Valables le:
Publiés le: 29.01.2018

 


Conseils aux voyageurs – Iran

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Même si la situation générale peut dans l’ensemble être qualifiée de calme, des tensions latentes existent dans le pays. Ces tensions ont à plusieurs reprises débouché sur des manifestations, notamment à l’occasion de fêtes locales (religieuses) et de commémorations. Des affrontements violents entre manifestants et forces de l’ordre ont eu lieu dans plusieurs villes iraniennes, faisant des morts et des blessés, comme par exemple à la fin décembre 2017 et en janvier 2018.

Le risque d’attentats est réel dans tout le Pays. Le 7 juin 2017, à Téhéran des attentats ont visé le parlement et le mausolée de l'ayatollah Khomeini. Ils ont causé plus de dix morts et de nombreux blessés. Dans les provinces frontalières dans l’est et l’ouest du Pays, les forces de l’ordre sont régulièrement ciblées par des attaques armées et des attentats. Prenez également en considération la rubrique
Terrorisme et enlèvements

Informez-vous par les médias et auprès de votre agence de voyage sur l'évolution de la situation, et évitez les événements de masse (p. ex. rencontres de football) et les manifestations de tout genre. De manière générale, il est conseillé de rester vigilant et discret. Suivez les recommandations des autorités locales.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Zone frontière avec l'Irak: Il subsiste de nombreux champs de mines dans cette partie du pays (ces zones sont en principe interdites). La situation instable et les conflits en Irak provoquent des tensions dans la zone frontalière. Sporadiquement, des échanges de tirs entre des groupes insurgés et les forces de l’ordre ont lieu. Les voyages dans la zone frontalière irano-irakienne sont déconseillés.

Région frontalière avec la Turquie: dans la région frontalière avec la Turquie, des échanges de tirs ont occasionnellement lieu entre des groupes militants et les forces de sécurité iraniennes. Même les personnes qui ne sont pas impliquées dans ces échanges risquent de se retrouver subitement au milieu d’une fusillade. Avant de vous rendre dans la région frontalière turco-iranienne, renseignez-vous auprès des autorités locales sur les conditions de sécurité et faites preuve de la plus grande prudence.

Zone située à la frontière avec l'Afghanistan, région est de la province de Kerman et Sistan-Baluchestan: ces régions subissent partiellement l'influence d’organisations de trafiquants de drogue et de groupes extrémistes. Celles-ci ont commis des attentats à plusieurs reprises et ils utilisent par fois des mines sur les routes interurbaines. Des confrontations armées avec les forces de sécurité peuvent avoir lieu à tout moment. Dans le passé, des voyageurs (y compris des étrangers) ont été enlevé à plusieurs reprises. Ce risque ne peut toujours pas être écarté. Il est déconseillé de se rendre dans la zone située à la frontière avec l’Afghanistan, dans la région située à l’est de la ville de Kerman jusqu'à la frontière pakistanaise, ainsi que dans la province de Sistan-Baluchestan.

Criminalité

La criminalité avec recours à la violence est relativement rare (exceptions voir ci-dessus). Toutefois, la petite délinquance existe, p.ex. vols à la tire et vols à l'arraché, cambriolages. Il arrive que des voleurs se fassent passer pour des policiers en civil. Soyez vigilant et observez notamment les mesures de précaution suivantes:

  • Déposez vos objets de valeur et vos papiers d'identité dans le coffre-fort de votre hôtel. Déplacez-vous toujours muni d'une photocopie de votre passeport, y compris la page comportant le visa.
  • Utilisez si possible les taxis de l'hôtel ou des taxis réservés par le biais d’une centrale.
  • Ne changez pas d’argent dans la rue. D’un côté on risque d’être dupé et d’un autre c’est illégal. L’argent peut être changé dans les bureaux de change des aéroports et dans les hôtel.

Transports et infrastructures

Le comportement imprévisible de nombreux usagers de la route ainsi que des véhicules généralement mal entretenus (absence de phares, freins défectueux, pneus usés) constituent un risque d'accident élevé. Les camions circulent surtout la nuit et souvent sans phares. Pour les déplacements à bord d'un véhicule privé, il est déconseillé de conduire soi-même mais de louer plutôt un véhicule avec chauffeur. Les conditions de circulation et l’état des routes sont inadaptées aux déplacements à bicyclette. Il est déconseillé de rouler de nuit à travers le pays.
Pour se rendre dans le désert, il est impérativement recommandé de voyager en convois organisés accompagnés d'un guide local. Des instruments de navigation et des réserves suffisantes d'eau, de nourriture, de carburant et de pièces détachées sont une question de survie.

Bien souvent, la sécurité des avions pour les vols internes ne correspond pas aux normes européennes et internationales.

Il arrive, dans certaines régions, que l'accès à Internet et au réseau téléphonique ne soit temporairement pas disponible.

