Département fédéral des affaires étrangères DFAE

L’italien en Suisse: une langue nationale, deux cantons, une identité multiple

Maddalena de Caslano, Mattia de Tesserete, Elisa du Mendrisiotto, Niccolò du Malcantone : de nombreuses voix de Suisse italienne résonnent au DFAE à l'occasion de la «Semaine de la langue italienne dans le monde», une initiative promue par le Ministère italien des affaires étrangères et qui se déroule du 19 au 25 octobre. La troisième langue nationale de la Suisse dépasse les frontières et atteint les différents pays du monde grâce à l'implication des représentations étrangères.

20.10.2020
 Paysage de San Bernardino, en Mesolcina (Grionitaliano)

La route du San Bernardino est une alternative au col du Gothard pour rejoindre le Tessin depuis la Suisse orientale. © Andrea Furger

Quatre régions linguistiques, plusieurs cultures, une seule Suisse. Dans ce kaléidoscope d’identités diverses et variées qui caractérise le territoire helvétique, la Suisse italienne est souvent méconnue, même des Suisses. Le terme de «Suisse italienne» désigne la région qui comprend le canton du Tessin et quatre vallées du canton des Grisons. La Mesolcina, la Calanca, la Bregaglia et le Val Poschiavo forment ainsi les Grisons italiens («Grigionitaliano»). Le DFAE saisit l'occasion de la «Semaine de la langue italienne dans le monde» qui a lieu chaque année pour donner la parole à la troisième langue nationale de la Suisse, composante importante de l'identité du pays, et pour montrer l'héritage linguistique et culturel de la Suisse italienne.

L’italien en Suisse: une grande richesse et un facteur de succès

La troisième langue nationale est parlée par environ 8,1% de la population, soit quelque 590’000 personnes. L’italien résonne également dans les rues des villes de Suisse alémanique et de Suisse romande puisque plus de 50% des italophones qui vivent en Suisse n’habitent pas la Suisse italienne. La présence d’italophones s’explique également par l’immigration en provenance d’Italie, particulièrement importante dans les années 1960 et 1970. De fait, c’est en Suisse que vit la troisième communauté d’Italiens à l’étranger. L’italien est donc une langue vivante sur l’ensemble du territoire et, en tant que langue minoritaire, il doit être valorisé.

En tant que Conseiller fédéral du Tessin, Ignazio Cassis adresse un message à l'occasion de la «Semaine de la langue italienne dans le monde». L’«l’italianità» en Suisse est résumé grâce à quatre concepts: flexibilité, identité, créativité et richesse culturelle. Chaque langue apporte une vision différente du monde et grâce au multilinguisme qui la distingue, la Suisse bénéficie de la rencontre de plusieurs langues mais surtout de plusieurs cultures, liées par un système politique basé sur le fédéralisme et la démocratie directe. Une pluralité unique: «Je le confirme également en tant que Ministre des affaires étrangères. La coexistence de différentes cultures nous a conduit au fil des siècles à développer l'art du compromis et du dialogue. Ces compétences sont reconnues au niveau international et nous permettent d'intervenir avec nos bons offices dans diverses crises», explique le Conseiller fédéral Ignazio Cassis.

Le message du conseiller fédéral Ignazio Cassis pour la «Semaine de la langue italienne dans le monde».

Au-delà des frontières de la Suisse italienne

 Une salle du centre culturel Lugano Arte e Cultura, avec vue sur le lac
Le Museo d’arte della Svizzera italiana au centre culturel Lugano Arte e Cultura (LAC) accueille des expositions d’artistes suisses et internationaux. ©MASI 2019, Foto Studio Pagi

Pour évoquer la Suisse italienne, en particulier le Tessin, les Suisses alémaniques parlent de «Sonnenstube» (balcon ensoleillé), en référence à son climat agréable et à son âme méditerranéenne. Mais cette région a bien plus à offrir que de simples rayons de soleil. De l’art à l’architecture, en passant par des sites inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO, sans oublier l’excellence scientifique : une semaine ne suffit pas pour découvrir la Suisse italienne. Un avant-goût avec la «Swiss story» publiée sur houseofswitzerland.org.

Destination la Suisse italienne: une langue nationale, deux cantons et une identité multiple

Les représentations suisses à l’étranger se mobilisent également cette semaine. A Tunis par exemple, l’exposition «La Nuova Frontiera» de trois illustrateurs tessinois (Timothy Hofmann, Daniel Drabek, Francesco Quadri) et des conférences pour les étudiants universitaires qui ont un master en italien seront organisés. Le film «Cercando Camille» sera projeté à Pékin et à Varsovie, ce sera le documentaire «Mario Botta. L'espace au-delà» qui pourra être visionné, ceci en collaboration avec l'Institut italien de la culture. Compte tenu de la situation liée à la pandémie, les précautions nécessaires seront prises ou reportées pour toutes les activités.

Haut de page