Valables le:
Publiés le: 14.08.2018

Les Conseils aux voyageurs ont été contrôlés et publiés avec des changements rédactionnels.


Conseils aux voyageurs – Guatemala

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Au Guatemala, les voyageurs doivent se montrer très vigilants quant à leur sécurité personnelle. Le taux de criminalité violente est très élevé.

Depuis l'accord de paix de 1996, le pays ne s'est pas encore entièrement rétabli des suites de la guerre civile: la fracture sociale est grande. Dans tout le pays, les tensions sociales latentes peuvent se déclarer localement sans prévenir au travers de heurts violents. Les projets d’extraction de matières premières sont souvent la source de ces conflits. Lors de ces troubles, ainsi que dans le cadre de la lutte contre les groupes criminels, les autorités peuvent décréter l’état d’urgence à court terme dans les régions concernées.

Les grèves, manifestations et barrages routiers peuvent s'accompagner de violences. Ils peuvent aussi entraîner des perturbations du trafic, des retards ainsi que des difficultés d'approvisionnement. Tenez-vous à l'écart des manifestations quelles qu'elles soient.
Dans l’éventualité de barrages routiers ou de grèves, les voyageurs n’ont d’autre solution que de se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement et d’attendre le cas échéant que la situation se normalise. En cas de barrages, il est très difficile à l’Ambassade de Suisse à Guatemala City – voire impossible selon les cas – d’aider les ressortissants suisses à sortir des régions concernées.

Ces facteurs doivent être pris en compte dans l'organisation de votre voyage. Prévoyez assez de temps et de munissez-vous de moyens financiers suffisants.
Avant le départ et pendant votre voyage, informez-vous auprès de votre agent de voyage et/ou l'Office du tourisme INGUAT / ProAtur
pour savoir comment se présente la situation actuelle et si le voyage planifié peut être réalisé.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu au Guatemala non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Zone frontalière avec le Mexique: L’ensemble de la zone frontalière avec le Mexique est qualifiée de très dangereuse, car le trafic de drogue et la traite d’êtres humains s’y concentrent. Cette zone comprend aussi le parc national Laguna del Tigre, la Sierra de Lacandon (Piedras Negras) et leurs environs. L’importante ville frontalière de Tecún Umán est considérée comme un haut lieu de la criminalité.
Il est déconseillé de voyager dans l’ensemble de la zone frontalière avec le Mexique.

Guatemala City: Des agressions dirigées contre des touristes sont commises dans toute la ville et dans ses environs. Dans la plupart des cas, les agresseurs sont armés. Même les zones résidentielles et commerciales d'un standard élevé sont le théâtre d'agressions. Faites preuve d’une grande prudence.

Départements de Huehuetenango, San Marcos,Alta Verapaz et Baja Verapaz: dans ces départements, la production et le trafic de drogue augmentent. Les affrontements armés entre forces de l'ordre et groupes criminels peuvent parfois également toucher des personnes non impliquées. Des barrages routiers et des contrôles sont fréquents. Faites preuve de la plus grande prudence et informez-vous de l’évolution de la situation auprès d’une personne de confiance sur place ou des autorités locales.
Une prudence accrue est de mise dans les départements où sont extraites des matières premières, car la probabilité de conflit y est très élevée.
De tels troubles peuvent aussi affecter des étrangers.

Département du Petén: Tout le département est classé zone dangereuse. Les forces de l'ordre ont lancé une vaste offensive pour lutter contre des groupes criminels. Des agressions violentes dirigées contre des touristes (également des viols) ont été signalées dans le parc national de Tikal et à proximité de Flores (y compris aux alentours du lac). Visitez les sites mayas et les réserves naturelles exclusivement en groupe et faites-vous accompagner par un guide agréé; enfin, si possible, rendez-vous sur place et repartez-en en avion (il existe un bus-navette depuis l'aéroport jusqu'aux ruines). Une police touristique a été mise en place dans le parc de Tikal et un convoi sécurisé a été organisé par la police touristique sur le trajet aller et retour « aéroport international de Florés – Tikal », mais une prudence extrême reste de mise.

