«Syria: progress in the peace process is an imperative» (fr/en)

26.09.2018

New York, 26.09.2018 - Allocution du Conseiller fédéral Ignazio Cassis lors de la réunion de haut niveau sur la crise syrienne, organisée par l’UE dans le cadre de la 73e session de l’Assemblée générale de l’ONU - Seul le texte prononcé fait foi

Orateur: Cassis Ignazio; Représentant de la Suisse auprès de l'ONU; Chef du Département, Ignazio Cassis

Des immeubles sont détruits pendant des combats dans le nord de la Syrie
L'action humanitaire en Syrie est la plus importante opération humanitaire de l’histoire suisse. © Keystone

Madame la Haute Représentante,
Excellences,
Mesdames, Messieurs

J’aimerais remercier l’Union Européenne, et en particulier Mme Mogherini, de nous avoir réunis pour débattre de cette situation dramatique.

Depuis la dernière réunion à Bruxelles en avril dernier, la logique militaire continue à primer dans le conflit syrien. Elle est accompagnée de nombreuses et graves violations du droit international humanitaire et des droits de l’homme.

Depuis 2011, plus de 376 millions de francs suisses ont été engagés pour les populations vulnérables en Syrie et dans les pays voisins. Il s’agit de la plus importante opération humanitaire suisse à ce jour.

Étant donné les immenses besoins humanitaires en Syrie, nous avons adopté une approche régionale pour atteindre les personnes en détresse par tous les canaux possibles.

La Suisse a ainsi ouvert un bureau humanitaire à Damas à la fin de l’année 2017, pour s'engager plus étroitement avec ses partenaires humanitaires et mieux coordonner son action. En outre, nous continuons à travailler de manière transfrontalière avec les pays voisins.

Nous soutenons le programme du CICR qui vise à protéger la population ainsi que à favoriser l’accès aux services de base. Nous avons également soutenu l’UNICEF avec du matériel pour la purification de l’eau.

Par ailleurs, le conflit oblige la population à des déplacements continus, ce qui impose une aide humanitaire importante. Il est impératif de créer les conditions afin que le retour dans leurs foyers puisse se dérouler dans la sécurité et la dignité.

Humanitarian aid is much needed.
 
But we need also to address its root causes more efficiently. For Switzerland, progress in the search for a political, negotiated solution is a must.

This year, we are beginning to see first developments, particularly in two areas:

1. First, thanks to the efforts of the UN Special Envoy for Syria, Staffan de Mistura, the contours of a Constitutional Committee have been defined. As host country, we stand ready to support a swift launch of the Committee.

2. Second, in the question of the detained and missing persons in Syria, some progress has been achieved in the establishment of the Working Group in the Astana Format.

Now is the time to join efforts and turn these first signs of progress into concrete results.

Finally, we believe that the Syrian conflict, with so many actors involved, has more chances to be resolved if the overall regional view is taken into consideration. Switzerland is always ready to offer its good offices, with Geneva as a negotiating venue, especially to discuss a possible regional cooperation arrangement.

Merci pour votre attention.


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
Fax: +41 58 464 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères