Département fédéral des affaires étrangères DFAE

COVID-19 : le DFAE est en contact avec les ressortissants suisses en Chine

L’apparition du coronavirus 2019-nCoV suscite l’inquiétude dans le monde entier. Les autorités chinoises ont pris des mesures pour enrayer la propagation de ce virus. Elles ont notamment mis en quarantaine plusieurs villes dans la province de Hubei. Le DFAE est en contact avec les ressortissants suisses présents dans les régions touchées par l’épidémie. En Suisse, l’Office fédéral de la santé publique suit l’évolution de la situation et se prépare aux scénarios possibles de propagation ultérieure du nouveau virus. Les informations sont actualisées en permanence

Eine Frau und ein Kind gehen in der Ankunftshalle des Flughafens an einem Bildschirm vorbei, der ihre Körpertemperatur anzeigt.

Les passagers arrivant à l’aéroport du Kansai, près d’Osaka, au Japon, sont scannés par des caméras thermiques pour vérifier leur température corporelle. © Keystone

17.02.2020 – 16.00

Le DFAE est en contact avec les ressortissants suisses en Chine

Actuellement, environ 3500 ressortissants suisses sont enregistrés auprès des représentations suisses en Chine. Le DFAE est en contact avec eux. L’ambassade de Suisse en Chine et les consulats généraux apportent aux citoyens, si besoin, le soutien nécessaire dans le cadre de la protection consulaire.

Cela s’applique également aux citoyens suisses qui se trouvent encore dans la région du Hubei et dans la ville de Wuhan. Le DFAE est en contact régulier avec ces personnes et dans une certaine mesure quotidiennement.

Les ressortissants suisses en Chine qui se sont inscrits auprès d'une représentation suisse ont été informés jusqu'à présent par plusieurs circulaires. Ces derniers ont également attiré leur attention sur le fait que les ressortissants suisses qui souhaitent quitter le pays doivent préparer et effectuer le voyage sous leur propre responsabilité.

En outre, les citoyens suisses en Chine qui se sont inscrits sur la plate-forme Itineris ont été informés des recommandations pour les voyageurs de l’Office fédéral de la santé publique et des conseils aux voyageurs du DFAE par le biais de plusieurs communications. Les informations sur les voyages sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.

16.02.2020 – 15.30

Les cinq ressortissants suisses et leurs trois proches parents chinois qui avaient été placés en quarantaine au sud de la France à leur retour de la province de Hubei sont bien rentrés en Suisse, et sont en bonne santé.

Le DFAE a organisé leur voyage de retour par bus depuis Aix-en-Provence, avec l’aide de partenaires au sein de la Confédération. 6 des 8 personnes ont souhaité profiter de cette offre et sont arrivées dimanche 16 février 2020 en Suisse.

Sur place, elles ont été accompagnées par l’équipe du consulat général à Marseille, qui est restée en contact avec elles durant tout leur séjour. Le consul général de Suisse a pu leur rendre visite à plusieurs reprises et leur a par exemple apporté des livres. Ils ont également pu communiquer sans problème avec leurs proches pendant cette période de quarantaine.

16.02.2020 – 14.00

Le couple suisse à bord du Diamond Princess est toujours en bonne santé. Ils sont heureux que la quarantaine prenne bientôt fin et ont organisé leur retour en Suisse.

14.02.2020 – 16.00

Les ressortissants suisses qui se trouvent actuellement en quarantaine en France devraient pouvoir rentrer en Suisse dimanche. Ils se portent bien, a déclaré Serge Bavaud, chef suppléant du Centre de gestion des crises (CMC) du DFAE lors d'une conférence de presse de l'Office fédéral de la santé publique.

Le DFAE a organisé un voyage de retour pour les Suisses et leurs proches parents placés en quarantaine au sud de la France. Au terme de la période de quarantaine, six des huit personnes seront ramenées en Suisse en bus.

En contact avec les ressortissants suisses en Chine...

En Chine, environ 3 500 ressortissants suisses sont enregistrés auprès des représentations suisses, y compris dans la région de Hubei et dans la ville de Wuhan. L'ambassade et les consulats sont en contact avec eux et leur apportent leur soutien sous forme de protection consulaire si nécessaire.

