Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Réseau d’experts de la DDC pour le développement durable

L’Agenda 2030 encourage les secteurs public et privé ainsi que la société civile à participer au dialogue sur le développement durable. «Rendez-vous Bundesplatz» répond à cet appel avec la projection de «Planet Hope» sur la façade du Palais fédéral. Le message est clair: les défis globaux exigent des réponses globales. Les projets menés par les experts de la DDC favorisent une mise en réseau internationale des compétences et des ressources.

 Sur le parvis du Palais fédéral ont été disposés les autocollants représentant les symboles des 17 Objectifs de Développement Durable.

La place fédérale épouse les symboles colorés des 17 Objectifs de Développement Durable de l’Agenda 2030 à l’occasion de «Rendez-vous Bundesplatz». © DFAE

Jusqu’au 21 novembre, la dixième édition des «Rendez-vous Bundesplatz» convie le public à se rendre à Berne pour parler de la durabilité, qui est l’une des pierres angulaires de la Stratégie de politique extérieure 2020-2023 du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). La Suisse vise un développement durable qui tienne dûment compte des trois dimensions qui le sous-tendent : l’environnement, l’économie et la société.

Promouvoir la protection de l’environnement et favoriser une gestion durable des ressources naturelles et un développement économique et social pérenne: tels sont les éléments clés pour atteindre les 17 objectifs de l’Agenda 2030, dont la réalisation passe par une action coordonnée à l’échelle internationale. C’est là qu’intervient la coopération internationale mise en œuvre par la Direction du développement et de la coopération (DDC). Comment la coopération au développement menée par la Suisse intègre-t-elle la question de la durabilité? Quel rôle les experts de la DDC œuvrant dans diverses régions du monde jouent-ils à cet égard?

Programmes globaux et projets à long terme: le travail des experts sur le terrain

 Dans une salle, des personnes assistent à une présentation.
La population de Bijeljina a activé l'initiative de partenariat pour le développement durable. © DFAE

La DDC mène ses activités dans le cadre de cinq programmes globaux dédiés au changement climatique et environnement, à la sécurité alimentaire, aux migrations et développement, à l’eau et à la santé. De nombreux projets d’aide d’urgence et de coopération à plus long terme sont actuellement mis en œuvre dans diverses régions du monde par des experts de la DDC, en collaboration avec les autorités locales.

La coopération en Europe de l’Est en est un bon exemple: «La Suisse soutient de diverses manières ladite «localisation des ODD» en Bosnie et Herzégovine. La plupart de nos projets, qu’ils aient trait à la santé, au développement économique et à la création d’emplois, à la démocratisation ou à l’amélioration de l’accès aux services de base pour tous, contribuent à cet effort» explique la cheffe de mission suppléante Barbara Dätwyler Scheuer, à Sarajevo. C’est dans cette démarche que s’inscrit le soutien à une initiative lancée par la population locale: «Un exemple qui m’est cher est celui du Partenariat pour le développement durable mis en œuvre par la ville de Bijeljina, qui a utilisé le cadre des Objectifs de Développement Durable (ODD) de façon très innovante pour développer les énergies propres avec la collaboration du secteur bancaire. Ce projet contribue concrètement à lutter contre le changement climatique au niveau local et à garantir l’accès de tous à des sources d’énergie durables» poursuit la cheffe de mission suppléante.

Du climat à l'éducation, le quatrième des objectifs de développement durable. Pour la Suisse, cet objectif représente aussi un levier puissant pour en réaliser d’autres. Par exemple, les projets en éducation mis en place en Afghanistan ont permis le retour à l’école publique de 19'800 élèves qui l’avaient quittée en raison du climat de violence. À travers la création de matériel scolaire, de classes de rattrapage ainsi que d’environnements d’apprentissage sûrs, les enseignants sont à même de soutenir les enfants face aux traumatismes et les accompagner dans un meilleur apprentissage. Et pour faire suite à l’augmentation des inscriptions scolaires, un projet appuyé par la DDC travaille, quant à lui, à l’amélioration de la qualité de l’enseignement. En collaboration avec le ministère de tutelle compétent, le projet prodigue aux enseignants et étudiants-enseignants dans 18 des 34 provinces d’Afghanistan des formations continues afin que les enfants et les jeunes bénéficient d’une meilleure éducation primaire et secondaire.