Dispositions légales particulières

Le cadre juridique s'inspire d’une conception du droit islamique stricte et de principes moraux rigides. Les infractions sont systématiquement poursuivies et punies plus durement qu’en Suisse.Entre autres, les délits suivants sont punissables:

  • l’importation, la possession, la consommation de l'alcool ainsi que d'en faire commerce.
  • photographier des membres des forces de sécurité, des installations et des véhicules de l’armée et de la police, ainsi que des bâtiments publics (ports, aéroports, ponts, ambassades, etc.). Il n’est pas toujours clairement spécifié, ce qui peut être photographié ou pas. En cas de doute, demandez l’autorisation aux forces de sécurité locales ou renoncez à prendre la photo, par exemple lors d’une manifestation ou de tout autre événement auquel les forces de sécurité pourraient être présentes. Les infractions peuvent être assimilées à de l’espionnage et être punies de lourdes peines d’emprisonnement.
  • Les relations extraconjugales et homosexuelles, ainsi que les grossesses extra-conjugales. Les grossesses et naissances extraconjugales peuvent avoir des conséquences de poursuite civiles et pénales.
  • tenir des propos désobligeants à l'égard de l'Islam.
  • les activités d'évangélisation.
  • les franchissements de la frontière par voie terrestre ou maritime sans visa. Ils sont considérés comme entrée illégale dans le pays peine de prison et punis de plusieurs années, indépendamment du fait qu’elle ait franchi la frontière intentionnellement ou par inadvertance.

De nombreux produits sont soumis à des restrictions ou interdictions d’importation.Conformez-vous aux consignes des autorités iraniennes:
Customs Administration > Traveler Information

Les conducteurs impliqués dans un accident de la circulation ayant causé des blessés ou même des morts peuvent être arrêtés par la police et déférés devant un juge jusqu’à ce que la question de la responsabilité ait pu être déterminée. En cas de doute, pendant la procédure, les étrangers n’ont pas la possibilité de quitter le territoire de l’Iran.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont passibles de lourdes peines de prison.

La peine de mort peut être prononcée pour les délits graves liés aux stupéfiants, les meurtres, les vols à main armée, les graves délits financiers et certains autres délits. Les conditions de détention sont très dures (mauvaises conditions d'hygiène, barrière linguistique, etc.).

L'Iran ne reconnaît pas la double nationalité, ce qui a les conséquences suivantes pour les binationaux irano-suisses:

  • Les binationaux irano-suisses sont tenus de voyager avec des papiers d'identité iraniens. Les mariages ou les naissances doivent impérativement être inscrits dans leur acte de naissance iranien (Shenasnameh). En cas d'infraction à ces dispositions légales iraniennes, il faut s'attendre à de sérieux problèmes au passage de la frontière (par voie terrestre ou aérienne).
  • La Suisse ne dispose que de moyens limités, voire inexistants, pour porter assistance aux binationaux irano-suisses qui ont des problèmes avec les autorités iraniennes. Les autorités iraniennes considèrent les doubles nationaux irano-suisses comme des ressortissants exclusivement iraniens.

Particularités culturelles

L'Iran est un pays conservateur musulman. Adaptez votre tenue vestimentaire et votre comportement aux us et coutumes locaux et respectez les sensibilités religieuses et nationales. Les femmes sont soumises à des règles de conduite très strictes, dont l'inobservation peut entraîner des difficultés avec la police, voire leur arrestation. Ne photographiez des personnes qu'avec leur consentement. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite et les conventions à respecter. Songez également aux règles et prescriptions particulières à observer durant la période du Ramadan.

Les mariages mixtes entre un/une Iranien/ne et un/une étranger/ère sont soumis aux règles de conduite et aux lois islamiques. Par exemple, l'époux iranien peut avoir le droit, dans des situations extrêmes, d'empêcher son épouse et ses enfants de quitter le territoire national, même si ceux-ci sont de nationalité étrangère.

Risques naturels

L'Iran est situé en zone d'activité sismique.

Si un tremblement de terre devait se produire durant leur séjour, il est recommandé aux voyageurs de suivre les instructions des autorités locales et de prendre contact avec leurs proches. En cas d'interruption des communications avec l'étranger, se mettre en liaison avec l'Ambassade de Suisse à Téhéran.

Soins médicaux

A Téhéran, les soins médicaux sont de bonne qualité. En dehors de la capitale, les soins médicaux ne sont assurés que partiellement. Il peut s'avérer également utile de se munir de bandages et des seringues jetables. Les hôpitaux exigent une garantie financière ou un paiement d’avance en espèces avant de traiter les patients.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

L’Iran compte de nombreuses zones militaires interdites tant dans les terres que dans les eaux territoriales iraniennes du Golfe Persique et du Détroit d’Ormuz. Elles sont en général indiquées comme telles. En cas de doute, informez-vous auprès des autorités locales et/ou de la population.

Les cartes de crédit et les chèques de voyage ne sont pas acceptés en Iran. Il est impossible d’effectuer des virements de fonds. Munissez-vous par conséquent de suffisamment d'argent liquide, de préférence des dollars américains en nouveaux billets imprimés après 1999, des euros ou des francs suisses.

Renseignez-vous à temps auprès de l’Ambassade de l’Iran à Berne sur sur les conditions d'entrée et d'enregistrement pour les personnes et les véhicules ainsi que sur les régions dont l’accès est interdit.
Ambassade de l’Iran

Adresses utiles

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Téhéran
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.