Empêcher la désertification et l’érosion des sols

Une femme court dans le désert avec un enfant dans ses bras.
La DDC se mobilise dans les pays touchés par la désertification afin de sauvegarder la fertilité des sols, les forêts et les ressources en eau. ©CGIAR

La désertification et l’érosion appauvrissent les sols et provoquent la perte d’éléments essentiels à la vie tels que les nutriments et l’humus. Il s’ensuit alors, pour les personnes concernées, une perte de leur base de production agricole, de leur source de nourriture et de revenu, voire de tout moyen de subsistance. Afin de parer à ce phénomène, la DDC se mobilise en faveur d’une gestion durable des terres, des forêts et des ressources en eau dans les pays et régions concernées par la désertification.

Priorités de la DDC

La DDC soutient une agriculture et une gestion forestière durables qui permettent de préserver les ressources en eau et la fertilité des sols, en particulier dans les régions arides (Sahel, Corne de l’Afrique, Asie centrale). Elle transmet des connaissances, appuie des projets de recherche et accompagne des réformes institutionnelles. Voici un aperçu des activités que mène la DDC pour lutter contre la désertification et l’érosion des sols.

Protection des pâturages

En Mongolie, l’un des pays les plus touchés par le phénomène de la désertification, la DDC se mobilise depuis 2004 pour la protection des pâturages. Elle encourage les communautés de bergers (Pasture-User-Groups, PUG) qui gèrent leurs terres de manière commune. Les droits d’utilisation des terres leur sont accordés par les autorités locales. Ces groupes élaborent des calendriers d’utilisation des pâturages et s’y conforment selon un principe de rotation. Ces associations autonomes sont de plus en plus reconnues et soutenues par les autorités locales. Le projet de protection de l’«or vert» (Green Gold) a d’ores et déjà permis de soutenir 960 PUG et 67 coopératives de commercialisation, ce qui équivaut à plus de 53’000 familles de bergers, soit 30% de l’ensemble des familles de bergers du pays.

Gestion forestière durable

Dans de nombreux pays en développement, le charbon de bois constitue l’une des principales sources d’énergie. Sa production requiert d’importantes quantités de bois et peut donc entraîner de la déforestation, de l’érosion et, in fine, de la désertification. Une gestion durable des forêts et une production du charbon de bois efficient sur le plan énergétique peuvent prévenir la désertification.

En Tanzanie, la DDC apporte son soutien au projet de transformation du secteur du charbon («Transforming Tanzania's Charcoal Sector»). Dans le cadre de ce projet, les habitants de huit villages du district de Kilosa élaborent des plans d’utilisation de la forêt qui leur permettent ensuite d’exploiter les ressources de manière communautaire. Pour ce faire, ils reçoivent une formation portant sur la production durable de charbon: ce qui contribue non seulement à protéger la forêt et les ressources en bois, mais aussi à augmenter la qualité du charbon de bois – améliorant ainsi les revenus des charbonniers.

Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification

La Suisse, représentée par la DDC, participe activement à l’élaboration et à la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD). L’objectif premier de la convention est de lutter, par des mesures efficaces à tous les niveaux, contre la désertification et d’atténuer les effets de la sécheresse, particulièrement en Afrique.

WOCAT – échange en vue d’une gestion durable des terres

La DDC soutient le projet «World Overview of Conservation Approaches and Technologies» (WOCAT), un réseau mondial dirigé par le Centre interdisciplinaire pour le développement durable et l’environnement de l’Université de Berne. Les partenaires impliqués dans ce projet s’engagent à collecter, évaluer et documenter des technologies et des approches de gestion durable des sols, particulièrement dans les régions les plus durement touchées par la désertification et la sécheresse. La collecte sert, entre autres, de base de décision pour toute question liée à la gestion des sols et à la lutte contre l’érosion.

Depuis début 2014, WOCAT est reconnu par la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) comme une plateforme mondiale dédiée à la documentation des meilleures pratiques d’utilisation durable des sols. WOCAT aide les 197 États signataires à discuter, au sein de la plateforme, de leurs pratiques dans ce domaine afin d’accroître rapidement et aisément leurs connaissances. De cette manière, la DDC diffuse tant du savoir que des pratiques opérationnelles afin de lutter rapidement et efficacement contre la désertification.