 Alcune persone sostano ai bordi di un fiume
La Suisse soutient le processus de gestion durable et commune de l’eau à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie. © DFAE

Le sixième des 17 Objectifs de développement durable – celui de garantir l’accès pour tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau – nous conduit, cette fois-ci, au Moyen-Orient. Dans le cadre du projet Blue Peace, le Programme global Eau de la DDC encourage la gestion commune et durable des ressources en eau transfrontalières entre plusieurs pays, en l’occurrence ici la Jordanie et le Liban ou la Turquie et l’Irak. Ce soutien est d’autant plus important que la pression sur les ressources en eau douce ne cesse de croître en raison de l’urbanisation, de la croissance démographique, de la consommation des ménages et du changement climatique, qui accentuent encore davantage le problème de la pénurie d’eau dans la région. Il s’agit là d’une contribution concrète au maintien de la paix et de la sécurité: «Cette initiative aide à comprendre l’importance de s’affranchir de la «pensée en silo» et de sortir des sentiers battus en ce qui concerne la gestion de l’eau. Cela permet également d’assurer des contacts et des échanges malgré l’instabilité de la région», ajoute Mufleh Al Alaween, coordinateur régional de Blue Peace Middle East à Amman.

Partenariat public-privé

 Un chercheur dans un laboratoire effectue une analyse au microscope.
Le troisième objectif de l'Agenda 2030 est de mettre fin aux épidémies de sida, tuberculose, paludisme et de maladies tropicales négligées. © Xavier Ding, MMV

Même dans les pays pauvres et émergents, les entreprises et les organisations privées ont un impact décisif sur le développement économique, social et écologique. Dans les pays en voie de développement, neuf emplois sur dix sont créés par le secteur privé. Les partenariats mis sur pied avec le secteur privé pour la mise en œuvre de projets de développement permettent à la DDC d’atteindre plus efficacement ses propres objectifs liés à l’Agenda 2030, en particulier en ce qui concerne la lutte contre la pauvreté. Il existe de nombreux domaines de collaboration entre les secteurs public et privé, dans lesquels la réalisation de projets communs permet de déboucher sur de nouveaux produits, services, développements technologies ou modèles commerciaux et financiers innovants qui profitent aux groupes de population pauvres et marginalisés.

À relever, en ce qui concerne le troisième Objectif de développement durable de l’Agenda 2030 relatif à la santé, l’action menée par Medicines for Malaria Venture (MMV), une fondation basée à Genève et mise sur pied par le Programme global Santé de la DDC. Sa mission consiste à identifier, à développer et à fournir de nouveaux médicaments antipaludiques efficaces à des coûts abordables. Dans le cadre d’un partenariat public-privé regroupant plusieurs pays, cette fondation collabore avec des partenaires pharmaceutiques, des universités et les autorités des pays concernés en vue de réduire les coûts et d’assurer aux groupes de population les plus vulnérables, notamment les enfants et les femmes enceintes, un accès équitable à des médicaments de qualité. Dans ce contexte, les spécialistes de la DDC s’attachent à assurer la durabilité des innovations développées et à promouvoir le dialogue entre les différents partenaires impliqués.

 Certaines femmes sont assises dans une pièce. On prend la parole.
Atteindre l'égalité des sexes et l'autodétermination pour toutes les femmes et les filles est le cinquième objectif de l'Agenda 2030. © Microfund for Women, Jordan

L’égalité des sexes est également un thème phare des objectifs du développement durable. Lancée par la DDC, la plateforme Swiss Capacity Building Facility (SCBF) réunit environ 25 partenaires, dont une majorité d’institutions financières suisses et d’investisseurs. La SCBF a lancé en 2018 un projet novateur en collaboration avec le Jordanian Microfund for Women (MfW), afin d’introduire un programme de prêts sur mesure pour les réfugiées syriennes. Ce projet a bénéficié à quelque 4000 femmes, qui ont ainsi pu lancer leur propre activité économique (p. ex. un atelier de couture) et acquérir une indépendance financière.

Rendez-vous Bundesplatz

Pour sa dixième édition, «Rendez-vous Bundesplatz» accueille les spectateurs sur la Place fédérale du 16 octobre au 21 novembre pour une projection intitulée «Planet Hope». Le bâtiment du Parlement suisse se transforme alors en un navire semblable à l’arche de Noé qui prend la mer et nous embarque dans un voyage autour de la Terre.

Plus d’informations

 

Le thème de la dixième édition de «Rendez-vous Bundesplatz» est «Planet Hope»: une projection sur le développement durable et l'importance de la sauvegarde de la planète. © RvB2020

Haut de page