...et sur les bateaux de croisière

Le couple suisse, qui se trouve actuellement sur le bateau de croisière en quarantaine à Yokohama, se porte bien. Le DFAE est en contact avec eux et leur envoie tout ce dont ils ont besoin via les autorités japonaises. Il appartient aux autorités japonaises de décider de la date de fin de la période de quarantaine sur le navire.

En Asie, d'autres navires de croisière ont également été mis en quarantaine ou ne peuvent pas faire escale dans les ports prévus en raison de réglementations restrictives imposées par les autorités locales. Le DFAE suit la situation des navires de croisière en étroite collaboration avec leurs représentations étrangères. Lorsque des ressortissants suisses parmi les passagers ont besoin d'une assistance, le DFAE apporte son aide via la protection consulaire si nécessaire.

Le "Coronavirus" devient "COVID-19"

Lors de la conférence de presse, l'Office fédéral de la santé publique a annoncé que l'Organisation mondiale de la santé OMS avait changé le nom du coronavirus. Le nouveau nom officiel du virus est désormais "COVID-19". CO signifie corona, VI signifie virus, D signifie maladie et 19 signifie l'année de son apparition.

14.02.2020 – 11.00

Situation des navires de croisière dans la région asiatique

Dans le cadre de la crise du coronavirus, le DFAE suit, en étroite collaboration avec ses représentations à l'étranger, la situation des navires de croisière qui ne peuvent pas faire escale ou sont mis en quarantaine dans la région asiatique en particulier en raison de réglementations restrictives imposées par les autorités locales.

Lorsque des ressortissants suisses se trouvant parmi les passagers ont besoin d'une assistance, le DFAE leur apporte son soutien via la protection consulaire.

13.02.2020 – 13.30

Les ressortissants suisses qui se trouvent sur le bateau de croisière à Yokohama se portent bien, compte tenu des circonstances.

Questions au Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE.

De quelle manière êtes-vous en contact avec les deux ressortissants suisses qui sont en quarantaine sur le bateau de croisière ?
La représentation suisse au Japon est en contact régulier avec les deux personnes par e-mail, Skype et téléphone. Les personnes, au vu des circonstances, sont en bonne santé. et Elles peuvent contacter la représentation à tout moment si nécessaire.

Pouvez-vous vous assurer que les deux Suisses reçoivent les choses (médicaments, livres, etc.) dont ils ont besoin ?
La représentation suisse au Japon veille, par l'intermédiaire des autorités japonaises compétentes, à ce que le couple suisse reçoive ce dont il a besoin.

Quand la quarantaine doit-elle prendre fin ?
Cette décision relève de la responsabilité des autorités japonaises.

11.02.2020 – 14:15

Sur le bateau de croisière actuellement mis en quarantaine à Yokohama en raison de cas suspects de coronavirus, d'autres cas d'infection ont été confirmés, selon le ministère japonais de la santé.

Les deux ressortissants suisses qui se trouvent sur le navire sont toujours en bonne santé. Le DFAE est en contact régulier avec eux.

07.02.2020 – 14:45

Lors de la conférence de presse de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE, a expliqué la situation actuelle des Suisses de l'étranger.

Selon Hans-Peter Lenz, le DFAE n'a pas connaissance d'autres demandes de ressortissants suisses de quitter le pays. Les représentations suisses en Chine peuvent être contactées si des ressortissants suisses le souhaitent. Cela s'applique également aux personnes originaires de la Principauté du Liechtenstein. Un navire de croisière est en quarantaine à Yokohama et un autre à Hong Kong. Les ressortissants suisses à bord du navire dans le port de Yokohama se portent bien. Il n'y a pas de Suisses sur le navire au large de Hong Kong.

Utiliser des vols commerciaux

Le chef de la KMZ a souligné que les personnes en Chine qui souhaiteraient quitter le pays peuvent le faire actuellement par les vols commerciaux. Et de rappeler que les ressortissants suisses sont les premiers responsables de leur propre voyage de retour. «Selon la situation, il n'est pas exclu que la Suisse ne puisse apporter qu'un soutien limité ou pas de soutien du tout», a déclaré M. Lenz.

