Valables le:
Publiés le: 25.05.2018

Risques régionaux spécifiques, Jammu et Cachemire: La description de la situation a été actualisée.
Criminalité: Le harcèlement sexuel est très répandu, en particulier dans les transports publics et dans les grandes foules.


Conseils aux voyageurs – Inde

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

En Inde, les voyageurs doivent se montrer très vigilants quant à leur sécurité personnelle.

Le taux de criminalité est élevé.

Des tensions latentes existent entre les communautés ethniques voire religieuses et peuvent dégénérer sans préavis en affrontements violents et localisés, avec extension possible à d’autres endroits ou États. Le risque d’escalade de la violence existe surtout entre les communautés hindoues et musulmanes. Toutefois, des attaques ont également été perpétrées à plusieurs reprises par des fondamentalistes hindous contre des églises chrétiennes.

Dans certaines régions, les conditions de sécurité peuvent changer rapidement en raison de tensions sociales, économiques et politiques locales.

Les grèves, manifestations et barrages routiers peuvent s'accompagner de violences. Ils peuvent entraîner des retards et des perturbations du trafic touristique. En cas de troubles, les autorités peuvent décréter l’état d’urgence et des couvre-feux à court terme dans les régions concernées.

Dans l’éventualité de barrages routiers ou de grèves, les voyageurs n’ont d’autre solution que de se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement et d’attendre, le cas échéant, que la situation se normalise. En cas de barrages, il est très difficile aux représentations suisses à New Delhi, Mumbai et Bangalore – voire impossible selon les cas – d’aider les ressortissants suisses à sortir des régions concernées.

Divers attentats terroristes ont fait de nombreux morts et blessés au cours de ces dernières années. En mars 2017, plusieurs personnes ont été blessées par un attentat à la bombe perpétré contre un train près de Bhopal. Il faut s’attendre à de nouveaux attentats dans tout le pays, notamment dans les grandes villes et les lieux touristiques. Il est recommandé de rester vigilant et de faire preuve d'une prudence accrue, en particulier dans les transports en commun (par ex. trains, gares, aéroports), les lieux religieux, les marchés, les hôtels et les restaurants. Prenez également en considération la rubrique
Terrorisme et enlèvements

Les relations entre l'Inde et le Pakistan sont marquées depuis de longues années par des tensions politiques persistantes. Les deux gouvernements ont ordonné diverses mesures visant à instaurer la confiance. Aucun règlement du conflit n'est toutefois encore en vue et une nouvelle dégradation de la situation ne peut être exclue.

Avant et pendant le voyage, informez-vous régulièrement dans les médias sur la situation prévalant à votre lieu de destination. Suivez les recommandations des autorités indiennes (par ex. couvre-feux) et de votre agence de voyage. Evitez les rassemblements de foule et les manifestations de tout genre.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Région frontalière avec le Pakistan
la frontière est en partie minée. Il est toujours déconseillé de se rendre dans la région frontalière avec le Pakistan. Exception: Wagah, seul poste frontière ouvert aux étrangers entre l’Inde et le Pakistan, situé entre Lahore et Amritsar.

Jammu et Cachemire
Le conflit qui oppose l'Inde, d'une part, au Pakistan en raison de la zone frontalière contestée et, d'autre part, à différents mouvements indépendantistes, perdure. Malgré le cessez-le-feu déclaré en novembre 2003, il arrive régulièrement que des incidents armés se produisent le long de la ligne de cessez-le-feu, qui font également des victimes parmi les civils. Des échanges de tirs d’artillerie ont lieu régulièrement et font des victimes des deux côtés de la ligne de cessez-le-feu.
Des troubles, des mines et des affrontements font régulièrement des victimes. En outre, le risque d’attentats à la bombe est réel. Par exemple, en juillet 2017, plusieurs personnes ont été tuées ou blessées lors d'une attaque contre un bus transportant des pèlerins hindous. Les tensions politiques et ethniques/religieuses sont élevées. Des phases d’apaisement apparentes peuvent être interrompues à tout moment par des troubles ou actes de violence. Ainsi, depuis le début du mois de juillet 2016, de nombreuses personnes ont été tuées ou blessées lors de violentes
manifestations de mécontentement et d’affrontements entre manifestants et forces de sécurité. Au printemps 2018, des manifestants ont, entre autres, attaqué des véhicules touristiques et un transport scolaire. Les grèves fréquentes perturbent le trafic touristique. Les forces de l’ordre disposent de pouvoirs spéciaux: elles sont autorisées par ex. à arrêter des personnes sans mandat d’arrêt ou à ouvrir le feu sur des personnes qui ne respectent pas l’ordre public. En cas d’émeutes, elles tirent à balles réelles, imposent des couvre-feux et interrompent les liaisons téléphoniques mobiles et la connexion Internet.
Il est déconseillé de se rendre dans l'État de Jammu et Cachemire, donc également dans la vallée du Cachemire.
Les déplacements dans la région du Ladakh constituent une exception,
à condition de s'y rendre par la voie aérienne ou par la route principale directe qui mène de Manali à Leh, d'éviter largement les zones frontalières avec le Pakistan et de respecter strictement les mesures de précaution générales mentionnées ci-après.

