Religion, politique, conflits

À New York, en avril 2011, une jeune manifestante demande la tolérance à l’égard de toutes les religions.
Manifestation pour davantage de tolérance à l’égard de toutes les religions et pour une cohabitation pacifique. © AFP

Dans le cadre de sa politique de paix, la Suisse accorde une attention particulière à la thématique «religion, politique et conflits». En effet, plus de 80% des personnes dans le monde s’identifient à une religion, laquelle a un impact sur de nombreux aspects de la vie personnelle, sociale et politique. La confrontation de différentes religions et visions du monde peut attiser les tensions et jouer un rôle déterminant en cas de conflit.

Le nombre de conflits armés dans lesquels la religion joue un rôle a quasiment doublé ces 40 dernières années: c’était le cas d’un tiers des conflits en 1975, contre presque deux tiers en 2015. Les raisons de cet état de fait ne sont pas à chercher en première ligne dans les religions en tant que telle, mais dans la rencontre entre différentes visions du monde. C’est pourquoi la Suisse implique dans son travail de promotion de la paix des protagonistes aux conflits qui sont ouvertes au dialogue, actives sur le plan politique et qui s’inspirent de différentes visions du monde. Les discussions ne portent pas sur les visions du monde et les principes, mais sur des solutions concrètes et pratiques pour permettre une cohabitation pacifique, indépendamment des religions et des représentations du monde en présence.

Projets

Dans le cadre de ses projets de politique de paix dans le domaine «religions, politique et conflits», la Suisse travaille étroitement avec des institutions universitaires, des fondations, des communautés religieuses et la société civile.

Offre de formation

En collaboration avec le Centre pour les études sur la sécurité de l’EPFZ, le secteur d’activités «Religions, politique et conflits» de la Division Sécurité humaine du DFAE propose chaque année un cours sur la religion et la médiation. Le Ministère des affaires étrangères de la Finlande et le réseau pour la médiation religieuse et traditionnelle (Network for Religious and Traditional Peacemakers) participent en tant que partenaires. D’une durée de cinq jours, le cours s'adresse aux personnes qui travaillent pour la promotion de la paix et la médiation dans des conflits à dimension religieuse. À la demande des Nations Unies, le DFAE propose également ce cours aux collaborateurs de l’ONU à New York depuis 2015.

Formation en religion et médiation (PDF, 544.1 kB, Anglais)

Réseau pour la médiation religieuse et traditionnelle (en)