Le partenariat bilatéral au cœur des discussions entre le conseiller fédéral Ignazio Cassis et le ministre brésilien des affaires étrangères Ernesto Araújo

Communiqué de presse, 26.04.2019

Pour clore son voyage en Amérique du Sud, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a rencontré le ministre brésilien des affaires étrangères Ernesto Araújo le 26 avril 2019 à Brasilia. Le 200e anniversaire des relations bilatérales (lancées à Rio de Janeiro en 1819) ainsi que l’extension de la coopération entre les deux pays en matière économique, scientifique et diplomatique ont été au centre des entretiens.

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis échange avec le ministre brésilien des affaires étrangères Ernesto Araújo.
A Brasilia, Ignazio Cassis rencontre le ministre brésilien des affaires étrangères Ernesto Araújo pour des entretiens bilatéraux. © DFAE

Liés depuis dix ans par un partenariat stratégique, la Suisse et le Brésil entretiennent des contacts réguliers, notamment dans les domaines de l’économie, des sciences, de la justice, de la fiscalité et des finances, des droits de l’homme et de la propriété intellectuelle. Le Brésil est l’un des principaux partenaires extra-européens de la Suisse en matière de recherche.

Les échanges économiques entre les deux pays sont intenses. En 2018, le bilan commercial entre la Suisse et le Brésil, membre du G20, s’élevait à environ 4,3 milliards de francs. Le chef de la diplomatie suisse Ignazio Cassis et son homologue brésilien Ernesto Araújo ont souligné l’importance d’une rapide conclusion des négociations menées depuis deux ans sur un accord de libre-échange entre le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) et l’AELE (Suisse, Norvège, Islande et Liechtenstein), en vue d’intensifier les relations économiques. Lors de cet entretien, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a insisté sur la nécessité d’intégrer systématiquement des critères sociaux et environnementaux dans les activités de développement économique, rappelant qu’il n’y a pas d’avenir sans durabilité.

La convention contre les doubles impositions, dont le texte a déjà négocié et est en cours de ratification au Brésil, est considérée comme une condition-cadre importante pour garantir des relations économiques prospères. Les discussions ont également permis de confirmer l’intérêt des deux pays pour un accord de protection des investissements.

Les deux ministres des affaires étrangères ont par ailleurs abordé la coopération scientifique et diplomatique. La fondation GESDA (Geneva Science-Diplomacy Anticipator) créée par le Conseil fédéral et le canton de Genève a suscité l’intérêt de la délégation brésilienne: l’impact de la transformation numérique (gouvernance de l’internet, intelligence artificielle, robotique, etc.) sur la société intéresse la communauté internationale, et la Genève internationale semble être un endroit prédestiné pour se préparer aux défis futurs. Le Brésil se montre également très intéressé par le secteur FinTech. Il a confirmé sa présence traditionnellement active dans la Genève internationale et les deux pays ont discuté de leur collaboration au sein de l’ONU, en particulier des réformes des Nations Unies et du rôle joué par le Conseil de sécurité de l’ONU. Concernant les sujets régionaux, le conseiller fédéral Ignazio Cassis et le ministre brésilien des affaires étrangères Ernesto Araújo ont notamment évoqué la situation au Venezuela.

Le 25 avril 2019, le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) avait déjà rencontré à São Paulo des membres de la chambre de commerce Suisse-Brésil. Les échanges avaient porté, entre autres, sur le potentiel économique du Brésil, les opportunités et les entraves pour le secteur privé ainsi que la responsabilité sociale des entreprises.

Forte colonie suisse

Le Brésil est le plus grand pays d’Amérique du Sud. Sa superficie – égale à environ 200 fois celle de la Suisse – couvre presque la moitié du continent. Avec plus de 200 millions d’habitants, le Brésil est le cinquième pays du monde par sa démographie. Il est en outre la première économie d’Amérique latine.

La colonie suisse au Brésil est la deuxième d’Amérique latine avec quelque 15’000 Suisses enregistrés et de nombreux ressortissants brésiliens d’ascendance suisse. Les missionnaires calvinistes arrivés au Brésil dès 1557 ont été les premiers Suisses à fouler le sol brésilien. Plusieurs vagues d’immigration suivirent au XIXe siècle. La Suisse a ouvert son premier consulat en Amérique du Sud à Rio de Janeiro en 1819. Au XXe siècle, les immigrants suisses étaient essentiellement des professionnels spécialisés et des dirigeants d’entreprises suisses.


Informations complémentaires

Relations bilatérales Suisse – Brésil


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: info@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères

Dernière mise à jour 13.01.2023

  • La Communication du DFAE se tient à la disposition des journalistes en semaine pendant les heures de bureau et le week-end sur appel au service de piquet.

Contact

Communication DFAE

Palais fédéral Ouest
3003 Berne

Téléphone (pour les journalistes uniquement):
+41 58 460 55 55

Téléphone (pour toute autre demande):
+41 58 462 31 53

Début de la page