Bengale occidental
Dans le district de Darjeeling, il arrive que des groupes séparatistes provoquent des troubles localement. Comme à l'été 2017, les grèves et les barrages routiers peuvent entraver le trafic touristique et provoquer des pénuries d'approvisionnement. Les affrontements entre les forces de sécurité et les manifestants ont fait plusieurs morts et blessés. Le 19 août 2017, une personne est décédée et plusieurs autres ont été blessées dans des attentats à la bombe dans les villes de Darjeeling et Kalimpong. Informez-vous dans les médias et renseignez-vous auprès de votre tour-opérateur sur la situation sécuritaire avant et pendant votre voyage. Suivez les instructions des autorités locales (par ex. couvre-feu). Évitez les manifestations de tout genre.

Nord-est
Malgré quelques signes d'apaisement, des combats locaux continuent d'éclater de manière ponctuelle entre les forces de sécurité indiennes et des rebelles de différentes ethnies, en particulier dans les États de Manipur et de Nagaland. Notamment dans les régions reculées, on assiste à des affrontements armés sporadiques entre différents groupes ethniques. Dans l'État de Manipur, plusieurs personnes ont ainsi perdu la vie dans des heurts violents opposant manifestants et forces de l'ordre en septembre 2015 et plus de vingt soldats ont été tués ou blessés lors d'une attaque menée par les rebelles en juin 2015. Divers attentats ont été perpétrés dans le nord-est du pays, par ex. contre des marchés ou des trains. En août 2016, un attentat visant un marché proche de Kokrajhar (Assam) a fait plusieurs morts et blessés. Lors de manifestations, il faut s’attendre à des actes de violence. Les grèves sont fréquemment accompagnées de barrages routiers, ce qui peut provoquer des problèmes d'approvisionnement et perturber la circulation. Dans certaines régions du nord-est, l'armée dispose de pouvoirs spéciaux: elles sont par ex. autorisées à arrêter des personnes sans mandat d'arrêt ou à ouvrir le feu sur toute personne qui ne respecte pas l'ordre public.
Il est déconseillé de se rendre dans l’État de Manipur.
Dans les autres zones, une prudence accrue est de mise:
renseignez-vous avant le départ et pendant votre voyage dans les médias et auprès de votre tour-opérateur sur les conditions de sécurité actuelles et faites-vous accompagner d’une personne experte des lieux et digne de confiance. conformez-vous aux consignes des autorités locales (par ex. couvre-feux) et évitez toute manifestation. Une autorisation spéciale est requise pour se rendre dans certaines régions du nord-est. Voir chapitre Remarques particulières.

Andhra Pradesh, Bihar, Chhattisgarh, Jharkhand, Madhya Pradesh, Maharashtra, Orissa, Uttar Pradesh, West Bengal
Dans les régions reculées de ces États, des groupes maoïstes/naxalites sont actifs, voire ont temporairement le contrôle de certains territoires. Le gouvernement indien considère ces groupements comme des organisations terroristes interdites. Le nombre d’attentats et d’attaques dirigés contre des villageois et contre les autorités est en augmentation, principalement à Chhattisgarh et dans le sud du West Bengal. En mars 2012, deux touristes étrangers ont été enlevés à Orissa pour la première fois. Les voyages touristiques sont temporairement interdits dans certaines régions. Renseignez-vous avant le départ et pendant votre voyage auprès des autorités locales sur les conditions de sécurité actuelles et les régions interdites aux voyages. Faites preuve de la plus grande prudence et conformez-vous aux consignes des autorités locales.

Criminalité

Sur tout le territoire, beaucoup de viols et d’autres délits sexuels sont commis. Des étrangères et étrangers se trouvent de plus en plus souvent parmi les victimes. Le harcèlement sexuel est très répandu, en particulier dans les transports publics et dans les grandes foules.

La petite criminalité tend à augmenter. Des attaques violentes et des braquages contre les passagers de taxi peuvent se produire n'importe où et à tout moment. Des actes de violence à caractère ethnique voire religieux peuvent également se produire, entraînant parfois la mort. Des cas d’enlèvements pour extorsion de rançon ont également été signalés.