Les ressortissants suisses à Marseille sont en bonne santé

Le week-end dernier, cinq ressortissants suisses et trois de leurs proches parents chinois ont été rapatriés de Chine dans un avion français. Hans-Peter Lenz a remercié les autorités françaises pour leur soutien lors de ce départ. Les ressortissants suisses, qui sont actuellement en quarantaine près de Marseille, se portent bien. Le consul général de Suisse a pu leur rendre visite à plusieurs reprises et a leur a par exemple apporté des livres. Ils ont également pu communiquer sans problème avec leurs proches. «Ils sont tous en bonne santé», mais a-t-il ajouté, «peut-être pas tous très heureux d’être retenus si longtemps». Ils se réjouissent tous de rentrer en Suisse, dans une semaine environ, après la fin de la période de quarantaine. Le DFAE prépare actuellement le voyage de retour de six personnes, deux d'entre elles ayant souhaité poursuivre leur voyage individuellement.

06.02.2020 – 10:30

Les passagers du navire de croisière « Diamond Princess » retenu dans le port de Yokohama ont été placés en quarantaine pour quatorze jours. Leur prise en charge est assurée par les autorités sanitaires japonaises.

L’Ambassade de Suisse à Tokyo est en contact avec les autorités japonaises et suit l’évolution de la situation. Elle est également en contact avec les deux ressortissants suisses présents à bord. Ils se portent bien.

Par ailleurs, selon les indications des autorités locales, aucun Suisse ne se trouve à bord du navire de croisière amarré dans le port de Hong Kong.

05.02.2020 – 12:00

Deux navires de croisière sont actuellement en quarantaine en raison de cas suspects au large de Hong Kong et dans le port de Yokohama. Le DFAE clarifie la situation. Selon les autorités japonaises, deux ressortissants suisses se trouvent à bord du navire au large de Yokohama.

Le DFAE est en contact avec les autorités compétentes et suit l'évolution de la situation.

04.02.2020 – 18:00

Le DFAE a mis à jour ses conseils aux voyageurs pour la Chine. Outre les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique OFSP, les conseils aux voyageurs mentionnent également les éventuelles mesures prises par les autorités chinoises pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus (2019-nCoV). Dans ce contexte, plusieurs compagnies aériennes ont suspendu leurs vols vers la Chine et il faut s'attendre à ce que d'autres compagnies aériennes le fassent également.

Les voyageurs décident en dernier ressort de la préparation et de la réalisation d'un voyage et ce, selon leur propre appréciation et sous leur propre responsabilité. Il en va de même si quelqu'un décide de quitter le pays. Les conseils aux voyageurs indiquent, par exemple, de se renseigner sur les possibilités de transport local sur place ou de contacter le voyagiste. Si quelqu'un souhaite quitter le pays, il doit utiliser les moyens de transport commerciaux existants.

03.02.2020 – 19:00

La Direction du développement et de la coopération (DDC) soutient à hauteur de 600’000 francs la lutte contre le coronavirus dans les pays asiatiques touchés et menacés, en particulier dans les régions et les communes chinoises. Elle répond ainsi à l’appel lancé par le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et appuie l’OMS en Chine et par l’intermédiaire du Bureau régional pour le Pacifique occidental de l’organisation. Ces fonds sont engagés par les domaines Coopération globale et Aide humanitaire de la DDC.

Contribution du domaine Coopération globale

Avec ce montant, le domaine Coopération globale augmente de 300’000 francs son engagement financier auprès du Bureau de l’OMS en Chine et du Bureau régional de l’OMS pour le Pacifique occidental. Depuis 2019, la DDC aide la Chine et les pays riverains des «nouvelles routes de la soie» (Belt and road initiative) à renforcer les capacités locales de prévention et de maîtrise des épidémies. L’enveloppe de quelque 250’000 francs déjà mise à disposition englobe la transmission d’informations et la détection du virus, la tenue d’un tableau de bord pour le compte de l’ONU ainsi que des études sur les répercussions économiques dans les pays concernés. Ce montant supplémentaire de 300’000 francs vise à répondre aux besoins de disponibilité opérationnelle des pays de la région, y compris du Vietnam, du Laos et du Cambodge.

