Département fédéral des affaires étrangères DFAE

COVID-19: la Suisse apporte son aide aux hôpitaux surchargés en Inde

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la situation sanitaire en Inde se détériore de manière dramatique. La Suisse a réagi et décidé d’apporter son aide. Un avion de transport affrété par la Suisse a décollé ce midi de Zurich pour New Delhi avec à son bord des fournitures médicales, notamment 50 respirateurs de la pharmacie de l'armée et de l’oxygène. Manuel Bessler, chef de l’Aide humanitaire de la Suisse, coordonne l’intervention et la situe dans son contexte.

La Suisse fournit 600 concentrateurs d'oxygène et 50 ventilateurs à l'Inde pour contribuer à atténuer l'urgence humanitaire causée par COVID-19. © DFAE

Jeudi 6 mai 2021, aéroport de Zurich: Des voyageurs déambulent ça-et-là dans les allées des zones d’enregistrement en quête d’un café et d’un dernier en-cas. Seuls les masques hygiéniques, les lignes de démarcation permettant de respecter la distanciation et les tests PCR négatifs à présenter évoquent la situation liée au coronavirus. Le décollage de l’Airbus 330 qui s’apprête à parcourir quelque 6000 km en direction de New Delhi avec 13 tonnes de matériel à son bord passe presque inaperçu. Là-bas, la réalité de la pandémie est tout autre.

La situation en Inde ne fait qu’empirer. Le pays enregistre presque chaque jour un nombre record de nouveaux cas de contamination. Le samedi 1er mai 2021, l’Inde était le premier pays du monde a relever plus de 400 000 nouvelles infections en une journée. Le système de santé public est débordé. Les hôpitaux sont saturés. Dans les grandes villes, les patients atteints du COVID-19 qui font la queue dans les hôpitaux sont refoulés faute de capacités d’accueil. Il manque presque partout de l’oxygène, des vaccins et des médicaments. Le nombre de décès dus à des affections pulmonaires est par conséquent en hausse. Les records négatifs s’enchaînent.

13 tonnes de matériel sont chargées dans un Airbus 330 suisse.
13 tonnes de matériel de secours destiné à l'Inde, dont 600 concentrateurs d'oxygène et 50 ventilateurs, sont chargées sur un Airbus de Swiss à l'aéroport de Zurich. © DFAE

La Suisse tâche d’atténuer l’urgence humanitaire en Inde

En réponse à l’appel à l'aide internationale lancé par le gouvernement indien, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a proposé sans tarder, dès le 27 avril 2021, une aide de la Suisse sous la forme de fournitures médicales d’un montant de 3 millions de francs environ pour permettre à l’Inde de faire face à cette situation d’urgence humanitaire. La semaine dernière, les autorités indiennes ont tout de suite accepté l’offre. Manuel Bessler, chef de l’Aide humanitaire de la Suisse, explique dans un entretien les raisons qui sous-tendent cette action humanitaire.

 Portrait de Manuel Bessler, chef de l'Aide humanitaire suisse, lors d'une conférence de presse
Manuel Bessler, chef de l'Aide humanitaire suisse © Keystone

Monsieur Bessler, première question: pourquoi la Suisse apporte-t-elle son aide à l’Inde?

« Après l’appel à l’aide lancé par les autorités indiennes, nous avons, avec notre représentation à New Delhi et la Croix-Rouge indienne, analysé les besoins découlant de la situation. Puis, nous nous sommes tout de suite occupés de l’acquisition du matériel de secours urgemment nécessaire. La Suisse peut apporter son aide et en a la volonté. Notre livraison de matériel de secours à l’Inde est un signe de solidarité dans cette période de pandémie et s’inscrit dans la tradition humanitaire de la Suisse. »

Notre livraison de matériel de secours à l’Inde est un signe de solidarité dans cette période de pandémie et s’inscrit dans la tradition humanitaire de la Suisse.
Manuel Bessler, chef de l'Aide humanitaire suisse

Pouvez-vous nous en dire plus sur le matériel de secours livré aujourd’hui à New Delhi ?

« Nous apportons à l’Inde environ 600 concentrateurs d'oxygène. Il s’agit d’appareils qui fournissent de l’oxygène médical à partir de l’oxygène ambiant filtré. À cela s’ajoutent 50 respirateurs qui proviennent du stock de la pharmacie de l'armée et que le DDPS a mis à disposition. Nous avons aménagé ce plan d’aide en étroite collaboration avec la Croix-Rouge indienne. »

Qui supervise la mise à disposition de cette aide sur place ?

« L’Ambassade de Suisse à New Delhi prend en charge toutes les mesures nécessaires pour garantir que les fournitures soient délivrées là où elles doivent l’être. La Croix-Rouge indienne réceptionnera le matériel à l’aéroport, dans la capitale indienne. Ensuite, le ministère indien de la santé se chargera de répartir les appareils dans les hôpitaux qui en ont le plus rapidement besoin. »

À 1 h 44 (heure locale), l'Airbus de la compagnie Swiss a atterri à New Delhi avec du matériel médical. © DFAE

Cette intervention a-t-elle constitué un défi logistique ?

« Oui, elle a réclamé une grande coordination, ici en Suisse, mais aussi sur place, avec notre ambassade à New Delhi ainsi qu’avec les autorités indiennes. La pharmacie de l’armée a mis à disposition gratuitement les respirateurs. Il a fallu se procurer le reste du matériel en Suisse auprès d’entreprises du secteur privé. Il était de la plus haute importance que le matériel soit acheminé à temps jusqu’à Kloten pour être chargé dans le vol d’aujourd’hui. Il a fallu, dans un premier temps, organiser le vol charter avec la compagnie Swiss. Toutes ces opérations en période de pandémie ont bien sûr été un grand défi pour toutes les parties impliquées. »

Impartialité et solidarité: la tradition humanitaire de la Suisse

La solide réputation de la Suisse à l’étranger repose en partie sur sa tradition humanitaire. Dans sa stratégie de politique extérieure 2020-2023, le Conseil fédéral prévoit que, dans les situations de crise et les conflits armés, ainsi que lors de catastrophes, la Suisse s'acquitte de missions de secours de manière solidaire et impartiale. Ces opérations se concentrent sur les besoins et sur la sécurité des personnes affectées, ainsi que sur le respect de leur dignité et de leurs droits. 

Haut de page