Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Explosion à Beyrouth: la santé et la sécurité des bâtiments au cœur de l’aide d’urgence de la Suisse

L’explosion qui a dévasté la capitale libanaise Beyrouth le 4 août 2020 est d’une ampleur exceptionnelle. Le système de santé a été gravement touché. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a envoyé d’autres membres du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) à Beyrouth les 13 et 14 août 2020. La Suisse a défini deux lignes d’action axées sur la santé et la sécurité des bâtiments.

14.08.2020
Deux hommes se tiennent devant un jet sur la piste de l’aéroport de Berne-Belp.

Manuel Bessler, chef de l’Aide humanitaire de la Confédération en compagnie d’un logisticien devant le jet en partance pour Beyrouth. © DFAE

Un pilote vérifie l’arrimage des caisses contenant le matériel de secours à l’intérieur de l’avion.
Le pilote des Forces aériennes suisses responsable du vol à destination de Beyrouth participe au chargement du matériel de secours. © DFAE

14 août 2020, 7h30: l’aéroport de Berne-Belp est situé dans une région paisible, en équilibre sur la ligne de partage des eaux entre l’Aar et la Gürbe. Ce jour-là, les collines environnantes du Gurten et de Längenberg sont enveloppées de lourds nuages. Le temps est frais et humide. Une intense activité règne dans un hangar jouxtant la piste. Des hommes et des femmes de l’Aide humanitaire de la Confédération arborant des gilets réfléchissants empilent des caisses dans un avion du Service fédéral des transports aériens. Celles-ci contiennent le matériel de l’unité mère-enfant. À 8h15, le jet décolle avec à son bord un anesthésiste et une experte en logistique du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA). Ils rejoindront quatre autres membres du CSA qui ont quitté la veille Genève pour Beyrouth.

Les deux lignes d’action de l’Aide humanitaire à Beyrouth

L’explosion qui a secoué Beyrouth le 4 août 2020 était d’une ampleur exceptionnelle. «À la suite de la catastrophe survenue au Liban, nous avons défini deux lignes d’action: la santé et la rénovation des bâtiments scolaires» explique Manuel Bessler, chef de l’Aide humanitaire de la Confédération, sur le tarmac de l’aéroport de Berne-Belp.

À la suite de la catastrophe survenue au Liban, nous avons défini deux lignes d’action: la santé et la rénovation des bâtiments scolaires.
Manuel Bessler, chef de l’Aide humanitaire de la Confédération

Le système de santé malmené par l’explosion

L’onde de choc a endommagé de nombreux hôpitaux de la ville, dont quatre sévèrement. Il manque pour l’heure 500 lits d’hôpitaux cruellement nécessaires. La Suisse a donc décidé d’envoyer une unité mère-enfant dans la capitale libanaise. Il s’agit d’une unité médicale du CSA qui comprend des pédiatres, des anesthésistes, des obstétriciens, des sages-femmes et des infirmières. Ces spécialistes pratiquent principalement des interventions chirurgicales sur des enfants et apportent de l’aide aux femmes sur le point d’accoucher. L’unité mère-enfant a été créée après le tremblement de terre en Haïti en 2014 et a été engagée au Népal et maintenant au Liban. C’est notre première ligne d’action. La deuxième ligne d’action est la remise en état d’écoles sur place », précise Manuel Bessler.

L’unité mère-enfant a été créée après le tremblement de terre en Haïti en 2014 et a été engagée au Népal et maintenant au Liban. C’est notre première ligne d’action. La deuxième ligne d’action est la remise en état d’écoles sur place.
Manuel Bessler, chef de l’Aide humanitaire de la Confédération

Hôpitaux et écoles endommagés

L’onde de choc de l’explosion a endommagé de très nombreux bâtiments dans la ville, dont des hôpitaux. Des travaux de réparation sont actuellement menés dans deux hôpitaux sous la supervision d’une experte en construction du CSA. L’un des deux pourra reprendre les soins à la population touchée au cours des prochains jours. L’équipe de spécialistes suisses, en collaboration avec des partenaires présents sur place, a déjà vérifié la stabilité de plus de 80 bâtiments publics.

Des milliers d’enfants et de jeunes doivent pouvoir reprendre les cours

L’explosion du 4 août 2020 a également endommagé plus de 120 écoles. La réparation des bâtiments scolaires est nécessaire pour que des milliers d’enfants et de jeunes puissent reprendre le chemin des classes. Grâce au soutien de la Suisse, six bâtiments scolaires devraient pouvoir rouvrir leurs portes au début du semestre en septembre.

Cinq millions de francs suisses pour la population sinistrée de Beyrouth

La Suisse a réagi rapidement à l’urgence humanitaire provoquée par cette tragédie. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a débloqué 5 millions de francs en faveur de l’aide d’urgence dans la capitale libanaise. Sur cette somme, 4 millions seront utilisés dans les domaines de la santé et de l’éducation, et 1 million sera réparti à parts égales entre la Croix-Rouge libanaise et de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

Aide humanitaire de la Suisse

L’Aide humanitaire de la Confédération se mobilise pour répondre aux besoins des personnes nécessitant une protection pendant et après les conflits, les crises et les catastrophes naturelles. Elle concentre son action sur les domaines suivants: reconstruction et réhabilitation, réduction des risques de catastrophe, protection des personnes vulnérables et aide d’urgence. L’Aide humanitaire est rattachée à la Direction du développement et de la coopération (DDC) du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Haut de page