Contribution de l’Aide humanitaire

L’Aide humanitaire soutient le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à hauteur d’un montant supplémentaire de 300’000 francs. Avec ses 192 Sociétés nationales et plus de 13 millions de volontaires, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est le plus grand réseau humanitaire au monde et bénéficie d’un ancrage local. La Société nationale du pays touché apporte sur place une aide rapide et pragmatique avant, pendant et après une crise ou une catastrophe. Grâce à ses liens sociaux et culturels avec les populations, elle joue un rôle décisif dans le contrôle de la propagation du virus. L’appel d’urgence doit favoriser une large communication sur les risques liés au virus, et renforcer l’engagement et la disponibilité des Sociétés locales de la Croix-Rouge. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) assure une coordination étroite avec les institutions nationales (ministères de la santé) et internationales (OMS, UNICEF, etc.) compétentes et avec les plateformes inter-agences régionales afin que la réponse internationale apportée à la crise soit la plus efficace possible.

03.02.2020 – 16:00

Les ressortissants suisses qui avaient quitté Wuhan par avion dans la nuit de samedi à dimanche ont été hébergés après leur rapatriement, dans un logement près de Marseille, où ils reçoivent des soins médicaux appropriés. Le ministère français de la santé est responsable de leur prise en charge.

Le consulat général de Suisse à Marseille est en contact avec les personnes concernées. Les ressortissants suisses, placés en quarantaine, sont tous en bonne santé. Le DFAE ne dispose d'aucune indication concernant des cas de maladie parmi eux.

02.02.2020 – 14:30

Cinq citoyens suisses et leurs trois plus proches parents chinois ont pu quitter Wuhan sur un vol opéré par le gouvernement français dans la nuit de samedi à dimanche et ont atterri dimanche en début d’après-midi sur un aérodrome militaire près de Marseille.

Le DFAE a préparé le départ volontaire de ces personnes en étroite collaboration avec les gouvernements français et chinois. Deux passagers ont décidé, peu avant le départ, de rester sur place.

«Herzlichen Dank für Ihre unermüdliche Hilfe! Wir konnten direkt miterleben was es für ein Privileg ist, den Schweizer Pass zu besitzen!»
Schweizer Bürger vor der Ausreise aus Wuhan

Accord par écrit

Tous les passagers ont donné leur accord par écrit aux conditions formulées par les autorités françaises pour un départ organisé. Les autorités françaises sont responsables des procédures et des mesures médicales auxquelles les personnes rapatriées devront s’astreindre. Ces personnes doivent se soumettre à une mesure de quarantaine qui va durer 14 jours.

Le DFAE et l'OFSP continueront à coopérer avec les autorités françaises aussi longtemps que nécessaire. Le DFAE, par l'intermédiaire de son consulat général à Marseille, veillera à ce que les ressortissants suisses et les membres de leur famille puissent bénéficier d'un soutien si nécessaire.

Remerciement aux autorités françaises

En raison du nombre relativement faible de ressortissants suisses et de leurs proches parents concernés dans ce cas, le DFAE a donné la priorité à la coopération avec des pays tiers pour mettre sur pied un départ organisé. Ces pays, eu égard au nombre plus élevé de leurs ressortissants concernés, doivent et peuvent déployer davantage de moyens. Dans le cas présent, la Suisse remercie les autorités françaises pour leur soutien en faveur de nos ressortissants.

Le DFAE va continuer à suivre de près la situation concernant la propagation du coronavirus et prendra, en cas de besoin, les mesures nécessaires.

© DFAE

Bundesrat Ignazio Cassis dankt Frankreichs Aussenminister und den französischen Behörden für die Unterstützung bei der Ausreise der Schweizer Staatsangehörigen aus Wuhan. Die Ausreise aus China war von der Schweiz und Frankreich in enger Zusammenarbeit vorbereitet worden.

31.01.2020 – 14:30

Succès du DFAE: les ressortissants suisses peuvent quitter la province du Hubei

Les efforts du DFAE pour organiser le départ des ressortissants suisses de la province chinoise du Hubei portent leurs fruits: les citoyens suisses qui souhaitent quitter le pays peuvent prendre un avion pour la France ce week-end. «La France est prête à emmener avec elle les personnes qui ont été proposées par la Suisse», a déclaré Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises KMZ du DFAE, lors de la conférence de presse de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à Berne. «Il appartient maintenant aux personnes concernées de décider si elles veulent ou non accepter cette offre», a déclaré M. Lenz. Le DFAE a mis en place un autocar pour emmener les citoyens suisses, qui souhaitent quitter le pays, au consulat français de Wuhan. Les sièges restants peuvent également être utilisés par les ressortissants d'autres pays, a déclaré le chef du KMZ. Dans ce cas, la Suisse pourrait également apporter une contribution pour d'autres États. 

