IUCN Programme 2017 (phase unique)


Pays/région Thème Période Budget
Monde entier
Changement climatique & environnement
Biodiversité
Politique de l’environnement
Protection de la biosphère
01.01.2017 - 31.12.2017
CHF 1'900'000
Domaine de compétences

L’UICN, Union internationale pour la conservation de la nature, aide à trouver des solutions pratiques aux problèmes de l’environnement et du développement les plus pressants de l’heure. Créée en 1948 elle s’est illustrée notamment comme gardienne de la biodiversité des espèces et, de plus en plus, de celle des écosystèmes qui garantissent le cycle de la vie sur terre. De par sa composition et son statut elle permet un dialogue entre la société civile, les gouvernements, la science et le secteur privé.

Priorités stratégiques de la Suisse et de l'organisation et leur cohérence

Le but principal de l’UICN est de contribuer à préserver le patrimoine naturel de notre planète tant au niveau des espèces que de écosystèmes. Par sa forte ortientation dans son nouveau programme 2017-2020 auprès des Objectifs du Développement Durable (ODDs), l’UICN s’efforcera à contribuer à résoudre des problèmes globaux liés entre autre au domaine de l’adaptation au changement climatique et à la réduction des risques à catastrophes.

Résultats de l'engagement déployé à ce jour par l'organisation

L’appui de la Suisse sous forme d’une contribution cadre de l’ordre de 2.2 mio CHF/an a permis à l’UICN d’augmenter l’ampleur de ses projets, d’élaborer de nouveaux instruments de suivi et d’entamer une restructuration profonde de l’institution quant à son fonctionnement. Dans le domaine thématique le role des services écosystémiques a été abordé et appuyé à tous les niveaux.

Résultats de l'engagement déployé à ce jour par la Suisse

Pendant les quatre dernières années l’UICN a continué à se créer une reconnaissance et réputation au niveau global comme une des ONGs internationales dans le domaine de l’environnement de pointe qui lui a valu le droit à un siège permanent à toutes les conventions de Rio.

A travers un effort considérable, l’UICN a également réussi a obtenir le statut d’organisation accréditée pour la mise en oeuvre de projets du FGE (fonds global pour l’environnement GEF) ainsi que le Font Vert pour le Climat GCF.

Effets directs de l'engagement actuel de l'organisation

Cette phase unique d’une durée limitée d’un an sert de phase de transition suite à la décision de la DDC de ne plus appuyer l’UICN par des contributions cadre au future. L’appui financier devrait permettre à l’UICN de poursuivre son processus de réforme et d’identifier de nouvelles sources d’argent afin de résoudre le problème structurel des contributions cadres en déclin. Il permettra éventuellement aussi à l’administration de la Confédération suisse d’explorer des alternatives au financement cadre de la DDC.

Effets directs de l'engagement actuel de la Suisse

Vu le caractère particulier de cette dernière et courte phase les effets estompés sont relativement modestes. Ils se limitent principalement à contribuer à trouver une solution durable et pertinente pour l’appui institutionnel (c’est-à-dire une contribution cadre) future par la Confédération à l’UICN. Cet effort devra être entrepris en coordination étroite et en accord avec les autres entités impliquées de l’administration fédérale.

Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Autre organisation internationale
  • Union internationale pour la conservation de la nature


Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   1'900'000 Budget suisse déjà attribué CHF   1'900'000 Budget de l'Organisation CHF   125'000'000
Donateur d'ordre

No 4 après la Suède, le Danemark et la Norvège dans la période 2013-2016

Donateurs

L’UICN reçoit de nombreuses contributions de diverses sources. Les contributions allouées sans restriction au programme proviennent principalement des pays nordiques, de l’Union des Emirats Arabes (UEA), ainsi que de la Fondation MAVA de la famille Hoffmann La Roche. Récemment cependant plusieurs de ces bailleurs de fonds ont subi des coupures financières qui les ont contraints soit à réduire (exemple Finlande 50%), interrompre (exmple UEA) ou arrêter (exemple Danemark) l’appui financier. D’autres ont des perspectives problématiques telles que la Fondation MAVA qui sera abandonnée d’ici quelques années.

Coordination avec autres projets et acteurs

La DDC fait partie du groupe des donateurs principaux (‘framework donors’) qui suivent avec attention l’évolution du programme de l’UICN, les modalités de mise en œuvre et les résultats obtenus.

A travers la participation de la DDC à la réunion annuelle organisée par le siège de l’UICN à Gland, un contact direct avec les autres bailleurs de fonds peut être maintenu et nourri. Cependant l’agenda de ces rencontres d’environ 1.5 jour est souvent trop dense et fortement imprégnée par le management de l’UICN.