Cybersécurité

L’utilisation illicite des technologies numériques est un défi du 21e siècle. Les cas d’abus du cyberespace à des fins criminelles, hégémoniques ou d’espionnage se font de plus en plus nombreux. Les attaques perpétrées par l’intermédiaire des réseaux numériques et visant des infrastructures telles que les systèmes d’alimentation électrique ou de télécommunication peuvent déstabiliser un pays. Pour contrer ces menaces émanant de l’espace virtuel, la Suisse a établi une stratégie nationale de protection contre les cyberrisques.

Les perturbations, manipulations, sabotages et autres attaques ciblées commises par l’intermédiaire des réseaux électroniques font partie des cyberrisques engendrés par notre société de l’information.

Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques

Die fortschreitende Digitalisierung stellt auch die Schweizer Politik, Avec le développement des technologies numériques, la Suisse est confrontée à de nouveaux défis d’ordre politique, économique et social. Le 27 juin 2012, le Conseil fédéral a approuvé la stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC), qui dresse l’inventaire des différents risques émanant du cyberespace, met en évidence les points faibles et définit le mode opératoire de la Suisse.
Cette stratégie poursuit les objectifs suivants:

  • la détection précoce des menaces et des dangers
  • l’augmentation de la capacité de résistance des infrastructures critiques
  • la réduction des cyberrisques, en particulier la cybercriminalité, le cyberespionnage et le cybersabotage

La SNPC définit 16 mesures dans sept champs d’action:

  • recherche et développement
  • analyse des risques et des vulnérabilités
  • analyse de la menace
  • formation des compétences
  • relations et initiatives internationales
  • gestion de la continuité et des crises
  • bases juridiques

La Suisse est également engagée dans une coopération avec d’autres Etats en vue de renforcer la sécurité du cyberespace.

Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques

Plan de mise en œuvre de la SNPC

Le 15 mai 2013, le Conseil fédéral a adopté le plan de mise en œuvre de la SNPC. Celui-ci précise les mesures découlant de la stratégie et décrit les résultats visés en matière de prévention, de capacités de réaction, de gestion de la continuité et des crises, et de processus de soutien.

La Suisse mise aussi sur la coopération internationale pour défendre ses intérêts en matière de cybersécurité dans le cadre de sa politique étrangère. Elle participe à diverses démarches et initiatives menées à l’échelle internationale.

Plan de mise en œuvre de la SNPC

Stratégie nationale pour la protection des infrastructures critiques

Les attaques perpétrées à partir du cyberespace peuvent déstabiliser un Etat. Ainsi, en passant par les réseaux numériques, il est possible de paralyser des infrastructures essentielles d’un pays, notamment dans les domaines de l’alimentation en eau ou en électricité ou encore dans celui des télécommunications. En 2012, la Suisse a donc élaboré la stratégie nationale pour la protection des infrastructures critiques, qui tient compte également des risques liés au cyberespace.

Stratégie nationale pour la protection des infrastructures critiques