Zones frontalières avec le Belize (départements du Petén et d‘Izabal): des différends sur les frontières opposent de longue date le Belize et le Guatemala. Dans les zones limitrophes, des tensions et des fusillades sont susceptibles d’éclater localement et peuvent affecter la population civile. Informez-vous sur les conditions de sécurité auprès des autorités locales avant de vous rendre dans les zones frontalières avec le Belize.

Axes routiers : sur les routes ci-après, des attaques ont été signalées à maintes reprises et la plus grande prudence s'y impose :
Carretera Panamericana (aussi appelée Interamericana ou CA-1): du lac Atitlán jusqu'à la capitale;
"ancienne" route allant de Panajachel, au bord du lac Atitlán à Guatemala City (via Patzún et Patzicia) ainsi que
Carretera del Pacífico (aussi appelée CA-2): sur toute sa longueur.

Criminalité

Au Guatemala, le taux de criminalité est très élevé: des vols à la tire, des enlèvements contre rançon, des viols et autres actes violents sont commis dans tout le pays et peuvent se produire à toute heure de la journée. Dans la plupart des cas, il est fait usage d’armes à feu. Même les étrangers et les groupes de touristes peuvent en faire les frais.

Tant les piétons que les automobilistes sont attaqués par des motocyclistes armés. Lors de courts enlèvements, la victime est forcée à retirer de l’argent liquide avec sa carte de crédit.

Il est notamment recommandé de respecter les mesures de prudence suivantes:

  • D'une manière générale, il est déconseillé de voyager seul à travers le pays. Vu le nombre de viols élevé, les femmes sont particulièrement tenues de se conformer à cette recommandation.
  • Soyez particulièrement vigilants la nuit et renseignez-vous également sur place auprès de vos connaissances, de vos partenaires d'affaires ou du responsable sécurité de votre hôtel pour connaître la situation sur place et pour savoir quels sont, dans les environs, les endroits à éviter.
  • Abstenez-vous de porter sur vous des objets de valeur (bijoux, montres, appareils photos de valeur), des bijoux fantaisie ou de grosses sommes d'argent.
  • Gardez les vitres de votre véhicule relevées et les portières verrouillées.
  • En cas d'agression, n'opposez aucune résistance car le risque d'actes violents est très élevé. Leurs auteurs ne reculent pas devant l'homicide.
  • N’acceptez aucune boisson ou nourriture de la part d’inconnus. Surtout dans les bars et les discothèques, il se peut que des drogues y soient ajoutées en vue de dévaliser ou d’abuser de la victime.
  • Evitez les quartiers isolés et les lieux déserts.
  • Des bandes extrêmement bien organisées, qui ne reculent devant rien, opèrent sur nombre de grands axes. A la ville comme à la campagne, les attaques de bus sont fréquentes. Il est déconseillé de se déplacer la nuit et pendant les heures de grande affluence, ainsi que d'emprunter les transports publics.
  • Prenez uniquement les taxis de l’hôtel ou les radios-taxis (Taxi Amarillo) réservés par téléphone. Pour le transfert à l’aéroport, il est préférable d’utiliser les véhicules mis à disposition par l’hôtel.
  • Utilisez avec prudence votre carte de crédit; les manipulations abusives des distributeurs d’argent sont fréquentes.
  • Utilisez de préférence des distributeurs d’argent placés à l'intérieur des banques ou des centres commerciaux. Ne retirez que des petites sommes d’argent, les étrangers étant en effet souvent observés.
  • En cas de randonnées, d’excursions et de tours off-road, faites-les exclusivement en groupe et accompagné d'un guide local digne de confiance. Assurez-vous également qu’ils soient bien reconnus par l’office du tourisme INGUAT.

L’insécurité juridique est grande: les infractions et les crimes restant généralement impunis. Gangrenée par la corruption, la police souffre de l’inexpérience de ses effectifs et d’un manque de moyens financiers. Il arrive que des agresseurs portent des uniformes de policier. Le système judiciaire est inefficace et surchargé. Le lynchage a d’ailleurs été pratiqué à plusieurs reprises.

Transports et infrastructures

En dehors des grands axes, le réseau routier est au en mauvais état. Le comportement imprévisible des conducteurs ainsi que le mauvais état des bus publics (appelé "chicken-bus") sont souvent à l'origine de graves accidents de la circulation. Dans tout le pays, les braquages de bus sont fréquents. A ces occasions, il peut arriver qu’en plus du chauffeur et son assistant, les passagers soient touchés.

