Valables le:
Publiés le: 09.06.2017

Conseils aux voyageurs – République démocratique du Congo

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Il est déconseillé d'entreprendre en République démocratique du Congo des voyages touristiques ou autres qui ne présentent pas un caractère d'urgence.

En raison de la situation économique de plus en plus difficile et des conflits politiques autour des prochaines élections, la situation sécuritaire est tendue dans tout le pays. Le 19 et 20 septembre ainsi que le 19 et 20 décembre 2016, des affrontements violents ont causé des morts et des blessés à Kinshasa et dans d’autres parties du pays.

Le 31 décembre 2016, un accord politique a été signé sur la tenue des élections avant la fin 2017. Toutefois, l’évolution de la situation reste incertaine. Il faut s'attendre à des manifestations et des débordements à Kinshasa ainsi que dans d’autres grandes villes du pays.

L’évolution de la situation est incertaine. Des manifestations et même des événements mineurs peuvent rapidement dégénérer de façon inopinée et donner lieu à des actes de violence; des affrontements violents - notamment entre manifestants et forces de l’ordre – ainsi que des pillages peuvent avoir lieu. En cas de troubles, l’interruption temporaire de vols et le blocage de l’unique route menant à l’aéroport international N’Djili (Kinshasa) ne peuvent pas être exclus.

Des groupements rebelles sont actifs dans plusieurs provinces et des combats d’intensité variable ont lieu régulièrement entre les rebelles et l’armée congolaise.

Les mines terrestres et les munitions non explosées représentent un danger dans la plupart des régions du pays.

Le risque d'attentats terroristes ne peut pas être exclu en République démocratique du Congo non plus. Prenez également en considération la rubrique
Terrorisme et enlèvements

En cas de voyages indispensables, il est recommandé de prendre en considération les recommandations et informations ci-après:
Informez-vous sur l'évolution de la situation par les médias, avant le départ et pendant le voyage, et observez les consignes des autorités de sécurité, p. ex. couvre-feux. Faites-vous accompagner d’une personne experte des lieux et digne de confiance
. Tenez-vous à l'écart des manifestations et de tout rassemblement de foule.

Dans l’éventualité de restriction du trafic ou de troubles locaux, les voyageurs n’ont d’autre solution que de se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement et d’attendre, le cas échéant, que la situation se normalise. Dans ce cas, il est très difficile pour l’Ambassade de Suisse à Kinshasa – voire impossible selon situation – d’aider les ressortissants suisses à sortir des régions concernées ou du pays.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Des conflits armés ont lieu dans de nombreuses provinces: dans les régions de l’Est et du Nord, des affrontements armés entre des rebelles et l’armée congolaise éclatent régulièrement. Des attaques de rebelles à l’encontre de la population civile font encore et toujours des morts et des blessés. A Kasaï et Kasaï Central, un conflit entre milices locales et forces de l’ordre cause, depuis l’été 2016, des morts et des blessés. Dans le premier semestre 2017, ce conflit c’est étendue aussi aux provinces environnantes. Dans toutes les régions de conflit, il existe un risque élevé d’enlèvement. Depuis début 2016, il y a eu une augmentation des cas d’enlèvement dans les provinces du Nord- et Sud-Kivu (y compris le parc Virunga). Le 12 mars 2017, deux collaborateurs étrangers ainsi que quatre collaborateurs locaux des Nations Unies ont été enlevés dans la province de Kasaï Central. Les deux expertes étrangers ont été tués.
Les voyages dans les régions suivantes sont déconseillés: Nord-Ubangi, Süd-Ubangi, Bas-Uele, Haut-Uele, Ituri, Tshopo, Nord- und Süd-Kivu, Maniema, Lomami, Tanganyika, Haut-Lomami, Nord de Haut-Katanga, Nord de Lualaba, Kasaï Oriental, Kasaï Central et Kasaï.

Criminalité

Le taux de criminalité est élevé. Le recours à la violence est fréquent, en particulier chez les bandes de rues, qui opèrent dans des endroits très animés et souvent avec la collaboration de la police. Il est notamment recommandé d'observer les précautions suivantes:

  • Confiez l'organisation de votre voyage à une personne locale de confiance et suivez ses recommandations.
  • Si vous devez impérativement vous déplacer dans le pays, faites-le exclusivement de jour, en convoi de plusieurs véhicules.
  • Ne sortez jamais à pied une fois la nuit tombée.
  • A de multiples reprises, des voyageurs d'affaires ont été victimes d'escroqueries. Il est recommandé de choisir avec soin ses partenaires d'affaires et de recourir si possible aux services d'une agence ou d'une entreprise expérimentée et digne de confiance.

Transports et infrastructures

Les routes sont en mauvais état et, pour la plupart, uniquement praticables en véhicule tout-terrain. Les risques d'accident sont élevés. Pour ces raisons, entre autres, il est fortement déconseillé d'entreprendre des déplacements à travers le pays de nuit.

Bien souvent, la sécurité des avions pour les vols internes ne correspond pas aux normes européennes et internationales.

Le réseau ferroviaire est ancien et mal entretenu. Ceci est aussi valable pour la plupart des bateaux et ferries; de plus ceux-ci sont souvent surchargés. Le risque d’accident est élevé.

Il arrive que l'accès à internet et au réseau téléphonique soit temporairement bloqué.

Dispositions légales particulières

Il est interdit de photographier des personnes en uniforme, des installations militaires et des ouvrages ou bâtiments publics (aéroports, ponts, etc.). A Kinshasa, les prises de vue sont soumises, d'une manière générale, à une autorisation des autorités. Les automobilistes qui ne quittent pas immédiatement la chaussée pour s'arrêter sur les bas-côtés lors du passage du convoi présidentiel sont punis. Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont passibles de plusieurs années de prison. Les conditions de détention sont précaires.

Risques naturels

Des tremblements de terre sont à craindre dans la région de la vallée du Rift, à l'est du pays. C'est là que se trouvent également deux volcans en activité, le Nyiragongo et le Nyamuragira.
Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches ou avec l’Ambassade de Suisse à Kinshasa. Suivez sur place les instructions des autorités locales (barrages, ordres d’évacuation, etc.).

Soins médicaux

Les soins médicaux ne sont assurés que partiellement, même à Kinshasa. Les hôpitaux exigent une garantie financière avant de traiter les patients (carte de crédit ou paiement d’avance). Il peut être utile de se munir de matériel de pansement et de seringues à usage unique. En cas de maladie ou de blessure grave, il faut se faire soigner à l'étranger (Afrique du Sud ou Europe).
Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N'oubliez toutefois pas que l'importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

Pour se rendre dans des zones importantes sur le plan stratégique, notamment dans les deux provinces du Kasaï, il est nécessaire de se procurer une autorisation. L’autorisation en question est délivrée par les autorités congolaises - DGM (Direction générale des migrations) ou le Ministère de l'intérieur. L’Ambassade de la République démocratique du Congo fournit tous renseignements utiles à ce sujet.

Adresses utiles

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Kinshasa
Helpline DFAE 

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.