Relations bilatérales Suisse–Ukraine

La Suisse et l’Ukraine ont établi des relations diplomatiques et ouvert des ambassades dans chacun des deux pays peu après l’accession de l’Ukraine à l’indépendance en décembre 1991. Les relations entre les deux pays sont bonnes et diversifiées. Elles se sont encore intensifiées depuis le début du conflit armé dans l’est de l’Ukraine.

Points clés des relations diplomatiques

La politique diversifiée que la Suisse mène en Ukraine s’articule pour l’essentiel autour de deux axes: soutien au processus de réforme et activités visant le règlement pacifique du conflit. Les deux pays entretiennent des échanges réguliers aux fins de promouvoir la stabilité et la prospérité en Ukraine en misant notamment sur la coopération technique, la politique de paix, la coopération économique et l’aide humanitaire. La coopération multilatérale revêt une grande importance, à l’instar des relations bilatérales. Par exemple, l’Ukraine et la Suisse collaborent au sein d’un groupe de vote dirigé par la Suisse auprès de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

Le potentiel économique de l’Ukraine offre aux entreprises suisses des débouchés intéressants en matière de commerce et d’investissements. En comparaison avec d’autres pays d’Europe occidentale, les échanges commerciaux entre la Suisse et l’Ukraine présentent néanmoins encore un potentiel de développement.

La balance commerciale est traditionnellement positive pour la Suisse. La Confédération exporte principalement des produits pharmaceutiques, des machines, des produits de l’industrie horlogère, des pierres et des métaux précieux, des bijoux ainsi que des produits agricoles à destination de l’Ukraine. Les produits importés d’Ukraine sont principalement des pierres et des métaux précieux, des textiles/vêtements, des machines, des produits agricoles et des métaux non précieux.

Plusieurs entreprises ukrainiennes ont établi un bureau en Suisse (siège principal ou une agence commerciale). La Suisse fait partie des dix principaux investisseurs étrangers en Ukraine. Deux à trois entreprises suisses comptent toujours parmi les dix contribuables les plus importants de l’Ukraine. En 2019, la commission économique mixte Suisse-Ukraine a organisé sa 12e session à Berne.

L’accord de libre-échange AELE-Ukraine entré en vigueur en juin 2012 est d’une importance capitale pour les relations économiques avec l’Ukraine.

Accord de libre-échange AELE-Ukraine

Promotion du commerce, Switzerland Global Enterprise SGE

Coopération en matière d’éducation, de recherche et d’innovation

Dans le cadre des programmes de coopération bilatéraux menés par le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), l’Université de Genève (UNIGE) assume depuis 2017 le rôle de «Leading House» pour la coopération entre la Suisse et l’Ukraine.

UNIGE Leading House (en)

Programmes de coopération bilatéraux

Les chercheurs et artistes ukrainiens peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du SEFRI pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse destinées aux chercheurs et artistes étrangers

Le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) a développé une série de programmes de promotion de la recherche, dans le cadre desquels les chercheurs peuvent soumettre une demande de fonds pour financer leurs projets. Le FNS vise notamment à renforcer les liens entre la communauté scientifique suisse et des réseaux internationaux. À cet effet, il propose divers instruments financiers.

Promotion de la paix et sécurité humaine

La Suisse se mobilise en faveur d’une stabilisation de la situation politique en Ukraine et d’un règlement pacifique du conflit armé dans l’est du pays. Le soutien aux efforts politiques de médiation, apporté en premier lieu à travers le processus de Minsk, constitue un élément précieux à cet égard. La Suisse soutient la mise en œuvre des accords de Minsk élaborés par l’OSCE sous sa présidence en 2014 et travaille étroitement avec la présidence en exercice de l’institution (Slovaquie en 2019, Albanie en 2020).

Des experts suisses spécialisés en médiation, en cessez-le-feu, en amnistie et en aide humanitaire apportent leur concours à la mise au point et à l’application de solutions politiques au conflit armé qui se déroule dans l’est du pays.

Coopération au développement et aide humanitaire

A travers sa stratégie de coopération 2015-2018 (prolongée jusqu’à fin 2019) avec l’Ukraine, la Suisse renforce son engagement dans ce pays. Elle met notamment en œuvre des mesures pour promouvoir la décentralisation et un développement économique durable. Le soutien apporté par la Suisse se concentre principalement sur les quatre domaines suivants:

  • Gouvernance et promotion de la paix
  • Santé
  • Efficacité énergétique et développement urbain durable
  • Développement économique durable

La Stratégie de coopération 2015-2018 de la Suisse avec l’Ukraine prévoit un budget d’environ 100 millions de francs. Ces fonds sont destinés à financer des programmes mis en œuvre par la DSH, la DDC et le SECO. La coopération au développement de la Suisse en Ukraine sera poursuivie sur la base de la Stratégie de coopération 2020-2023.

Depuis 2015, la Suisse fournit une aide humanitaire en Ukraine, essentiellement sous la forme d’interventions directes. Ce faisant, elle se concentre sur les besoins immédiats enregistrés dans l’est de l’Ukraine de part et d’autre de la ligne de contact.

Coopération au développement et aide humanitaire DDC

Coopération et développement économiques SECO

Stratégie de coopération 2015-2018 avec l’Ukraine   (PDF, Nombre de pages 48, 1.9 MB, Anglais)

Échanges culturels

Les échanges culturels se sont intensifiés dans les domaines de la musique, du cinéma, du théâtre et de la littérature. L’Ambassade de Suisse à Kyiv soutient différents projets. La Suisse occupe une place particulière dans le cadre de la Francophonie et de la « Settimana italiana », mais aussi dans de nombreux festivals nationaux.

Les Suissesses et les Suisses en Ukraine

Selon la statistique des Suisses de l’étranger, 215 ressortissants suisses vivaient en Ukraine à l’été 2019.

Historique des relations bilatérales

Les contacts entre la Suisse et l’Ukraine remontent à l’époque des tsars. Le territoire de l’actuelle Ukraine constituait alors une région d’émigration pour les Suisses. C’est ainsi que fut fondée, il y a plus de 200 ans, une colonie nommée «Zürichtal» sur la presqu’île de Crimée. Peu de temps après, des vignerons romands créèrent la colonie de Chabo dans les environs d’Odesa. À la fin du XIXe siècle, des pâtissiers originaires des Grisons étaient à la tête de célèbres confiseries et cafés à Kyiv, Odesa et Kharkiv.

La Suisse a reconnu l’indépendance de l’Ukraine le 23 décembre 1991. Aussi bien Berne que Kyiv ont ouvert une ambassade peu après l’accession de l’Ukraine à l’indépendance en décembre 1991. En 1993, un ambassadeur suisse et un ambassadeur ukrainien ont reçu leurs lettres de créances respectivement à Kyiv et à Berne. Depuis 1992, la Suisse et l’Ukraine ont signé de nombreux accords dans différents domaines de coopération.

Ukraine, Dictionnaire historique de la Suisse