Vol probablement ce week-end

Quatorze ressortissants suisses avaient demandé à la représentation suisse à Pékin l'autorisation de quitter le pays. Dix d'entre eux envisagent maintenant d'accepter l'offre de quitter le pays.

La date du vol doit encore être confirmée, a déclaré M. Lenz. Selon l'état actuel de la planification, l'avion décollera pour la France probablement dans la nuit de samedi à dimanche.

Après leur arrivée, les passagers seront maintenus en quarantaine pendant quatorze jours, probablement dans le sud de la France. «Les citoyens suisses qui souhaitent accepter l'offre de quitter le pays ont pris note du fait que cette quarantaine est en place», a déclaré le chef du KMZ.

Environ 4000 ressortissants suisses enregistrés en Chine

Le registre des Suisses de l'étranger recense actuellement 4112 ressortissants suisses et les membres de leur famille, dont certains sont des ressortissants étrangers, en Chine. Le plus grand nombre d'entre eux est enregistré à Hong Kong, qui a été jusqu'à présent beaucoup moins touché par le coronavirus.

Dix ressortissants suisses vivent dans la province de Hubei. La moitié d'entre eux n'étaient pas dans le pays le 23 janvier lorsque Wuhan a été mis en quarantaine. Le DFAE avait également été contacté par des ressortissants suisses séjournant temporairement dans la province de Hubei.

31.01.2020 – 14:00

Conférence de presse, 31 janvier 2020, 14:00

  • Pascal Strupler, directeur OFSP
  • Daniel Koch, chef de la division Maladies transmissibles, OFSP
  • Virginie Masserey, division Maladies transmissibles, OFSP
  • Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises du DFAE

29.01.2020 – 18:00

Nous examinons plusieurs options en vue d’un départ organisé de ressortissants suisses
Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises du DFAE
Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE
Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE © DFAE

Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE à Berne, explique les mesures prises pour permettre aux ressortissants suisses qui le souhaitent de quitter la région de la ville chinoise de Wuhan.

Quelles sont les directives et les considérations dont le DFAE (KMZ) doit tenir compte en priorité pour déterminer les options possibles en vue d’un départ organisé des ressortissants suisses?

Lorsque le nombre de Suisses et Suissesses concernés est relativement faible, nous examinons en premier lieu les possibilités de collaboration avec des États partenaires qui peuvent et doivent engager davantage de moyens parce qu’ils comptent sur place un plus grand nombre de ressortissants. La Suisse doit aussi prendre en considération le fait que les États partenaires ne disposent pas de capacités illimitées et que la mise en œuvre pratique, par exemple sur le plan logistique, est complexe pour toutes les parties. De plus, il y a bien sûr aussi les directives et les instructions des autorités locales, auxquelles les États projetant des départs organisés doivent se conformer.

Deux aspects doivent encore être mentionnés dans ce contexte: premièrement, le DFAE se doit de porter assistance, dans la mesure du possible, aux ressortissants suisses à l’étranger lors de situations de crise. Cette aide est prévue par la loi sur les Suisses de l’étranger. Selon cette loi, les ressortissants suisses ne peuvent toutefois pas faire valoir de droit à une évacuation organisée d’une région de crise. Deuxièmement, un départ organisé se fait toujours sur une base volontaire et implique pour les bénéficiaires des coûts et le respect de certaines contraintes. Les ressortissants suisses qui bénéficient d’une évacuation organisée par un État partenaire peuvent, par exemple, se voir contraints de respecter ses instructions et ses conditions, notamment en ce qui concerne les règles de quarantaine.

Où les ressortissants suisses peuvent-ils obtenir des informations du DFAE sur leur situation ?

Les ressortissants suisses de passage ou enregistrés en Chine peuvent s’adresser en tout temps à l’Ambassade de Suisse à Pékin, à l’un des consulats généraux ou à la Helpline DFAE.

En quoi la situation à Wuhan est-elle particulière?

Cette situation est unique dans la mesure où une ville de 11 millions d’habitants a été mise en quarantaine. Les personnes qui se trouvent à Wuhan – Chinois ou étrangers – sont confinées dans la ville et ne peuvent pas la quitter jusqu’à nouvel ordre.

Comment le DFAE est-il en contact avec les autorités chinoises et les États partenaires?

