Relations bilatérales Suisse–Azerbaïdjan

La Suisse et l’Azerbaïdjan entretiennent de bonnes relations dans les domaines politique et économique, cimentées par de nombreux intérêts communs. La coopération au sein des institutions financières internationales, la coopération au développement et la politique énergétique sont au cœur des relations bilatérales.

Points clés des relations diplomatiques

L’Azerbaïdjan fait partie des groupes de vote présidés par la Suisse au sein de la Banque mondiale, du Fonds monétaire international (FMI) et du Fonds pour l’environnement mondial (FEM). La Suisse attache une grande importance à la promotion de la bonne gouvernance et du secteur privé en Azerbaïdjan. Depuis 1999, elle s’investit dans des activités de coopération technique et économique dans le pays.

Banque de données des traités internationaux

Banque mondiale (en)

Fonds monétaire international (en)

Fonds pour l’environnement mondial (en)

Coopération économique

L’Azerbaïdjan est le principal partenaire commercial de la Suisse dans le Caucase du Sud. Elle y exporte en premier lieu des bijoux (pierres et métaux précieux), des machines, des montres, des imprimés de sécurité et des produits pharmaceutiques. Les statistiques indiquent que ces dernières années, les investissements suisses en Azerbaïdjan ont atteint 370 millions de dollars américains. La Suisse est le premier investisseur dans le secteur non pétrolier et soutient les efforts déployés par l’Azerbaïdjan pour diversifier son économie. Par ailleurs, une entreprise suisse participe à la construction du gazoduc trans-adriatique (Trans Adriatic Pipeline, TAP), qui devrait acheminer dès 2020 du gaz naturel vers l’Italie.

La compagnie nationale azerbaïdjanaise d’approvisionnement en énergie SOCAR est établie en Suisse. En 2012, SOCAR Energy a racheté Esso Suisse et son réseau de 172 stations-service.

Information par pays, Secrétariat d’État à l’économie (SECO)

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise

Coopération au développement

En Azerbaïdjan, la Suisse se mobilise pour:

  • l’amélioration des conditions économiques générales, et notamment du climat d’investissement
  • un secteur financier moderne et transparent
  • l’amélioration de la gouvernance et des services publics
  • le renforcement de la situation économique des femmes
  • la promotion des activités artistiques et culturelles locales

Le développement économique, la gouvernance, l’état de droit et la promotion de la paix constituent les grands axes de la stratégie de coopération régionale 2017-2020 de la Suisse pour le Caucase du Sud (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie). Le budget alloué à la mise en œuvre de cette stratégie dans les trois pays s’élève à environ 75 millions de francs.

Coopération au développement

Stratégie de coopération Caucase du Sud 2017–2020 (PDF, Nombre de pages 44, 1.6 MB, Anglais)

Echanges culturels

Les festivals de films, la semaine de la Francophonie, la semaine de la langue italienne et les autres manifestations culturelles sont autant de plateformes par lesquelles l’Ambassade de Suisse en Azerbaïdjan véhicule la culture et l’image de la Suisse. L’Azerbaïdjan bénéficie également du programme artistique et culturel régional mené par la DDC dans le Caucase du Sud.

Les Suisses et les Suissesses en Azerbaïdjan

Selon la statistique des Suisses de l’étranger, 31 ressortissants suisses vivaient en Azerbaïdjan fin 2018.

Historique des relations bilatérales

La Suisse a reconnu l’indépendance de l’Azerbaïdjan le 23 décembre 1991. En octobre 2005, l’Azerbaïdjan a ouvert une ambassade à Berne. La Suisse a ouvert en 2001 un bureau de coopération à Bakou et dispose depuis fin 2007 d’une ambassade dont les locaux ont été officiellement inaugurés en mai 2008.

Azerbaïdjan, Dictionnaire historique de la Suisse