Relations bilatérales Suisse–Israël

Israël est un important partenaire commercial de la Suisse au Proche-Orient. Environ 18’000 ressortissants suisses vivent dans ce pays, où ils forment l’une des plus importantes communautés de Suisses de l’étranger en Asie. Dans le conflit entre Israël et le Territoire palestinien occupé, la Suisse s’efforce d’entretenir de bonnes relations avec les deux parties.

Points clés des relations diplomatiques

En avril 2012, le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Liberman a effectué une visite de travail à Berne, lors de laquelle les relations bilatérales, le processus de paix au Proche-Orient et les problèmes humanitaires qui en découlent ont été évoqués. Depuis 2004, Israël et la Suisse mènent un dialogue politique régulier.

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

Israël constitue pour la Suisse un partenaire commercial et un marché d’exportation importants au Proche-Orient. Depuis 1993, il existe un accord de libre-échange entre l’Association européenne de libre-échange (AELE) et Israël.

Israël, SECO

Promotion de la paix et sécurité humaine

Le but de la Suisse est l’instauration d’une paix négociée, juste et durable entre Israël et un État palestinien indépendant et viable à l’intérieur de frontières sûres et internationalement reconnues. Elle estime que toute solution durable et globale au conflit du Proche-Orient doit reposer sur les éléments suivants:

  • l’établissement dans toute la région d’une paix durable fondée sur le droit international
  • la reconnaissance du droit de l’État d‘Israël d’exister, en particulier son droit à la sécurité dans des frontières sûres et internationalement reconnues
  • la reconnaissance du droit du peuple palestinien à l’autodétermination et, dans ce sens, à l’établissement d’un État viable, conformément à la résolution 1397 du Conseil de sécurité de l’ONU
  • une solution juste, globale et négociée au problème des réfugiés palestiniens
  • un règlement négocié du statut final de Jérusalem

Les Suisses en Israël

En 2015, 18'702 ressortissants suisses vivaient en Israël. Ils forment l’une des plus importantes communautés de Suisses de l’étranger en Asie.

Historique des relations bilatérales

La fondation de l’État d’Israël est étroitement liée à la Suisse. Le premier congrès sioniste (1897) se tint en effet à Bâle, et quinze des vingt-deux congrès ultérieurs se déroulèrent également en Suisse. Avant la fondation de l’État israélien en Palestine, la Suisse entretenait un consulat à Jérusalem (accrédité auprès de la puissance mandataire britannique) et une agence consulaire à Tel-Aviv. En 1949, elle reconnut le nouvel État et ouvrit un consulat à Tel-Aviv, qui fut élevé au rang d’ambassade en 1958.

Après l’escalade du conflit au Proche-Orient, la Suisse a suspendu ses ventes d’armes et sa collaboration militaire avec Israël de 2002 à 2005.

Israël, dictionnaire historique de la Suisse