Dans les centres touristiques de Goa, d’Agra et de Jaipur (Rajasthan), il arrive régulièrement que des touristes se fassent escroquer par des commerçants qui leur proposent d'effectuer le transport en Europe de prétendues pierres précieuses. À Goa les crimes suivants sont relativement fréquents: les attaques à main armée, les escroqueries, la délinquance liée à l’acquisition de drogue et les actes criminels suite à des rencontres de hasard dans les bars.

Dans l’ensemble du pays il est notamment recommandé de prendre les mesures de précaution suivantes:

  • Les taux de criminalité peuvent fortement varier d'une ville ou d'un quartier à l'autre. Renseignez-vous sur la situation sur place et, en particulier, sur les quartiers à éviter, auprès de vos connaissances, de vos partenaires d'affaires ou du personnel de l'hôtel.
  • Ne portez pas sur vous des objets de valeur (montre, bijoux, etc.) ni de grosses sommes d'argent.
  • Montrez-vous vigilant dans les grandes agglomérations, dans les endroits touristiques et sur les marchés.
  • Une prudence particulière est de mise dans les moyens de transports publics et les gares (vols, délits sexuels, harcèlements).
  • Il est conseillé de commander les taxis à la réception de l'hôtel. Dès la tombée de la nuit, il faut éviter tout déplacement inutile en voiture. Demandez de préférence à votre agence de voyage d'organiser les transferts de ou vers l'aéroport ou utilisez le service de transfert de l'hôtel.
  • Soyez vigilant face aux inconnus qui voudraient vous offrir une boisson ou de la nourriture. Il arrive que des drogues y soient subrepticement introduites dans l'intention de dépouiller la victime.
  • Soyez prudent et restez sur la réserve si un inconnu vous demande de se faire prendre en photo avec vous. À maintes reprises, des étrangers ont été harcelés ou agressés sous ce prétexte.
  • Soyez particulièrement attentif à l'aspect sécuritaire lors du choix de votre hébergement. Beaucoup de pensions et petits hôtels ne disposent pas d’un service de sécurité. Les limites budgétaires ne doivent pas mettre en danger votre sécurité.
  • Faites particulièrement attention lorsque vous vous trouvez dans les endroits reculés.
  • Ne vous déplacez pas seul la nuit.
  • Evitez d'entreprendre un trekking en solitaire ou en nombre restreint. Joignez-vous à un groupe important et faites-vous accompagner d'un guide reconnu, connaissant bien la région.
  • Il est recommandé aux femmes de se montrer particulièrement vigilantes, même si elles ne se trouvent qu’en compagnie d’autres femmes. Accompagnées d’un homme, elles sont moins importunées; la prudence reste toutefois de mise.
  • Dans tous les cas, il est préférable de se faire accompagner d'un guide reconnu.
  • Plusieurs cas d’escroqueries d’agences de voyage locales douteuses ont été signalés. Lisez attentivement les clauses du contrat et ne vous laissez jamais pousser à signer un contrat. Déclinez les offres de guides de voyage improvisés.
  • Les agences de voyages ont la possibilité de se faire enregistrer, à titre facultatif, auprès du Ministère du Tourisme. Si vous deviez avoir été dupé par un agent de voyages, vous avez la possibilité de vous plaindre auprès du Ministère du Tourisme.

Ministry of Tourism; approved travel trade operators
Ministry of Tourism: Travel Trade

Des actes de piraterie ont été commis à de multiples reprises dans les eaux indiennes et dans l'océan Indien. Consultez les informations spécifiques:
Piraterie maritime

Transports et infrastructures

La plupart des routes sont en mauvais état. Pendant la mousson (juin à septembre/octobre), il arrive que les routes soient inondées et impraticables. Les véhicules en mauvais état et le comportement imprévisible des différents usagers de la route (autos, camions, charrettes, bicyclettes, piétons, éléphants, chameaux, vaches, etc.) augmentent considérablement les risques d'accident - également en cas de voyage en autocar interurbain. Il est recommandé de ne pas conduire soi-même, mais de louer une voiture avec chauffeur. En tout état de cause, il est formellement déconseillé de circuler de nuit sur les routes.

Transports publics: La vétusté, par endroits, du réseau ferroviaire a régulièrement conduit à de graves accidents. Les embarcations touristiques, les bateaux et les ferrys ne remplissent pas les conditions de sécurité nécessaires (trop de passagers, équipement insuffisant).

Dans les régions reculées, les liaisons téléphoniques et la connexion Internet sont souvent défaillantes. Il arrive, dans certaines régions, que l'accès à internet soit temporairement bloqué.

Dispositions légales particulières

Le système judiciaire peut être très différent d'un État à l'autre. Informez-vous auprès de vos connaissances locales, de vos partenaires commerciaux, de votre guide ou de votre hôtel sur les dispositions en vigueur sur place.