Les routes ne sont pas adaptées à la circulation en vélo. Compte tenu des risques élevés d’accidents et d’agressions, il est déconseillé de voyager de nuit dans le pays. D’une manière générale, il est déconseillé de voyager à bicyclette.

Les bateaux d’excursion sont parfois mal entretenus et les mesures de sécurité sont insuffisantes.

Dispositions légales particulières

Les procédures judiciaires et enquêtes policières ne se déroulent pas de la même façon qu’en Suisse: il faut compter avec de longs délais d’attente à cause de ces circonstances locales. Le recours à un avocat local bien choisi est indispensable.

Les conducteurs étrangers impliqués dans des accidents de la circulation ne sont pas autorisés à quitter le pays durant la procédure judiciaire et le procès, qui peuvent durer des mois. Il est recommandé de louer une voiture avec chauffeur.
Lors d’affaires financières, des touristes ou des hommes d’affaires peuvent aussi être soumis à cette interdiction sur demande du plaignant.

L’ambassade de Suisse au Guatemala n’est pas en mesure d’influencer les procédures. Voyez la rubrique: aide à l’étranger.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont très sévèrement punies. Même une infime quantité de drogue, quelle qu'elle soit, est passible d'emprisonnement d'une durée de 5 à 20 ans (production) et de 12 à 20 ans (commerce ou possession).

Les conditions de détention sont très précaires: facilités sanitaires minimales, criminalité, manque de soins médicaux, racket, cellules surpeuplées, mauvaise alimentation, violences, etc.

Particularités culturelles

Montrez-vous respectueux envers la population et conformez-vous aux usages locaux. Ne photographiez pas des personnes ou des groupes de personnes sans leur autorisation, sous peine de vous exposer à des réactions agressives. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite et les conventions à respecter.

Risques naturels

Le Guatemala est situé dans une zone d'activité sismique et compte plusieurs volcans actifs, comme Pacaya, Fuego et Santiaguito. Une grande prudence est de mise lors des excursions sur des volcans et il est indispensable de se faire accompagner d'un guide qui connaît la montagne. Outre les dévastations causées sur la terre ferme, les tremblements de terre et les éruptions volcaniques peuvent aussi provoquer des tsunamis.
Pacific Tsunami Warning Center PTWC

De mai à novembre, il faut s'attendre à des ouragans et à de fortes pluies. Ces intempéries peuvent provoquer des inondations et des glissements de terrain, et endommager les infrastructures.

Il arrive que certaines localités soient complètement coupées du monde pendant plusieurs jours. Consultez les prévisions météorologiques et suivez les mises en garde et les instructions des autorités locales, p. ex. zones interdites autour des volcans actifs, ordres d’évacuation.
Instituto nacional de Sismologia, Vucanologia, Meteorologia e Hidrologia
Coordinadora Nacional para la Reduccion de Desastres
Organisation météorologique mondiale (OMM)

Si une catastrophe naturelle devait se produire pendant votre séjour, suivez les instructions des autorités et prenez contact avec vos proches le plus rapidement possible. En cas d'interruption des communications avec l'étranger, mettez-vous en liaison avec l'Ambassade de Suisse à Guatemala City.

Soins médicaux

Les soins médicaux ne sont garantis entièrement que dans les cliniques privées dans la capitale qui sont très chers. Les hôpitaux exigent un paiement d’avance (argent liquide, carte de crédit) avant que les patients soient admis et traités. Il peut également s'avérer utile de se munir de pansements, de bandages et de seringues jetables.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général.
Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

Vous êtes obligé de pouvoir vous identifier avec votre passeport (ou une photocopie certifiée par l’ambassade de Suisse à Guatemala City ou un notaire guatémaltèque) à tout moment.

Adresses utiles

Office du tourisme INGUAT / ProAtur: Numéro d’urgence pour les voyageurs, informations sur la situation sécuritaire locale et sur les voyages accompagnés par la police touristique : 1500 ou 2421 28 10, prevencionturistica@inguat.gob.gt

Dispositions douanières du Guatemala: Superintendencia de Administración Tributaria (SAT)

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Centre consulaire régional à San José, Costa Rica
Ambassade de Suisse au Guatemala
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

 

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.