Division Afrique subsaharienne et Francophonie

La Division coordonne l’ensemble des relations de la Suisse avec les Etats et les organisations régionales basées en Afrique subsaharienne, dont l’Union africaine, ainsi qu’avec l’Organisation internationale de la Francophonie. Ces relations sont diverses: elles couvrent les domaines de l’économie, du développement, de la paix et de la sécurité, des droits de l’homme et de la gouvernance, de la migration, et aussi de la culture, des sciences et des technologies.

Suisse et Afrique subsaharienne

La Suisse entretient de bonnes relations avec les 49 Etats d'Afrique subsaharienne et avec les organisations régionales africaines. Elle y défend ses intérêts de politique extérieure. Dans cette région composée de pays avec des profils variés, ses domaines d’activités sont divers:

  • Economie et finance: plusieurs Etats d’Afrique subsaharienne présentent actuellement un potentiel de croissance économique considérable. La Suisse promeut les échanges et investissements dans la région, à travers ses ambassades et consulats généraux ainsi qu’avec le Swiss Business Hub basé à Pretoria.
  • Développement et aide humanitaire: la Suisse facilite le développement de systèmes de gouvernance qui assurent la provision de services de base aux populations, et apporte de l’aide humanitaire dans des contextes de crises.
  • Paix et sécurité: l’engagement de longue date de la Suisse permet à nos représentations de contribuer à une résolution pacifique et durable des conflits. La Suisse apporte notamment un soutien en terme de facilitation et de médiation dans le cadre de ses bons offices.
  • Droits de l’homme et gouvernance: la Suisse mène des dialogues sur les questions des droits de l’homme et de la gouvernance avec les gouvernements de la région, sur des thèmes tels que la démocratie, l’abolition de la peine de mort et le respect des droits de l’homme par les entreprises.
  • Migration et asile: la Suisse s’engage dans les domaines de la migration et de l’asile dans les pays d’origine mais aussi dans les pays voisins, qui sont les zones d’accueil principales pour les personnes fuyant des zones de crise. 
  • Science, technologies et culture: les coopérations entre entreprises et instituts de recherche (universités, hautes écoles) des pays d’Afrique subsaharienne et de la Suisse sont en croissance et représentent, avec la culture, un canal d’échange et de développement des relations innovant, qui engage aussi la société civile.

Les organisations régionales africaines jouent un rôle de plus en plus important dans les orientations de politique intérieure et extérieure de leurs Etats membres. La Suisse intensifie ses relations avec l’Union africaine (UA), l’organisation régionale principale sur le continent, et met en œuvre avec elle des projets pour le renforcement de la paix et de la sécurité.

La Suisse s’engage également pour la consolidation des capacités des organisations sous-régionales telles que la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) et la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC).

Rôle de la Division Afrique subsaharienne et Francophonie

La Division est en charge d’assurer une vue d’ensemble de ces activités et de les coordonner au sein de l’administration fédérale, avec les représentations de la Suisse dans les Etats d’Afrique subsaharienne et les représentations de ces Etats accréditées en Suisse. Elle est également en charge de l’organisation des visites officielles du Conseil fédéral et des consultations politiques avec les Etats de la région.

La Division participe ainsi à l’élaboration de la politique extérieure de la Suisse en Afrique subsaharienne et assure sa mise en œuvre cohérente et efficace, en ligne avec les buts définis dans la Constitution fédérale et dans l’intérêt de la Suisse.

Service de la Francophonie

Le Service de la Francophonie est chargé de coordonner la politique suisse envers l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). L'OIF comprend 84 Etats et gouvernements, membres, observateurs ou associés, dont près d'un tiers sont situés en Afrique subsaharienne.

Les activités que mène la Suisse dans le cadre de la Francophonie portent en priorité sur la démocratie, la paix et les droits de l'homme, sur le développement de la formation professionnelle dans les pays membres ainsi que la promotion de la diversité culturelle et linguistique. Le Service de la Francophonie élabore, en concertation étroite avec les services de l’administration fédérale concernés et la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP), la position adoptée par la Suisse dans les trois principales instances, à savoir la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, la Conférence ministérielle et le Conseil permanent de la Francophonie. Il participe par ailleurs aux préparatifs d'événements (Sommet de la Francophonie, Semaine de la langue française et de la Francophonie, ateliers) et il est en contact permanent avec les représentations suisses à l'étranger.

Réseau des représentations de la Suisse en Afrique subsaharienne

© DFAE