Valables le:
Publiés le: 02.03.2018

Conseils aux voyageurs – Nigéria

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Au Nigéria, les voyageurs doivent se montrer très vigilants quant à leur sécurité personnelle. Les déplacements dans le pays ne doivent être envisagés que dans le cadre d’un accompagnement assuré par une personne de confiance connaissant bien les lieux. Les voyages dans certaines régions du pays sont déconseillés.

Au Nigéria, des conflits locaux de nature politique, sociale ou religieuse peuvent éclater à tout moment. Lors de ces conflits, des heurts violents entre différentes communautés, ou entre manifestants et les forces de sécurités ont souvent lieu ; des morts sont la plupart du temps à déplorer.

Le taux de criminalité est particulièrement élevé dans les agglomérations urbaines.

Le risque d’attentats terroristes existe dans l’ensemble du pays.
Des attentats à l'explosif ainsi que des affrontements armés entre les forces de sécurités et les terroristes ou autres groupes armés, causent régulièrement des morts et des blessés, en particulier dans le nord du pays ainsi que dans le Middle Belt (y compris Abuja). Parmi les cibles potentielles d’attaques terroristes figurent les installations publiques et touristiques ainsi que les grands rassemblements de foule comme, par exemple, les marchés animés, les centres commerciaux, les transports publics (trafic routier, ferroviaire et aérien), les évènements sportifs ou culturels, les sites religieux, les boîtes de nuit, les hôtels internationaux de bonne renommée et les restaurants prisés.

Le risque d'enlèvements à motivation politique ou criminelle existe dans tout le pays. Les prises d’otages contre demande de rançon sont monnaie courante dans la région du Delta et dans le sud-ouest. Des enlèvements ont également lieu au nord du pays.
Prenez en considération la rubrique Terrorisme et enlèvements.

Terrorisme et enlèvements

Renseignez-vous avant et pendant votre voyage dans les médias sur les conditions de sécurité prévalant dans le pays. Tenez-vous à l'écart des manifestations et des rassemblements de foule, car ils peuvent dégénérer rapidement, sans raison apparente. Faites preuve d’une vigilance accrue et suivez les instructions des autorités (couvre-feux, etc.).

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Région du Delta: Les troubles et les prises d’otages sont fréquents dans les régions d’extraction pétrolière
Exemples :

  • En octobre 2017, quatre missionnaires britanniques ont été enlevé dans la région du Delta, l’un d’entre eux a été tué.
  • En octobre 2017, un prêtre italien a été enlevé à Edo.
  • Le 22 juin 2016, sept personnes dont cinq étrangers ont été enlevées à Calabar (Cross River). 

En outre, des affrontements armés ont lieu régulièrement à Port Harcourt, la capitale du Rivers-State. Il est déconseillé de se rendre dans les États suivants: Abia, Rivers, Delta, Bayelsa, Ebonyi, Akwa Ibom, Cross River, Imo, Anambra et d'Edo.

Moitié nord du pays: Plusieurs États du nord sont régulièrement le théâtre d'affrontements violents. Ces affrontements ont déjà coûté la vie à des milliers de personnes. Des attentats à l’explosif et des attaques à main armée perpétrés par des factions terroristes,provoquent régulièrement de nombreux morts et blessés. Là où ils exercent encore un contrôle, les forces de sécurité ont considérablement renforcé leur présence. De nouveaux attentats sont à prévoir.

Le risque d’enlèvements est très élevé pour les nationaux ainsi que pour les étrangers, en particulier dans les États de Borno, Adamawa, Yobe et dans la région environnante.
Exemples :

  • En janvier 2018, deux ressortissantes canadiens et deux américaines ont été enlevés dans l’État de Kaduna.
  • En décembre 2017, quatre citoyens chinois ont été enlevés à Ondo.
  • En juin 2017, un ingénieur chinois a été enlevé dans les alentours de Okpella.
  • En juillet 2014, un Allemand, directeur d’une école technique, a été enlevé dans l’État d’Adamawa.
  • En avril 2014 plus de 200 collégiennes ont été enlevées dans leur internat de Borno.
  • En février 2013, sept collaborateurs étrangers d’une compagnie qui construit des routes ont été enlevés à Jama’are (Bauchi State).

