Département fédéral des affaires étrangères DFAE

La Suisse condamne toute forme de racisme et d’antisémitisme

Ces dernières années, la Direction du développement et de la coopération (DDC) a réalisé des projets en collaboration avec l’organisation Islamic Relief Worldwide (IRW). L'ONG ayant été critiquée pour des déclarations antisémites antérieures, le DFAE a analysé la situation. L'examen conclut que la direction de l'organisation (IRW) a réagi rapidement et a pris ses distances par rapport aux déclarations antisémites. Les projets communs ont été menés à bien sur le plan opérationnel et sont terminés.

Un professeur décrit une plante à des jeunes dans une école d'agriculture.

Afin d'améliorer les perspectives des jeunes sur le terrain, la DDC a soutenu l'ONG Islamic Relief dans son projet de formation professionnelle "Enhancing Youth Employability in the Gaza Strip". © IRPAL

La collaboration avec des organisations partenaires constitue un pilier important de la politique extérieure de la Suisse. La coopération au développement durable ne peut être réalisée qu’en partenariat avec les populations sur le terrain. À cette fin, la Direction du développement et de la coopération (DDC) travaille étroitement avec diverses organisations, dont le Secours islamique mondial (IRW).

Cette ONG est l’une des principales œuvres d’entraide musulmanes, spécialisée dans le soutien humanitaire dans les zones de crise. Bien que l’organisation se déclare apolitique, elle est soupçonnée de liens avec l’islamisme radical. Ces dernières semaines, elle a également essuyé des critiques en raison des commentaires antisémites qu’un cadre de l’IRW a postés sur Facebook dans les années 2014-2015.

Comment le DFAE se positionne-t-il face aux accusations portées contre le Secours islamique mondial?

La Suisse condamne toute forme de racisme, d’antisémitisme et d’appels à la haine ou à la violence. De ce fait, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a renforcé ses mécanismes de contrôle en 2017, en adoptant notamment une clause antiraciste stricte et, depuis 2018, un code de conduite actualisé. En cas de non respect, ceux-ci prévoient une enquête détaillée sur l’incident en question et obligent les organisations partenaires à prendre les mesures adéquates.

C’est ce qui s’est passé avec le Secours islamique: l'ONG ayant été critiquée pour des déclarations antisémites antérieures, le DFAE a analysé la situation. L'examen conclut que la direction de l'organisation a réagi rapidement et a pris ses distances par rapport aux déclarations antisémites. Les projets communs ont été menés à bien sur le plan opérationnel et sont terminés.

Quel est le rôle du Secours islamique mondial en tant qu'œuvre d’entraide internationale?

Le Secours islamique s’est affirmé au niveau international comme une œuvre d’entraide humanitaire compétente, d’inspiration islamique, s’appuyant sur des normes de qualité et de gestion reconnues. Œuvrant dans de nombreux contextes de travail difficiles, le Secours islamique bénéficie d’une forte acceptation locale, ce qui en fait un partenaire de terrain crédible et solide.

Cette connaissance des contextes et cet accès aux populations locales ont également été des facteurs de réussite déterminants pour la mise en œuvre des projets de la DDC. De plus, l’organisation bénéficie d’une excellente réputation auprès des donateurs internationaux. Le Secours islamique est soutenu, entre autres, par l’UE, la Suède, les États-Unis et le Royaume-Uni.

Quels types de projets le DFAE met-il en œuvre avec le Secours islamique?

Aucun projet avec le Secours islamique n’est actuellement en cours. Les projets que la DDC a mis en œuvre jusqu’ici sont tous achevés sur le plan opérationnel.

Exemples de coopération en Somalie et au Soudan

Le projet Somalia Health a permis de fournir des soins de santé primaires aux personnes déplacées à l’intérieur du pays et de mettre en place des cliniques mobiles. Au total, 42 568 patients ont pu être traités. Du fait de sa présence de longue date en Somalie (depuis 1996), le Secours islamique possédait une expérience considérable dans la région, où il était bien implanté et disposait de bureaux dans tout le pays et d’un personnel local expérimenté. En ce qui concerne les projets humanitaires menés au Soudan, le Secours islamique est l’une des rares ONG internationales à avoir obtenu l’autorisation de travailler au Darfour et dans la région du Djebel Marra.

Que dit le DFAE à propos des déclarations antisémites?

Les déclarations antisémites publiées dans les années 2014-2015 par un ancien cadre de l’IRW sont inacceptables. La direction du Secours islamique a réagi rapidement et a envoyé un signal clair: immédiatement après avoir pris connaissance des déclarations en question, elle a pris ses distances par rapport à son employé et à ses propos. Peu de temps après, l’employé a démissionné de toutes ses fonctions.

Le DFAE voit cette réaction comme un signe positif: elle montre que les déclarations sont des erreurs commises par un employé et non par l'organisation.

Comment le DFAE réagit-il à la publication de nouvelles déclarations antisémites?

Il n’existe actuellement aucune collaboration entre le DFAE et le Secours islamique. Le DFAE a été informé des derniers événements le 22 août 2020 par le service de communication de l’organisation. C’est avec consternation que le DFAE a pris connaissance du fait que les déclarations inacceptables formulées par un membre du conseil de fondation du Secours islamique dans les années 2014/2015 ne constituent pas un cas isolé. Après que la direction de l’œuvre d’entraide a exigé le 22 juillet 2020 la démission du cadre concerné, il est apparu le 17 août 2020 qu’un autre collaborateur de l’ONG avait lui aussi tenu des propos antisémites en 2014/2015. Ce membre du conseil de fondation s’en était publiquement excusé en 2017. Après la publication des premières déclarations, la direction du Secours islamique avait annoncé que la procédure de nomination des membres du conseil de fondation serait professionnalisée afin d’éviter de tels dérapages à l’avenir.

Les derniers événements n’en sont que plus choquants, et la réaction de la direction du Secours islamique de renouveler l’ensemble du conseil de fondation est la mesure appropriée. Étant donné que les projets menés conjointement par la DDC et le Secours islamique sont terminés sur le plan opérationnel, aucune intervention n’est actuellement requise de la part du DFAE.

Le DFAE va-t-il prendre des mesures contre le Secours islamique?

Les projets réalisés par la DDC en partenariat avec le Secours islamique ont été menés à bien sur le plan opérationnel et sont terminés. Il n’est donc pas nécessaire de prendre des mesures, administratives ou autres.

Le DFAE envisage-t-il de collaborer avec le Secours islamique à l’avenir?

Le DFAE attend du Secours islamique qu’il prenne les mesures nécessaires en termes de personnel pour rétablir la confiance que ses partenaires internationaux lui témoignaient en tant qu’organisme d’aide politiquement indépendant et attaché aux valeurs humanitaires. Il est essentiel que l’œuvre d’entraide continue de prendre clairement ses distances par rapport à toute déclaration discriminatoire, raciste ou antisémite et à tout appel à la violence dans ses rangs. A cet égard, le DFAE applique une politique de tolérance zéro.

Si un partenariat était mis en place, il serait soumis aux critères de sélection et d’exclusion qui ont été définis pour les partenariats avec les ONG palestiniennes dans la perspective du futur programme de coopération «Moyen-Orient 2021-2024».

Note: L'article a été mis à jour le 26 août 2020.

Haut de page