Contexte

La désertification dégrade le potentiel naturel et la productivité des sols diminuant ainsi la biodiversité et la capacité de régénération. La Convention de l’ONU sur la lutte contre la désertification définit le terme de désertification comme la «dégradation des sols». Les facteurs climatiques mais également humains tels que le surpâturage, la surexploitation, la déforestation et les systèmes d’irrigation non durables ou polluants contribuent à la désertification.

Environ un tiers des terres agricoles à travers le monde ont été dégradées. Chaque année, la désertification se traduit par la perte de 12 millions d’hectares, soit trois fois la superficie de la Suisse. De plus, 2,7 milliards de personnes souffrent des conséquences écologiques, économiques et sociales de la désertification et de l’érosion des sols. La désertification est souvent étroitement liée à la pauvreté des personnes qui vivent dans les régions concernées. Pour survivre, celles-ci n’ont d’autre choix que de surexploiter les sols. Cette surexploitation s’explique également par les exigences du marché international et l’absence de prise de conscience vis-à-vis des ressources naturelles dans certaines régions du globe.

La Suisse a ratifié la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CNULD) en 1996. Il s’agit du seul document juridiquement contraignant conditionnant l’environnement et le développement à une exploitation durable des sols. Les 197 États parties s’attachent à améliorer les conditions de vie des habitants des régions arides, à rétablir et à préserver un sol sain et productif, à protéger les semences et à atténuer les effets de la sécheresse.

La réalisation des objectifs de la convention requiert une approche ascendante (bottom-up), qui associe la population locale aux efforts de lutte contre la désertification. Les deux autres conventions de l’ONU adoptées lors du Sommet de la Terre de 1992 sont, elles aussi, capitales à cet égard. Il s’agit de la Convention sur la diversité biologique et de la Convention sur les changements climatiques.

Documents

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 173

Horn of Africa: One Health Units for Humans, Environment, Animals and Livelihoods

01.09.2024 - 30.06.2032

The project aims at improving the well-being of targeted pastoral communities challenged with inadequate access to basic health/veterinary services and environmental conditions in Somalia, Ethiopia and Northern Kenya through integrated health service delivery for both pastoralists and their livestock. The project will contribute to stability and vulnerability’s reduction of citizens in the region, thereby reducing their displacement/migration which is in the interest of Switzerland and the international community.


Programme d’appui à la commercialisation du bétail en Afrique de l’Ouest

01.07.2023 - 31.12.2028

Dans la région ouest africaine, le secteur de l’élevage est une grande opportunité d’intégration économique et de création de richesses pour les populations et les pays. En complément au soutien au secteur dans les pays prioritaires, ce programme vise le renforcement de la chaine de valeur régionale des produits animaux au profit des éleveurs. L’accent est mis sur le renforcement du secteur privé et l’amélioration des politiques et pratiques régionales d’échanges en  produits animaux.


Global Measurement of Diet Quality

01.01.2023 - 31.12.2025

Diets are the number one risk factor in the global burden of disease and multiple forms of malnutrition co-exist with overweight and obesity being the fastest growing form, particularly among poor populations in developing countries. Routinely collected information on Diet Quality is necessary to better understand dietary trends, help to create awareness, and inform policies to improve diets and health outcomes. Therefore, SDC supports an international initiative to develop diet quality measurements.


Financement des fonds agricoles nationaux du Bénin (FinAgri)

01.12.2022 - 30.11.2030

Au Bénin, il n’existe pas de dispositif national pour le financement du secteur agricole (agriculteurs, éleveurs, artisans et entreprises agricoles). Par la présente initiative, la DDC veut soutenir l’Etat béninois et le secteur privé dans la mise en place des dispositifs communs et pérennes de financement du secteur. Le but est de renforcer la productivité, la compétitivité des productions agricoles et la résilience des systèmes de productions aux effets des variations climatiques.


