations bilatérales et la politique de la Suisse à l'égard de l'ensemble de l'Union européenne ont figuré au centre des discussions. M. Schneider-Ammann a souligné que, s'agissant de la mise en œuvre des nouvelles dispositions sur l'immigration, la Suisse mettait tout en œuvre pour parvenir à une solution consensuelle avec l'UE moyennant une clause de sauvegarde, dans le cadre de l'accord actuel sur la libre circulation des personnes.


Informations complémentaires

Infos complémentaires


Contact

Service d’information du DEFR
058 462 20 07,
info@gs-wbf.admin.ch


Editeur:

Département fédéral de l
Département fédéral des affaires étrangères