Les lois relatives à la consommation d’alcool varient d’un État à l’autre, notamment quant aux limites d’âge. Dans certains États, la consommation est frappée d’une interdiction générale (au Gujarat, par exemple) et dans d’autres, une autorisation est requise (au Maharashtra, par exemple).

Les actes à caractère homosexuel sont punissables.

Il est interdit d’insulter le drapeau indien, de l’abîmer ou d’en faire un usage abusif. Les paroles et les actes irrespectueux envers la Constitution indienne sont également proscrits.

Pour utiliser les téléphones satellites et les drones radio-télécommandés, une autorisation des autorités indiennes doit être obtenue. A cet égard, les normes ne sont pas les mêmes dans tous les États. Les infractions sont passibles de peines de détention. Il est interdit de photographier des installations militaires et des infrastructures publiques (aéroports, ponts, etc.).

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont passibles de lourdes peines de prison; aucune mesure de grâce n'est possible.

La peine capitale peut être prononcée pour des délits graves, par ex. meurtre, vol avec violence entraînant des lésions corporelles graves ou viol collectif.

Les procédures judiciaires peuvent durer plusieurs années et les conditions de détention sont précaires (cellules surpeuplées, mauvaises conditions d'hygiène, etc.).

Les ascensions de montagne nécessitent l'obtention d'un permis délivré par le gouvernement central. Assurez-vous que les organisateurs d’une expédition respectent les procédures, également pour l’inscription auprès d’une société de secours.
Indian Mountaineering Foundation

Particularités culturelles

Riche d'un long passé culturel et religieux, l'Inde possède ses propres coutumes et règles de conduite, qui demandent au visiteur occidental de faire preuve de tact et d'une capacité d'adaptation. Adaptez le comportement et la tenue vestimentaire aux us et coutumes locaux. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite et les conventions à respecter.

Risques naturels

Le pays se trouve en zone d'activité sismique; le risque de tremblement de terre est particulièrement élevé dans la moitié septentrionale. Les tsunamis qui sont provoqués par des tremblements de terre dans les régions d’Asie du sud-est, peuvent également toucher l’Inde.

Pendant la moisson d'été (juin à septembre/octobre), il faut parfois s'attendre à de fortes précipitations, en particulier dans le nord du pays. Ces pluies peuvent entrainer des inondations, des glissements de terrain, des éboulements et des avalanches de boue et causer des dommages aux infrastructures. En particulier en proximité des cours d’eau, la situation peut évoluer subitement. La côte orientale est régulièrement balayée par de violents cyclones (surtout d'octobre à décembre), qui provoquent des inondations et des dévastations.

Le trafic touristique peut s’en trouver perturbé pedant quelque temps. Restez en communication avec votre tour-opérateur, consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements et les instructions des autorités locales.Pour les trekkings, faites-vous accompagner par un guide local expérimenté.

National Disaster Management Authority (informations au sujet des catastrophes naturelles et règles de conduite)
Indian National Centre for Ocean Information Services > Tsunami Early Warnings
India Meteorological Department

World Meteorological Organization

Dans l'Himalaya, les symptômes qu'engendre l'altitude devraient être pris au sérieux.

Si une catastrophe naturelle devait se produire pendant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités. Si les communications avec l'étranger sont interrompues, vous pouvez vous mettre en liaison avec la représentation suisse la plus proche (Ambassade à New Delhi, Consulat général à Mumbai ou à Bengaluru).

Soins médicaux

En dehors des grandes villes, les soins médicaux ne sont pas toujours assurés. Des pansements et des seringues jetables peuvent s'avérer utiles. Il peut arriver que les personnes qui sont Rhésus négatif aient des difficultés à obtenir une transfusion sanguine. Optez pour un hôpital privé lorsque c’est possible, car ce type d’établissements est en général mieux équipé que les hôpitaux publics. Toutefois, certains d’entre eux exigent une avance de frais ou une garantie financière avant de traiter les patients.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

L'accès à certaines régions est soumis à une autorisation spéciale. L’Ambassade de l'Inde à Berne fournit tous renseignements quant aux régions concernées et quant à la manière de se procurer une autorisation.
Bureau of Immigration: Restricted Protected Areas

Pour des séjours touristiques jusqu’à 60 jours, les ressortissants suisses peuvent demander en ligne un e-visa. L’arrivée avec un e-visa ne peut se faire que dans certains aéroports bien précis. L’ambassade indienne à Berne fournit de plus amples renseignements à ce sujet.
e-Visa

Adresses utiles

Numéro d’urgence de la police : 100 (hindi et anglais). Appelez ce numéro si vous devez déposer une plainte à un poste de police où l’on ne parle pas anglais.
Police ferroviaire (Railway Protection Force), Helpline de sécurité: 135

Dispositions douanières indiennes: Central Board of Excise and Customs

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Représentations suisses en Inde

Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.