Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Où sont les femmes?

Cinquante ans après leur entrée en politique, les femmes sont de mieux en mieux représentées au sein du Département des affaires étrangères (DFAE). Le point avec Livia Leu, Secrétaire d’État et Tania Cavassini, directrice des ressources.

Timbre suisse émis à l’occasion de l’anniversaire des 50 ans du droit de vote et d’éligibilité des femmes.

Les femmes suisses accèdent à la politique après votation populaire en 1971. © Keystone

A l’occasion du 50e anniversaire de l’introduction du droit de vote des femmes en Suisse, Livia Leu, Secrétaire d’État du DFAE et Tania Cavassini saluent l’évolution du statut des femmes au DFAE. Une évolution qui ne doit pas s’arrêter en si bon chemin.

Portraits de Livia Leu et Tania Cavassini.
Livia Leu (gauche) et Tania Cavassini. © DFAE

«Des femmes ont ouvert la voie pour nous»

7 février 1971 : les femmes suisses entrent en politique. Elles obtiennent le droit de vote et l’éligibilité. «Le renforcement de l’égalité des chances au sein de l’administration fédérale est encourageant. Le 50e anniversaire du suffrage féminin nous rappelle combien l’inclusion effective des femmes dans la politique de notre pays est récente», explique la secrétaire d’État.

La représentation équilibrée des deux sexes à tous les niveaux hiérarchiques est un phénomène récent aussi au DFAE. «Nous avons eu également au sein du département des pionnières courageuses, comme Francesca Pometta, la première femme diplomate entrée au DFAE en 1956, et Marianne von Grünigen, qui l’a suivie quelques années plus tard. Ces femmes et d’autres comme elles nous ont ouvert la voie».

Tania Cavassini, directrice des ressources depuis 2019 se réjouit aussi du chemin parcouru: « il y a 30 ans, lorsque j’ai débuté dans l’administration fédérale, il n’y avait aucune femme dans des positions de cadres. Je me réjouis d’une présence féminine croissante dans tous les domaines d'activité de la politique étrangère suisse».

50 ans de suffrage féminin – allocution vidéo de Livia Leu, Secrétaire d’État du DFAE

Des efforts payant au DFAE

Les femmes sont aujourd’hui de plus en plus représentées aux niveaux hiérarchiques supérieurs au DFAE. Actuellement, trois directions sur quatre ainsi que le Secrétariat d’État sont dirigés par des femmes. Au niveau fédéral, quatre femmes sont secrétaires d'État (ou cinq à partir du 1er janvier 2022).

«En termes de parité, il existe actuellement un potentiel d’amélioration au niveau des cadres dirigeants, juste en-dessous de la direction du département. La parité est presque atteinte au sein du secrétariat d’État, qui compte parmi les chefs de division 6 femmes et 8 hommes. En 2009, la proportion de femmes qui occupaient des postes de cadre dirigeant n’était que d’environ 12%. Fin 2020, elle se situait autour de 26%», dit encore Madame Leu.

«À mes yeux, il est important de faire valoir efficacement les intérêts de la Suisse à l’étranger et de cultiver au sein du département une culture inclusive, non discriminatoire et basée sur le respect».

Quelques chiffres

La proportion de femmes au sein du DFAE est passée de 47 % à 52 % en 10 ans.

  • Cadres moyens et supérieurs: 43 %
  • Cadres supérieurs: 26 %
  • Postes d'encadrement: 34 %
  • Femmes chefs de mission: 20 %
  • Ambassadrices: 24 %

(DFAE – Chiffres pour l’année 2020)

Plan d’action 2021-2028

Le DFAE adoptera un nouveau plan d’action pour l'égalité des chances 2021-2028, qui fera le bilan du premier plan d'action 2010-2020 et fixera les orientations pour les années à venir.

Le DFAE doit désormais poursuivre sur sa lancée. Il reste du travail à effectuer, selon Madame Leu. «Nous poursuivrons nos efforts à tous les niveaux, du recrutement au développement du personnel en passant par la sélection des meilleurs cadres.»

La directrice des ressources souligne aussi l’importance de poursuivre dans la bonne direction et d’assurer la parité à tous les niveaux. « Nous souhaitons par exemple augmenter le nombre de femmes cheffes de mission dans notre réseau extérieur », insiste Madame Cavassini.  

Richesse de la diversité

Plus globalement, elle souligne l’importance et la richesse de protéger la diversité du DFAE. C’est cette diversité qui permet au Département de fonctionner de manière optimale et de réaliser les objectifs de la politique étrangère de la Suisse.

«Au-delà de la parité, il est important de parler de diversité des profils. La diversité au sein des équipes est un des éléments clés de la créativité et de la performance. Qui dit diversité, dit formations variées, richesses culturelles et linguistiques», détaille-t-elle encore.

Une célébration officielle de l’anniversaire, organisée par le DFJP, aura lieu au Palais du Parlement le 2 septembre 2021. Initialement prévue le 4 février 2021, la manifestation a été reportée en raison du Covid-19. 

Haut de page