Par l’intermédiaire de l’Ambassade de Suisse à Pékin, le DFAE entretient des contacts réguliers avec les ressortissants suisses dont il sait qu’ils séjournent actuellement dans des régions mises sous quarantaine. Certains d’entre eux se trouvent à Wuhan et veulent quitter la Chine car ils se sentent de moins en moins en sécurité.

Les départs organisés de ressortissants étrangers se font en collaboration et en coordination avec les autorités chinoises, qui mettent tout en œuvre pour enrayer la propagation du coronavirus 2019-nCoV. Elles appliquent de ce fait des conditions sévères, qui ont un impact sur le départ de ressortissants étrangers et le retardent dans certains cas. L’Ambassade de Suisse à Pékin suit avec attention les mesures de gestion de crise prises par les autorités locales et s’emploie, avec les États partenaires, à ce que les départs puissent avoir lieu le plus rapidement possible.

Comme le nombre de ressortissants suisses souhaitant quitter Wuhan et la région concernée est relativement faible, la Suisse collabore avec les États partenaires qui peuvent et doivent engager davantage de moyens parce qu’ils comptent sur place un plus grand nombre de ressortissants. Tant l’ambassade à Pékin que la centrale à Berne sont en contact avec les représentants des États partenaires en vue de mettre en œuvre concrètement une éventuelle évacuation organisée de ressortissants suisses.

 

 

29.01.2020 – 14:30

Aucun ressortissant suisse contaminé par le virus jusque-là!

Depuis que le nouveau coronavirus a été détecté pour la première fois, plusieurs milliers de cas de maladie confirmés par des analyses de laboratoire ont été recensés. Plus de 100 patients sont décédés à ce jour. Entretemps, le virus a également fait son apparition dans d’autres pays.

Sa propagation est aussi source d’inquiétude pour les citoyens et citoyennes suisses. Le DFAE ne dispose pour l’heure d’aucune information faisant état de ressortissants suisses touchés par la maladie en Chine. Le DFAE recommande aux ressortissants suisses qui voyagent ou résident à l’étranger de s’informer sur le coronavirus 2019-nCoV sur les sites Internet spécialisés ou auprès des autorités locales et de demander conseil à leur médecin de famille ou à un institut de médecine des voyages.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dispose de l’expertise médicale en la matière et publie des informations régulièrement mises à jour sous ce lien.

Le DFAE suit l’évolution de la situation

Le DFAE suit également de près l’évolution de la situation en Chine et est en contact permanent avec ses représentations à l’étranger. L’Ambassade de Suisse à Pékin entretient quant à elle des contacts réguliers avec les ressortissants suisses qui se trouvent actuellement dans les régions mises sous quarantaine.

Certains des citoyens suisses présents en Chine souhaitent quitter le pays. Le DFAE examine les options possibles en vue de leur départ et il est en contact avec les autorités chinoises et d’autres États ayant des ressortissants en Chine, par l’intermédiaire de l’Ambassade de Suisse à Pékin. Il échange en permanence avec les États partenaires afin de discuter des modalités d’une possible évacuation de ressortissants suisses.

La loi sur les Suisses de l’étranger (LSEtr) prévoit que le DFAE porte assistance, dans la mesure du possible, aux ressortissants suisses à l’étranger lors de situations de crise. Ces derniers ne peuvent toutefois pas prétendre de droit à une évacuation organisée d’une région de crise. Lorsque cela est possible et indiqué, la solution privilégiée consiste à organiser le départ de ressortissants suisses en collaboration avec des États tiers et/ou des organisations internationales.

Conseils aux voyageurs du DFAE et protection consulaire

Les Conseils aux voyageurs du DFAE se concentrent sur les informations relatives à la sécurité dans les domaines de la politique et de la criminalité. Ils fournissent une estimation des risques et recommandent des mesures de précaution. Pour toute information concernant la propagation de maladies et les mesures de protection préconisées, les Conseils aux voyageurs recommandent de s’adresser au personnel médical et aux centres de vaccination.

Conformément à l’ordonnance sur les Suisses de l’étranger (OSEtr), le DFAE peut assister, dans le cadre de la protection consulaire, les ressortissants suisses qui se trouvent en situation de détresse à l’étranger. En cas de maladie, il peut par exemple leur transmettre les coordonnées de services d’urgences, de médecins ou d’hôpitaux.

Conseils aux voyageurs du DFAE

Haut de page