Les enfants exclus du système éducatif sur les bancs de l’école dans le Borgou

Projet terminé
Benin
Plus de 2000 enfants âgés entre 9 et 15 ans ont bénéficié de la première phase du programme d’éducation PAEFE mené par la DDC dans la région du Borgou, au Bénin. ©DDC Stephane Brabant

Dans le Borgou, région rurale du Nord du Bénin, plus de la moitié des enfants en âge d’aller à l’école n’ont pas accès à ce droit fondamental. La Suisse s’engage aux côtés de l’Etat béninois pour offrir à ces enfants exclus du système éducatif formel une éducation de base de qualité et adaptée à leurs besoins.

Pays/région Thème Période Budget
Bénin
Education
Formation professionelle
Facultés quotidiennes de base
Enseignement primaire
Formation professionnelle
01.06.2011 - 30.06.2016
CHF 6'610'000

Au Bénin, plus de 700'000 enfants restent actuellement non scolarisés et déscolarisés, soit 45% des enfants en âge d’aller à l’école. Une forte croissance démographique (2,6%) renforce la pression sur le système scolaire béninois, qui peine déjà à répondre aux besoins de la population. Les régions rurales, dont le Borgou, sont les principales touchées.

L’adoption d’un plan décennal de développement du secteur de l’éducation (PDDSE, 2006-2015) par le gouvernement béninois témoigne d’une volonté d’agir dans le secteur. Une école primaire gratuite et obligatoire pour tous est devenue une priorité pour l’Etat béninois. Toutefois, le manque de ressources entrave la bonne mise en œuvre de ce plan.

Une école de la deuxième chance

Au Borgou, département rural du Nord situé à la frontière avec le Nigéria, 54% des jeunes entre 9 et 15 ans ne sont pas scolarisés. Ce chiffre est près de 10% supérieur à la moyenne nationale.

Alors que certains enfants n’ont jamais été à l’école, d’autres l’ont quittée prématurément sans avoir acquis les connaissances de base de la lecture, de l’écriture et du calcul. Sans une éducation de base de qualité, ces enfants auront des difficultés à s’insérer dans la vie sociale et professionnelle.

C’est dans ce contexte que la coopération Suisse finance depuis 2011 un Programme d'appui à l'éducation et à la formation des enfants exclus du système éducatif (PAEFE) du Borgou.

Ce programme est destiné principalement aux enfants âgés de 9 ans - âge qui ne permet plus d’accéder au primaire classique - à 15 ans - âge qui autorise les apprentissages professionnels. La priorité est donnée aux filles, principales victimes de placements et travaux forcés, et plus généralement aux enfants condamnés à la mendicité, vivant avec un handicap, ou aux familles nomades.

Education de base et initiation aux métiers

L’approche pédagogique et l’enseignement, dispensé en langue locale et en français,sont adaptés en fonction des besoins des différents groupes d’enfants. Des offres éducatives équivalentes au cycle primaire permettent aux enfants non scolarisés et déscolarisés d’acquérir des connaissances de base et de s’inscrire, à terme, à l’examen du Certificat d’étude primaire (CEP). Pour la première fois, lors de la session de juin 2015, près de 450 enfants issus du programme étaient inscrits au CEP, avec un taux de réussite de 77%.

Afin de favoriser l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi, des initiations aux métiers sont également prévues par le programme. Ces initiations visent à faciliter l’accès de ces jeunes à des formations professionnelles dans les métiers identifiés comme porteurs de développement local.  Il s’agit par exemple de l’agriculture, l’élevage, la pisciculture, le maraîchage, l’artisanat, le microcrédit, l’hygiène et la santé, la comptabilité simplifiée, l’organisation ou la gestion des activités socio-économiques.

Au terme de la première phase du programme, près de 90 salles de classes ont été ouverts dans plus de 50 centres Barka bilingues. Au total, près de 2'200 enfants (dont 56% de filles)  issus de plus de 70 localités différents du département du Borgou ont bénéficié du programme. 

Dialogue constant avec les acteurs locaux

Le programme est construit dans une logique d’accompagnement et de renforcement des compétences des acteurs locaux. Le soutien et la collaboration avec avec les acteurs béninois -  les services décentralisés de l’Etat, les structures départementales, les communes et les communautés - sont constamment favorisés. La forte implication des communautés locales, notamment dans le financement des cantines, le recrutement du personnel, la participation aux travaux de constrution et l’achat de matériel, illustre leur volonté d’agir dans ce secteur.  L’objectif, à terme, est de permettre aux communes de reprendre progressivement en main la mise en œuvre du programme.

Des portes ouvertes sur l’avenir

L’offre éducative proposée dans le cadre du programme est un tremplin pour l’avenir des enfants. Ces derniers, arrivés au terme de leur formation, ont la possibilité d’intégrer ou de réintégrer le système éducatif formel grâce aux passerelles. Ils ont également la possibilité de poursuivre les études secondaires dans les collèges et les lycées, voire même de mener des études supérieures ou de poursuivre une formation professionnelle.

Le programme PAEFE se poursuivra au-delà de 2015, pour une deuxième phase de quatre ans. Il sera étendu à l’Alibori, département voisin du Borgou, tout au Nord du Bénin.