Pas de développement sans droits humains

Enfants rohingyas jouant avec une poupée dans un camp de réfugiés au Bangladesh
La protection des droits des groupes particulièrement vulnérables, tels que les réfugiés rohingyas au Bangladesh, est une priorité absolue pour la DDC. © Anna Dubuis / DFID

Il ne peut y avoir de développement durable sans le respect de principes fondamentaux relatifs aux droits de l’homme comme la non-discrimination, la participation et l’état de droit. Ces droits sont au fondement de la coopération internationale. C’est pourquoi la DDC place la promotion des droits de l’homme au cœur de ses priorités.

En point de mire de la DDC

La réalisation des droits de l’homme est un objectif de politique extérieure inscrit dans la Constitution fédérale. La politique extérieure suisse en matière de droits de l’homme s’articule autour de trois grands axes:

  • la protection et la promotion des droits civils et politiques, par exemple l’accès non discriminatoire à la justice et la participation aux décisions politiques,
  • la protection et la promotion des droits économiques, sociaux et culturels, par exemple le droit à l’éducation et à la santé,
  • la protection des droits des groupes particulièrement vulnérables.

La DDC contribue à la mise en œuvre de la politique des droits de l’homme, en s’employant à promouvoir les droits des pauvres et en aidant les gouvernements à respecter, à protéger et à promouvoir ces droits. Dans ses programmes de lutte contre la pauvreté, elle met l’accent sur les droits de l’homme.

Approche fondée sur les droits humains

Dans ses activités, la DDC suit une approche fondée sur les droits humains. Celle-ci est guidée à la fois par des normes internationales, qui offrent une légitimité à la coopération au développement, et par les principes suivants:

  • égalité et non-discrimination,
  • participation et soutien à l’exercice des droits de l’homme (empowerment),
  • obligation de rendre des comptes en cas de violation des droits de l’homme (accountability), reddition de comptes et réparation,
  • indivisibilité et universalité.

La DDC s’engage ainsi à intégrer systématiquement dans ses programmes les questions juridiques ayant trait par exemple au droit de la migration ou au droit du travail, et ce dans tous les pays partenaires. Au travers d’une approche fondée sur les droits humains, la DDC aide des personnes (des titulaires de droits) à revendiquer et à exercer leurs droits. Par ailleurs, elle soutient des institutions étatiques et non étatiques (des détenteurs d’obligations) dans leurs efforts pour s’acquitter de leurs engagements en matière de respect, de protection et de garantie des droits humains.

Renforcer les institutions étatiques et promouvoir les droits des groupes vulnérables

Les contextes de fragilité, les conflits violents et les violations des droits de l’homme constituent autant d’obstacles à la lutte contre la pauvreté. Ces facteurs peuvent se renforcer mutuellement dans une sorte de spirale infernale. Les Etats fragiles ne sont généralement pas en mesure de garantir des prestations essentielles comme la protection contre les violations des droits de l’homme. C’est pourquoi la DDC aide ses pays partenaires à renforcer leurs structures étatiques, afin qu’ils puissent mieux honorer leurs engagements en matière de droits humains.

Au Tadjikistan, par exemple, la DDC soutient des réformes visant à renforcer les services d’assistance juridique. Les femmes dont le mari a quitté le pays pour travailler à l’étranger sont les principales bénéficiaires de ces efforts. En Albanie, un système de protection sociale durable et très complet a été mis en place avec le soutien de la DDC afin d’assurer une meilleure intégration sociale des Roms. En Bolivie, la DDC soutient le bureau de médiation national pour les droits de l’homme et s’emploie à défendre les intérêts de la population indigène. En Afghanistan, la DDC œuvre en faveur d’organisations de défense des droits des femmes et, au Honduras, elle prête son concours à la protection des défenseurs des droits de l’homme.

A travers ces projets, la DDC s’attache à promouvoir les droits de groupes vulnérables et défavorisés, à consolider la société civile et à favoriser la mise en place d’institutions étatiques.

Examiner l’action des pays en faveur des droits de l’homme

La Déclaration universelle des droits de l’homme et les principales conventions de l’ONU relatives aux droits de l’homme constituent un solide dispositif de protection internationale des droits de l’homme. L’un des atouts de ce cadre de référence réside dans l’universalité des droits de l’homme. Or, si la plupart des Etats ont ratifié les principales conventions relatives aux droits de l’homme, il existe encore de nombreux Etats qui ne respectent pas ces droits.

C’est ce qui a conduit l’ONU à mettre en place divers mécanismes de surveillance. Dans le cadre de l’Examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme, les Etats membres de l’ONU doivent régulièrement faire rapport sur la situation des droits de l’homme sur leur territoire. Ce processus permet à la société civile de faire entendre sa voix au niveau international et d’atteindre un large public. La DDC soutient ces efforts. Elle a par exemple permis à des journalistes pakistanaises de prendre position sur le rapport présenté par le gouvernement de son pays. En Afghanistan, elle aide le Ministère de la justice à mettre en œuvre les recommandations formulées par l’ONU.

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 55

Support to Dealing with the Past Roadmap implementation in Nepal

01.04.2022 - 31.03.2026

Switzerland contributes to peace and stability in Nepal by addressing the root causes of the conflict. A Dealing with Past Roadmap ensures that actors and institutions fulfill their responsibilities towards the four pillars of Transitional Justice- truth, justice, reparations and non-recurrence. The conflict victims will participate in the process and benefit from the delivery of needed services within the federal state structure.


