Relations bilatérales Suisse–Bélarus

Depuis l’instauration de relations diplomatiques en 1992, les relations bilatérales ont évolué de manière irrégulière. De 2001 à 2010, la Suisse a fourni au Bélarus une aide humanitaire. Un dialogue bilatéral est assuré à un rythme annuel; il porte notamment sur la situation des droits de l’homme et, en particulier, sur l’abolition de la peine de mort.

Points clés des relations diplomatiques

La Suisse et le Bélarus entretiennent des contacts malgré leurs conceptions différentes de la démocratie et des droits de l'homme. La répression violente qui a suivi les élections présidentielles de 2010 a amené la Suisse à soutenir les restrictions de visa et les sanctions financières imposées par l'UE et les Etats-Unis à l’égard du Bélarus. Le 1er mars 2016, la plupart des sanctions ont été levées, à l'exception de celles visant quatre individus. La Suisse s'est alignée sur la position de l'UE, laquelle a décidé, en date du 15 février 2016, de ne pas prolonger les sanctions prises à l'encontre du Bélarus.

Relations bilatérales

Coopération économique

Le développement des échanges commerciaux entre les deux pays restant très modeste, la Suisse est toujours désireuse de valoriser davantage le potentiel existant. Les accords de base nécessaires au développement des échanges économiques ont étés conclus et mis en vigueur. Il s’agit de l’accord sur le commerce et la coopération économique, de l’accord sur les investissements et de l’accord sur la double imposition.

La Suisse importe avant tout des produits agricoles et exporte des machines ainsi que des produits pharmaceutiques et chimiques. Une trentaine d’entreprises suisses sont représentées au Bélarus.

Soutien commercial (Switzerland Global Enterprise)

Joint Chambers of Commerce (en)

Coopération dans le domaine de l'éducation et de la formation

Les chercheurs et artistes du Bélarus peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir une bourse d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’études universitaires de la Confédération

Promotion de la paix et de la sécurité humaine

La Suisse milite pour l’abolition de la peine de mort dans le monde entier et soutient les efforts du Bélarus visant à instaurer une justice sans peine de mort.

Coopération au développement et aide humanitaire

La DDC a renforcé son action au Bélarus à partir de l’an 2000. En mai 2010, tous les projets suisses ont été transmis à des organisations partenaires locales.

L’action de la Suisse porte notamment sur des mesures visant à limiter les répercussions de la catastrophe de la centrale nucléaire de Tchernobyl (mortalité infantile, réhabilitation dans les domaines sanitaire et social, enfants handicapés, renforcement des communautés) et sur le développement des mécanismes de protection contre les catastrophes et du système de sauvetage. Un soutien est en outre accordé à des organisations de la société civile. Le budget 2001–2010 s’est élevé à 25 millions de francs.

Les Suisses et les Suissesses au Bélarus

Fin 2015, 20 ressortissants suisses vivaient au Bélarus.

Historique des relations bilatérales

Après la dissolution de l’Union soviétique, la République du Bélarus a proclamé son indépendance le 25 août 1991. La Suisse a reconnu ce nouvel Etat le 23 décembre 1991. L’ambassadeur suisse en Pologne est également accrédité à Minsk depuis 1992. En juillet 2007, la Suisse y a ouvert un bureau d’ambassade, qui est rattaché à l’Ambassade suisse à Varsovie.

Entrée dans le Dictionnaire historique de la Suisse