Il est déconseillé de se rendre dans les États de Kaduna, Sokoto, Katsina, Kano, Bauchi, Gombe, Adamawa, Borno et Yobe. Les voyages touristiques et tout autre voyage qui ne présent pas un caractère d'urgence dans les autres états de la moitié nord du pays

Abuja (Territoire de la capitale fédérale): Dans la capitale fédérale d’Abuja, des attentats ont également fait plusieurs morts et blessés. Parmi les cibles se trouvaient, entre autres, un marché de poissons très fréquenté, le quartier général de la police ainsi que le quartier général de l’ONU, des gares routières et des arrêts de bus dans un quartier périphérique. En juin 2014, un attentat visant le marché d’Emab Plaza dans le centre-ville a fait plus de 20 morts. En octobre 2015, plusieurs personnes ont trouvé la mort lors d’un attentat visant un marché ainsi qu’un poste de police. D’autres attentats sont à prévoir. Faites preuve d’une vigilance accrue.

États du Plateau, de Nasarawa et Kogi: Les attentats et affrontements entre chrétiens et musulmans font régulièrement par des morts et des blessés.  Au niveau local, des affrontements armés entre populations sédentaires et nomades sont le reflet de tensions latentes. Le 20 mai 2014, un double attentat commis sur un marché très fréquenté de Jos a fait plus de deux cent morts et de nombreux blessés. Par ailleurs, un risque d’enlèvement accru existe dans l’État de Kogi. Par exemple, en octobre 2017, un collaborateur portugais d’une entreprise de construction a été enlevé. Il est déconseillé de se rendre dans les États du Plateau, de Nasarawa et Kogi.

Veuillez également exercer la plus grande prudence lors de voyages dans les autres États qui ne sont pas mentionnés ci-dessus. Voyagez de préférence en avion et faites-vous accompagner par une personne de confiance connaissant le pays.

Criminalité

La criminalité est importante dans tout le pays. Il existe un risque d'enlèvements avec demande de rançon. Les vols à main armée (dans la rue ou à domicile), les viols, l'escroquerie et les vols de voitures et vols divers sont largement répandus. Les vols peuvent aussi se produire dans les hôtels et les restaurants. Spécialement dans les régions reculées, il arrive que des criminels se fassent passer par des agents des forces de l’ordre et parfois même portent l’uniforme. Les voyageurs doivent donc faire preuve de la plus grande vigilance.Il est notamment recommandé de prendre les précautions suivantes:

  • Veillez impérativement à ce qu'une personne de confiance connaissant les lieux viennent vous chercher à l'aéroport pour vous conduire à l'hôtel et vous accompagne lors de vos déplacements. Cette recommandation vaut surtout, mais pas seulement, pour Lagos où de douteux prestataires de service demeurent dans les environs de l’aéroport.
  • Voyagez en convoi lors de tout déplacement à l'intérieur du pays. Les axes routiers interurbains ne sont pas sûrs en raison des risques d'agression. Il faut éviter de circuler la nuit.
  • Ne portez pas d'objets de valeur (montre, bijoux) sur vous.
  • Utilisez avec prudence vos cartes de crédit, voire abstenez-vous en, car les abus sont fréquents. Cela surtout dans les petits magasins.
  • Evitez si possible d'emprunter les transports en commun (train, bus, taxis).
  • N'opposez aucune résistance en cas d'agression car les assaillants n'hésitent pas à recourir à la violence.
  • Faites preuve de prudence vis-à-vis des personnes dont vous feriez la connaissance sur Internet. Il arrive que des criminels se fassent passer pour des personnes en quête de contacts amicaux ou professionnels, afin d'attirer des étrangers dans le pays pour les menacer, voire les enlever, dans le but de leur soutirer de l'argent.

Les eaux et les ports nigérians sont souvent le théâtre d’actes de piraterie.Consultez les informations spécifiques:
Piraterie maritime


L'Office fédéral de la police conseille de se méfier des propositions alléchantes portant en général sur des transactions financières et de métaux précieux d'Afrique de l'Ouest, avec des promesses de gains mirobolants. Vous trouverez de plus amples informations sur ces agissements sur le site Internet de l'Office fédéral de la police.

Office fédéral de la police

Transports et infrastructures

Il arrive que les passages de frontières soient temporairement fermés sans préavis, par ex. afin d’endiguer la propagation de maladies. Informez-vous auprès des autorités locales ou directement auprès des postes-frontières.