GVCD - Gaza Vulnerable Communities Development Programme

01.01.2022 - 31.12.2024

Through the Gaza Vulnerable Communities Development Programme, Switzerland contributes to covering basic needs and fostering social cohesion in the Gaza Strip. The successful intervention model applied in the 1st Phase is extended and scaled up under this 2nd Phase. Small infrastructure projects addressing basic needs of vulnerable communities serve as an entry point for a local dialogue on development priorities, enabled through building the capacities of both duty bearers and right holders, including youth and women.


Support to Safe Spaces for Women, Youth and Children in Gaza Strip

01.01.2022 - 31.12.2024

Switzerland promotes social cohesion and civic peace through creating safe spaces for women, youth, and persons with disabilities in the Gaza Strip. By fostering local capacities and promoting community-led initiatives Safe Spaces strengthens the resilience of vulnerable groups. This second phase puts a stronger accent on skills and economic empowerment for youth in line with the Cooperation Programme 2021-24. By advocating for inclusive societies it contributes to mitigate the spread of extremism and radicalization.


OHCHR - Promotion and Protection of Human Rights in the oPt

01.01.2022 - 31.12.2024

This support to the UN High Commissioner for Human Rights (OHCHR) in the oPt aims to contribute to promoting and protecting human rights in the oPt and enhancing prospects for Palestinians to live in dignity, prosperity and peace with the State of Israel. 


Contribution to UN Trust Fund to End Violence against Women 2021-2025.

01.12.2021 - 31.07.2026

The purpose of this proposal is to renew Switzerland’s support to the UN Trust Fund to End Violence Against Women (UNTF). The UNTF is the only UN system-wide fund and global multilateral grant-making mechanism devoted to local and national efforts to end violence against women and girls (EVAW/G), including in fragile and conflict affected contexts. Promoting gender equality through combatting all forms of gender based violence is a key strategic objective of Switzerland’s International Cooperation Strategy. The UNTF has the added value of combining systemic engagement (e.g. through global advocacy and legal reform) and outreach to the most at-risk women and girls. 


IIMM - Myanmar – Contribution to the Trust Fund for the Independent Investigative Mechanism for Myanmar

01.12.2021 - 31.12.2023

By contributing to the Trust Fund of the IIMM, Switzerland will actively support the collection of evidence on international law abuses and crimes in Myanmar, for increased accountability and with the aim of deterring future international crimes. The support of the Mechanism complements Switzerland’s Country Program by strengthening accountability for human rights.


Support to the International Women’s Rights Action Watch Asia Pacific (IWRAW AP)

01.07.2021 - 31.12.2024

Gender inequalities persist and are a major barrier for poverty reduction and sustainable inclusive development. SDC supports the International Women’s Rights Action Watch (IWRAW) Asia Pacific, a non-governmental organisation working nationally, regionally, and globally towards the achievement of women's human rights, especially through the UN Convention on the Elimination of All Forms of Discrimination against Women (CEDAW) mechanism.


Access to Justice project in Tajikistan

01.07.2021 - 31.07.2025

This exit phase of the Access to Justice (A2J) in Tajikistan will solidify the free public legal aid system to vulnerable individuals with respect to their legal claims (e.g. child allowances, spouse support etc.). It will also entirely transmit the aid system to the state budget and to the institutional management by the Ministry of Justice of Tajikistan in order to achieve full financial sustainability of access to Justice for the most vulnerable ones.


Promotion and respect of human rights, gender equality and the international humanitarian law

01.06.2021 - 31.12.2023

Switzerland aims at enhancing prospects for Palestinians to live in dignity, prosperity and peace with Israel, via the respect and promotion of human rights, including gender equality, international humanitarian law and the rule of law by all duty bearers. To this end, SDC supports ten Palestinian and Israeli human rights and humanitarian law organizations active in the oPt, which provide legal aid and protection services to the population and advocate for the respect of the international law. 


Organisation Mondiale contre la Torture (OMCT)

01.01.2021 - 31.12.2025

L’intervention a pour objectifs de renforcer la responsabilisation des acteurs publics pour les violations des droits humains et de contribuer à la réforme de l’environnement institutionnel pour prévenir la torture et réduire l’impunité en Tunisie. Elle offre une assistance directe aux victimes et promeut une meilleure conduite professionnelle des forces sécuritaires et carcérales. L’OMCT travaille aussi en lien étroit avec la société civile pour mener des plaidoyers communs contre la torture et l’impunité des responsables.


OHCHR - Strategic Partnership with the Office of the High Commissioner for Human Rights

16.11.2020 - 31.12.2023

Promoting respect for human rights is a foreign policy goal and pillar of Swiss international cooperation, as the denial of human rights is one of the main factors of poverty. With a multi-year contribution to the Geneva-based Office of the High Commissioner for Human Rights, focussing on selected geographic and thematic priorities, SDC will support this organisation to better play its key role in integrating human rights in sustainable development.


Support the juvenile justice system in Egypt

01.11.2020 - 31.10.2023

A more independent, impartial, and efficient judiciary is a prerequisite for the current protection of citizens. The juvenile justice system is one avenue where there is both a demonstrated need for engagement and government acceptance. Capitalising on OECD framework agreement with Egypt on rule of law, the proposed intervention will lead to enhanced sector specific governance practices and contribute in increasing trust with government stakeholders.

Objet 1 – 12 de 55