Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Articles du groupe CH Media consacrés à la politique du personnel du DFAE

Ces derniers jours, plusieurs journaux du groupe CH Media ont consacré divers articles à la politique du personnel menée au sein du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Ces articles contenaient des informations inexactes. Le DFAE affirme mener une politique du personnel correcte et transparente.

12.01.2021
Écriteau sur lequel figure l’inscription «Ambassade de Suisse» en allemand, anglais et arabe.

Le DFAE affirme mener une politique du personnel correcte et transparente. © DFAE

Le DFAE souhaite notamment clarifier les points suivants:

Diplomates en poste dans des organisations internationales 

L’engagement de la Suisse dans les enceintes multilatérales et le renforcement de sa présence au sein des organisations internationales constituent un objectif important de la politique extérieure de notre pays. Il est du reste inscrit dans la stratégie de politique extérieure du Conseil fédéral. Le DFAE voit dès lors un intérêt à ce que la Suisse dispose d’un bon réseau dans les enceintes multilatérales, au travers notamment de sa présence au sein des effectifs, et soit également représentée à des postes clés et dans des organes d’importance stratégique.

À cette fin, il s’efforce délibérément de placer des diplomates suisses dans les organisations internationales pour défendre les intérêts du pays. Ces postes sont attrayants et prestigieux. Le DFAE soutient le détachement de Suisses et de Suissesses au sein d’organisations internationales et mène, parfois en collaboration avec d’autres départements, des campagnes en soutien aux candidats suisses postulant à des fonctions de cadres.

Il accorde en outre une grande importance à la promotion des femmes. La direction du département compte aujourd’hui plus de femmes que d’hommes. Ces dernières années, divers postes de chef/fe de mission ont été occupés par des femmes.

Transfert de diplomates 

La discipline des transferts fait partie intégrante du contrat de travail des collaborateurs et collaboratrices du service diplomatique. Les diplomates occupent ainsi alternativement des postes à l’étranger et en Suisse. Il se peut que la destination d’affectation ne soit pas toujours celle qui était souhaitée. Le DFAE doit garder une vue d’ensemble et veiller à optimiser l’affectation du personnel dans l’ensemble du réseau extérieur et à la centrale à Berne. Pour en savoir plus, lire l’interview de Tania Cavassini, directrice de la Direction des ressources.

Pour des raisons de protection de la personnalité, le DFAE n’émet aucun commentaire sur les cas individuels. Il convient toutefois de noter que certains postes ont reçu un grand nombre de candidatures lors du dernier cycle de transferts. Le DFAE s’est efforcé et s’efforcera toujours de répondre aux attentes des personnes faisant valoir des besoins familiaux ou autres. Des résultats satisfaisants sont généralement obtenus si toutes les parties travaillent de manière constructive à la recherche d’une solution.

Le réseau extérieur du DFAE compte environ 170 représentations (ambassades, missions permanentes, consulats généraux, bureaux de coopération). Le département emploie au total près de 380 diplomates. Ces hommes et ces femmes, qui travaillent au service de la Suisse, sont en poste à la centrale à Berne, dans le réseau extérieur et dans les organisations internationales.

Qualifications des candidats 

Pour prétendre à un poste de cadre dirigeant, comme p. ex. la fonction de chef/fe de mission, de chef/fe Coopération internationale ou de chef/fe de poste, les candidats doivent avoir réussi au préalable l’assessment «Cadre dirigeant». Cette évaluation doit démontrer que le candidat ou la candidate dispose des compétences requises pour assumer une telle fonction. L’attribution des postes de cadre dans d'autres départements ou dans le secteur privé est effectuée selon une procédure similaire. En 2020, l’organisation des assessments au DFAE a fait l’objet d’un nouvel appel d’offres répondant aux règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Par ailleurs, pour ces postes de cadres dirigeants, la Division Personnel du DFAE organise depuis quelques années une audition, lors de laquelle les candidats exposent oralement leurs motivations et leurs qualifications devant le comité de sélection compétent.

