Valables le:
Publiés le: 27.09.2018

Le chapitre Derniers développements a été complété: exemples d’enlèvement et changements rédactionnels.


Conseils aux voyageurs – Somalie

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Il est déconseillé de se rendre en Somalie.

Les citoyens suisses qui voyagent en Somalie en dépit des recommandations du DFAE doivent être conscients que la Suisse n’a pratiquement aucun moyen de porter assistance à ses ressortissants ou de leur porter secours en cas d’urgence.

Depuis le début de la guerre civile en 1991, la Somalie est un État en déliquescence. Un nouveau gouvernement fédéral reconnu par la communauté internationale a certes pris ses fonctions à Mogadiscio en 2012, mais il n’exerce son autorité que dans quelques régions du pays.

Dans certaines parties du territoire, la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) et l’armée nationale somalienne mènent des opérations militaires contre les milices terroristes Al-Shabaab. Par ailleurs, des combats continuent d’opposer différents camps de la guerre civile somalienne. La présence des innombrables mines et des munitions non explosées présentent un grand danger partout dans le pays.

Il y a un grand risque d’enlèvement pour les Somaliens ainsi que pour les étrangers (collaborateurs d’organisations d’aide et d’entreprises étrangères). Par exemple, en août 2018, plusieurs collaborateurs de la société de la Croix-Rouge somalienne ont été enlevés dans les environs de Baidoa. De plus, en mai 2018, un membre du personnel du Comité international de la Croix-Rouge a été enlevé à Mogadiscio.

Il y a un grand risque d’attentat partout dans le pays. De nombreux attentats sont commis en particulier à Mogadiscio ainsi que dans le sud et le centre du pays. Ils visent principalement les autorités locales ainsi que les forces de sécurité nationales et étrangères. Des cibles civiles comme les marchés et les transports publics sont aussi régulièrement attaquées. Les organisations humanitaires, les ressortissants étrangers et les bâtiments où ces derniers séjournent fréquemment (p. ex. restaurants, hôtels et zone avoisinant l’aéroport international) sont aussi pris pour cibles. Le 14 octobre 2017, un attentat particulièrement violent s’est produit à proximité d’un hôtel de Mogadiscio, faisant plusieurs centaines de personnes blessées ou décédées. Aussi, les nombreux attentats perpétrés durant l’année 2018 ont à chaque fois fait des victimes.

La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
 
Terrorisme et enlèvements

La criminalité violente est répandue. L’océan Indien et les eaux somaliennes sont régulièrement le théâtre d’actes de piraterie. Consultez les informations spécifiques:
Piraterie maritime

Adresses utiles

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Nairobi, Kenia
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Il n'y a pas de représentation de Somalie officielle en Suisse. Des informations sur les prescriptions d’entrée (documents d’identité admis, visa etc.) peuvent être obtenues auprès de la délégation ci-après. Celle-ci peut également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l’importation et l’exportation d’animaux et de marchandises (appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.): Ambassade de Somalie en Allemagne, Case postale 100374, 10563 Berlin, Tél. 0176-77107752.

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.