Les pénuries d'énergie périodiques (essence, diesel et électricité) conduisent régulièrement à des interruptions momentanées du trafic et soumettent de ce fait la planification d'un voyage à de nombreux aléas. La fourniture d’électricité n’est pas toujours assurée.

Beaucoup de routes sont en mauvais état et souvent impraticables pendant la saison des pluies: d’avril à octobre dans le sud, de mai à septembre dans le nord.
Les infractions, la méconnaissance du code de la route et le comportement imprévisible de nombreux usagers de la route augmentent les risques d'accident. En cas d'accident de la route ayant fait des blessés, des mesures de représailles de la population sont à craindre. Il est de ce fait recommandé de ne pas s'arrêter, dans la mesure du possible, pour prodiguer les premiers secours, et de se rendre au poste de police le plus proche. Il est préférable de ne pas conduire soi-même son véhicule, mais de louer une voiture avec chauffeur (voir aussi les mesures de précaution ci-dessus).

La sécurité et l’entretien de la plupart des avions nigérians ne correspondent pas aux normes européennes. Plusieurs accidents d’avion ont été signalés.

Dispositions légales particulières

Le système judiciaire peut être très différent d'un État à l'autre, par exemple en ce qui concerne la vente et la consommation d’alcool. Informez-vous auprès de vos connaissances locales, de vos partenaires commerciaux, de votre guide ou de votre hôtel sur les dispositions en vigueur sur place.

Il est interdit de photographier des installations militaires, aérodromes, ponts, bâtiments et infrastructures de l’administration, et bâtiments publics. Cependant, il n'est pas clairement défini quels sont les édifices qui entrent dans ces catégories. Des personnes ont déjà été arrêtées bien qu’elles avaient au préalable obtenu la permission de faire des photos. Il est donc opportun de s’abstenir de prendre des photos en public.

Les actes à caractère homosexuel sont passibles de peines de détention; dans certaines États, ils sont même passibles de peine de mort. Sont également susceptibles d'être incarcérées les personnes qui affichent leur homosexualité en public, qui s'engagent en faveur d'organisations soutenant le partenariat entre personnes de même sexe et qui fréquentent des boîtes gays.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont passibles de peines sévères (pouvant aller jusqu'à la détention à perpétuité).

La peine de mort peut être appliquée pour certains délits, par ex.: meurtre, viol, vol à main armée (entraînant la mort ou pas), etc.

Les conditions de détention sont difficiles (cellules bondées, équipement sanitaire des plus rudimentaires, manque de soins médicaux).

Particularités culturelles

La population du Nigéria se compose de plus de 400 groupes ethniques. Alors que les Yoroubas et les Ibos, des peuples qui sont majoritairement d'obédience chrétienne, sont prédominants au sud et au sud-est, les Haoussa-Fulani, d'obédience islamique, sont majoritaires au nord. Il convient de se conformer aux usages locaux et d'adopter une tenue vestimentaire adéquate. Des personnes ou groupes de personnes peuvent réagir avec agressivité lorsqu'on les photographie ou les filme à l’improviste, sans leur consentement. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite. Songez également aux règles et prescriptions particulières à observer durant la période du Ramadan.

Risques naturels

Le nord du pays connaît régulièrement des périodes de sécheresse. Les inondations sont fréquentes pendant la saison des pluies de mars à octobre. Consultez les prévisions météorologiques et suivez les avertissements et les instructions des autorités locales.

Soins médicaux

Les soins médicaux ne sont pas toujours assurés. Les hôpitaux exigent une garantie financière avant de traiter les patients (carte de crédit ou paiement d’avance). En cas de maladie ou de blessure grave, il est recommandé de rentrer en Europe pour se faire soigner.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N'oubliez toutefois pas que l'importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général.
Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

Portez toujours votre passeport et votre visa sur vous afin de pouvoir justifier de votre identité lors des nombreux contrôles de personnes. Arrêtez immédiatement votre véhicule lorsque l'injonction est donnée par la police à l'occasion de contrôles (celle-ci n'hésite pas à faire feu).

Adresses utiles

Prescriptions douanières pour le Nigéria: Nigerian Customs Service

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.

Représentations suisse au Nigéria
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.