En 2020, le DFAE a mis au concours 300 postes entre juin et octobre, dont 40 pour des cadres dirigeants. Une centaine de personnes se sont manifestées pour les 40 postes de cadres dirigeants. Un tiers environ n’avaient encore jamais occupé une telle fonction et ne pouvaient se prévaloir d’un assessment. Le DFAE dispose de nombreux candidats qui sont compétents et possèdent une grande expérience. Il n’est donc pas facile de décider quel/le candidat/e choisir pour quel poste. Pour chaque poste, il y a toujours plusieurs personnes qui possèdent le profil adéquat.

Ce système a été introduit au DFAE dès 2017 sous l’ancien conseiller fédéral Didier Burkhalter, sur la base des recommandations du Contrôle fédéral des finances (CDF).

Compétences décisionnelles 

Les compétences décisionnelles en matière de transfert sont définies à l’art. 6 de l’ordonnance du DFAE concernant l’ordonnance sur le personnel de la Confédération. Les décisions de transfert des employés soumis à la discipline des transferts sont prises par:

  • le Conseil fédéral pour les chefs de mission;
  • le DFAE pour les autres employés des classes de salaire 32 à 38, les chefs de mission suppléants, les adjoints des secrétaires d’État, les directeurs d’office, les secrétaires généraux, les chef des bureaux de coopération de la Direction du développement et de la coopération (DDC); 
  • le secrétaire d’État ou la secrétaire d’État pour les chargés d’affaires et les chefs des représentations consulaires;
  • la Direction des ressources pour les autres employés.

En vertu de l’art. 5, al. 1, let. b, de l’ordonnance sur l’organisation du Département fédéral des affaires étrangères, le Secrétariat général planifie les affaires du département, les coordonne, les contrôle et s’en saisit. À titre d’exemple, il supervise la préparation en bonne et due forme des dossiers pour les séances du Conseil fédéral. En conséquence, il est directement associé à la préparation des propositions de nomination des nouveaux chefs et cheffes de mission qui sont soumises au Conseil fédéral.

La Direction des ressources (DR), qui formule les propositions et chapeaute le processus, organise les auditions des candidats. Celles-ci se déroulent selon une procédure standardisée et sont menées en règle générale par la secrétaire d’État. Y participent également la directrice de la DR, le secrétaire général du DFAE et, le cas échéant, la directrice de la DDC, le directeur de la DC et les chefs de division compétents. Après les auditions, la DR présente les propositions au chef du DFAE. Le chef du département décide ensuite quelles sont les propositions de nomination qui seront soumises au Conseil fédéral.

Fluctuations

Le nombre de départs de membres du personnel transférable a diminué au cours des dernières années. Vue d’ensemble des départs (départs à la retraite, interruptions de carrière, démissions) enregistrés au sein des différentes catégories transférables au cours des quatre dernières années:

Catégorie

 

 

2017

 

 

2018

 

 

2019 

 

 

2020

 

 

 

 

Carrière Coopération internationale

 

 

 

 

20

 

 

 

 

20 

 

 

 

 

12

 

 

 

 

9

 

 

 

 

Personnel transférable des services généraux

 

 

 

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

7

 

 

 

 

7

 

 

 

 

Carrière Diplomatie 

 

 

 

 

 

 

 

7

 

 

 

 

16

 

 

 

 

11

 

 

 

 

12 

 

 

 

 

Carrière Affaires consulaires, gestion et finances

 

 

 

 

19

 

 

 

 

23

 

 

 

 

10 

 

 

 

 

12

 

 

 

 

 

 

 

TOTAL

 

 

 

 

55

 

 

 

 

62

 

 

 

 

40 

 

 

 

 

40

 

 

Le DFAE approuve et encourage la perméabilité des carrières entre les départements d’une part, et entre les secteurs public et privé d’autre part. Cette politique garantit aux membres du personnel un enrichissement de leurs compétences et de leur parcours professionnel, enrichissement qui profite également au département et qui renforce de manière générale la défense des intérêts suisses.

Haut de page