Protection des défenseuses et défenseurs des droits de l’homme

Manifestations contre l’augmentation des prix de l’électricité à Erevan, Arménie. © Front Line Defenders, Juli 2015

La Suisse soutient les défenseuses et défenseurs des droits de l’homme (DDH) dans l’accomplissement de leur travail et s’attache à les protéger sur place contre l’arbitraire, les menaces et la violence. L’action des représentations à l’étranger se fonde sur les lignes directrices du DFAE.

Les représentations suisses à l’étranger aident les DDH à documenter les violations des droits de l’homme. Elles interviennent aussi en cas de restrictions à la liberté d’expression, d’exécution extrajudiciaire ou de disparition forcée. Pour ce faire, elles collaborent avec les organes étatiques concernés, ainsi qu’avec des représentants d’États partageant les mêmes vues que la Suisse, des organisations non gouvernementales ou encore des initiatives internationales.

Lignes directrices de la Suisse sur les DDH

Engagement de Mohna pour les droits de l’homme au Népal, DFAE, Youtube

Interview de l’avocate colombienne Luz Estella Romero, Blog DFAE interactif

Normes de l’ONU relatives à la protection des DDH

Chacun a le droit, individuellement ou en association avec d’autres, de promouvoir et d’exiger la protection et le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales aux niveaux national et international, et de les défendre par des actions pacifiques. Les États sont tenus de protéger ces personnes.

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté en 1998 une résolution qui, pour la première fois dans l’histoire, fixe des normes internationales en matière de protection des DDH.

Le rapporteur spécial de l’ONU sur la situation des DDH effectue régulièrement des visites de pays et fait office de centrale pour la réception des plaintes.

Résolution de l’ONU sur la protection des DDH, HCDH

Qui est DDH? (HCDH, en)

Site Internet du Rapporteur spécial de l’ONU, HCDH (en)