Début de la page

Visites bilatérales de 1848 jusqu'à présent

Les visites bilatérales servent à entretenir et à approfondir au plus haut niveau les relations entre deux pays. Les listes ci-dessous répertorient les visites impliquant au moins un membre du gouvernement fédéral, de 1848 jusqu' à présent.

 Termes

  • Noms de pays
     Le nom actuel a été retenu, même lorsqu'il n'existait pas au moment de la visite.

  • Noms de personnalités étrangères
    Dans la mesure du possible, les erreurs de transcription trouvées dans les archives consultées ont été corrigées, et les prénoms ajoutés.

suite

  • Fonctions de personnalités étrangères
    Les fonctions de chef de gouvernement (premier ministre, PM) et de chef de la diplomatie (ministre des Affaires étrangères, MAE) ont été utilisées partout, même dans les cas où la dénomination officielle s’en écarte. En revanche, les fonctions rares, spécifiques ou difficilement traduisibles ont été reprises telles quelles.

    Nature des visites
    La participation d'un membre (au moins) du Conseil fédéral est le critère déterminant qui définit la nature de la visite. Ainsi, une visite de travail auprès d’un haut fonctionnaire suisse ou une rencontre dans un cadre multilatéral suivie d'une visite de courtoisie à un chef de département figurent dans la liste comme visite de courtoisie.

  • Dates des visites 
     
    En cas de visite de courtoisie intervenue dans le cadre d'une visite de travail de plusieurs jours ou d'une rencontre multilatérale, seule est mentionnée la date de la visite de courtoisie. La durée complète de la visite est indiquée dans tous les autres cas.

  • Membres du Conseil fédéral
    Par souci de simplification, les prénoms n'ont pas été précisés.

  • Désignation des départements
    Seule figure la dénomination actuelle ou une dénomination générique. Ainsi, il est partout fait référence au DFAE, bien qu’il se soit appelé Département politique jusqu'en 1978.  De même, la dénomination "Communications" a été choisie pour le Département fédéral de l'Environnement, des Transports, de l'Énergie et de la Communication, dont le nom a changé six fois depuis 1848.
  • Lieu de l'accueil
    Le lieu a uniquement été indiqué lorsqu'il ne s'agissait pas de la capitale.

Sources
Les listes des visites bilatérales ont été établies à partir d'une source principale: les dossiers versés par les sept départements fédéraux aux Archives fédérales suisses (AFS). Quelque 4200 dossiers ont été dépouillés.

D'autres sources ont été consultées, en particulier les rapports annuels du Conseil fédéral sur sa gestion, l'Année politique suisse (publiée depuis 1965) et diverses listes dressées dès les années 60 par le Protocole du Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE).

Trois sortes de lacunes sont apparues:

  • dans les inventaires de quelques départements, qui ne recensaient pas les visites, ou en tout cas pas de manière systématique,
  • dans le versement des dossiers aux AFS, qui n’était pas systématique jusqu’en 1990,
  • dans le contenu des dossiers de visites, dont certains, incomplets, ne permettent pas de confirmer que la visite a bel et bien eu lieu, ou qu'un membre au moins du Conseil fédéral y a participé. 
Listes

 

 

Dernière mise à jour 26.01.2022

Contact

Service de documentation DFAE

Bundeshaus West
CH-3003 Bern