Soutien au Dispositif National de Sécurité Alimentaire -PRESA-

01.07.2022 - 31.12.2025

Malgré l’excédent céréalier enregistré durant ces deux dernières décennies, l’insécurité alimentaire touche près du ¼ de la population du Mali. La DDC veut renforcer les capacités institutionnelles et organisationnelles du dispositif national de sécurité alimentaire en vue d’améliorer la prévention et la gestion des crises conjoncturelles et accroître la résilience des populations vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.


Sustainable Natural Resources Management (NRM) for Enhanced Pastoralist Food Security in the Borana Zone, Ethiopia.

01.01.2022 - 31.12.2027

Natural resources, particularly water and pasture, are among the key determinants of pastoralist livelihoods’ sustainability. The proposed Project contributes to the outcomes of the SDC’s Food Security Domain as stipulated in the Swiss Cooperation Strategy Horn of Africa. It aims at improving pastoralist food security and adaptive capacities in the lowlands of Borana Zone, Southern Ethiopia, through enhancing the sustainable management of natural resources.


International Fund for Agricultural Development (IFAD) 12 Core contribution 2022 - 2024

01.01.2022 - 31.12.2024

IFAD aims at transforming rural economies and food systems by making them more inclusive, productive, resilient and sustainable. During 2022-2024, IFAD plans lifting 68 million poor rural women and men out of hunger and poverty, en route to doubling its impact by 2030. IFAD is one of the 15 priority multilateral organizations of the Swiss international cooperation and shares its priorities of leaving no one behind; addressing issues of climate change, nutrition, gender and youth; and engaging more with the private sector and promoting innovation.


Rural Markets

01.01.2022 - 30.09.2023

The political and health crisis in recent years has affected the economic activity of the Family Production Units (UPFs, in Spanish), which is why their resilience needs to be strengthened. The market development approach, applied in phases I and II of the project, has proven its potential to solve major bottlenecks.  In the last phase, the proposal is to consolidate and scale up the achievements in the market systems, as well as of the public and private services supporting them, focusing on knowledge management and sustainability mechanisms.


FASL - Food-security and Agricultural Sustainability for Livelihood improvement

01.01.2022 - 31.12.2025

Poverty and food insecurity are widespread all over Afghanistan and even more accentuated after the political change after the takeover of the Taliban in August 2021. Therefore the support of the poorest farmers in the most remote areas by improving and securing their livelihoods is crucial in order to strenghten sustainable natural resources management and the communities’ resilience. It is interwoven with the humanitarian appeal of Aga Khan Foundation supported by Switzerland. 


LURAS - Lao Upland Rural Advisory Services

01.12.2021 - 30.11.2025

Laos is an agriculture-based country in transition. Farmers in the Northern region require additional knowledge, skills and access to resources to organize themselves within the ongoing agricultural socio-economic changes. Switzerland’s expertise in inclusive economic development, climate change and environment will support rural advisory services during this final phase to sustainably stimulate climate resilient and lasting improvements in agricultural production and income generation for these farmers.


Enabling development through landmine clearance in the Sengwe Wildlife Corridor

01.11.2021 - 31.10.2023

Switzerland will contribute to achieve Zimbabwe’s 2025 landmine-free deadline by supporting a demining operation in the Sengwe Wildlife Corridor. The project implemented by APOPO seeks to return 84% of the remaining suspected contaminated area to local communities which will be used for agricultural development, ecotourism, and conservation, as well as to provide mine risk education so that food security is enhanced, general wellbeing is improved, and accidents are avoided.


BIOREST - Appui au développement d’une agriculture biologique durable et résiliente dans un contexte de changement climatique en Tunisie

01.11.2021 - 31.10.2025

A travers cette l’intervention, la Suisse consolide les efforts du gouvernement tunisien pour la résilience au changement climatique en accompagnant le développement des systèmes d’agriculture biologiques appliquant les principes de l’agriculture intelligente face au climat. L’appui portera sur les axes de la production végétale et animale, l’encadrement des acteurs et le système de contrôle de l’agriculture biologique. L’approche territoriale adoptée consolide la résilience alimentaire et environnementale des régions ciblées et de la Tunisie.

Objet 1 – 12 de 173