Valables le:
Publiés le: 26.01.2018

Conseils aux voyageurs – Honduras

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Au Honduras, les voyageurs doivent se montrer très vigilants quant à leur sécurité personnelle. Le taux de criminalité est très élevé.

La situation politique et sociale est très tendue. À cause du retard de la publication des résultats des élections du 26 novembre 2017, des troubles, des barrages routiers et des pillages ont eu lieu dans plusieurs villes. Même après l'annonce des résultats, se produisent des actes de violence à caractère politique ainsi que des violents affrontements entre manifestants et les forces de sécurité. Ce genre d’incidents ont fait plusieurs morts et blessés.

Lors des manifestations, troubles et grèves, il faut s’attendre à des barrages routiers, perturbations du trafic, des retards et des violences.
Si des troubles ou barrages routiers venaient à perturber le trafic, les voyageurs doivent se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement ou attendre le cas échéant que la situation se normalise. En cas de perturbations du trafic, il est très difficile pour la représentation suisse à Tegucigalpa – voire impossible selon la situation – d’aider les ressortissants suisses à quitter le pays ou à poursuivre leur voyage.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu au Honduras non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Avant et pendant le voyage, informez-vous dans les médias sur l'évolution de la situation sécuritaire. Conformez-vous aux directives des autorités locales (par exemples couvre-feux), et restez en contact avec votre tour-opérateur. Informez-vous localement (auprès des médias, de votre hôtel, etc.) au sujet d’éventuels couvre-feux. Tenez-vous à l'écart des manifestations de tout genre.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Départements de Olancho et Colon : ces deux départements sont réputés particulièrement dangereux. Il est indispensable de se renseigner sur place auprès de vos connaissances, de vos partenaires d'affaires ou du responsable sécurité de votre hôtel pour connaître la situation sur place et pour savoir quels sont, dans les environs, les endroits à éviter.

Criminalité

Le taux de criminalité est très élevé; les délits sont souvent accompagnés de violence. Les vols de tout genre, les agressions à main armée et les délits sexuels sont monnaie courante. Des pickpockets opèrent souvent dans les bus publics. Même des cars de touristes ont déjà été braqués. L’homosexualité et la transsexualité ne sont pas tolérées de manière générale. Les personnes qui affichent en public leur homosexualité ou leur transsexualité sont susceptibles d'être la cible d'agressions.
On signale également des enlèvements contre rançon. Il est notamment recommandé d'observer les mesures de précaution suivantes:

  • Pour les voyages et les randonnées, faites-vous accompagner d’une personne de confiance ou d’un guide digne de confiance.
  • Si vous ne connaissez pas bien le pays, il est préférable que vous vous joigniez à un groupe de voyage organisé.
  • Ne portez pas sur vous d'objets de valeur (montre, bijoux, etc.) ou de grosses sommes d'argent.
  • Utilisez de préférence les guichets bancaires automatiques situés à l'intérieur des banques ou des centres commerciaux.
  • Gardez toujours sur vous une photocopie du passeport et laissez l'original dans le coffre de l'hôtel.
  • Ne visitez pas les quartiers défavorisés.
  • Gardez les portières de votre véhicule verrouillées et les vitres relevées.
  • Empruntez si possible des taxis de l'hôtel ou des taxis réservés par téléphone (« radiotaxis »), car leurs courses sont enregistrées.
  • Après la tombée de la nuit, évitez les plages et les centres-villes de Tegucigalpa, San Pedro Sula, La Ceiba et Puerto Cortés.
  • Renoncez aux voyages la nuit.
  • N'opposez aucune résistance en cas d'agression, car les assaillants n'hésitent pas à recourir à la violence et ne reculent pas devant l'homicide.
  • Sur un yacht, prenez également les mesures de sécurité adéquates contre les vols et les attaques.

Transports et infrastructures

Hormis les grands axes, les routes sont souvent en mauvais état. Pendant la saison des pluies (mai à novembre), des inondations et des perturbations du trafic sont à craindre. Il est déconseillé de circuler de nuit en dehors des villes en raison des nombreux risques d'accident et d'agression.
La qualité des mesures de sécurité et du matériel utilisé est très variable dans le domaine des sports à risque. Informez-vous de ce fait auprès des fournisseurs locaux sur les mesures de sécurité, d’évacuation médicale bien organisée en cas d’accident et contrôlez le matériel de sport mis à disposition.

Dispositions légales particulières

Toute activité politique est interdite aux étrangers.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont passibles de lourdes peines de prison (jusqu'à 20 ans).

Les conditions de détention sont précaires: cellules surpeuplées, mauvaise aération, absence de climatisation,  équipement sanitaire des plus rudimentaires, criminalité et racket entre détenus etc.

Risques naturels

De mai à novembre, le pays peut être balayé par des ouragans et à de fortes pluies. Ces intempéries peuvent provoquer des inondations, des glissements de terrain et des dommages aux infrastructures. Consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements et les instructions des autorités locales.
Organisation météorologique mondiale (OMM)

Le Honduras se situe dans une zone sismique. Outre les dévastations causées sur la terre ferme, les tremblements de terre et les éruptions volcaniques aux Caraïbes peuvent aussi provoquer des raz-de-marée.
Pacific Tsunami Warning Center PTWC

Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités.

Soins médicaux

En dehors des grandes villes en particulier, les soins médicaux ne sont pas assurés. Les hôpitaux exigent un paiement d’avance (argent liquide, carte de crédit) avant que les patients soient admis et traités. En cas de maladie ou de blessure grave, il faut se faire soigner à l'étranger.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N'oubliez toutefois pas que l'importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Adresses utiles

Numéro d'urgence: 911

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche  ou à la Helpline DFAE.
Centre consulaire régional à San José, Costa Rica
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.