Plateforme sur les déplacements liés aux catastrophes naturelles

Femme portant un ballot sur sa tête, marchant dans une eau à hauteur de cheville et se dirigeant vers un groupe de maisons.
Dans la capitale haïtienne Port-au-Prince, l'élévation du niveau de la mer oblige régulièrement les habitants des bidonvilles de la côte à abandonner leur domicile © UNOPS

La Plateforme sur les déplacements liés aux catastrophes naturelles (Platform on Disaster Displacement) met en œuvre l’agenda pour la protection élaboré dans le cadre de l’Initiative Nansen. Cette plateforme, basée à Genève, est le mécanisme qui succède à l’initiative Nansen lancée par la Suisse et la Norvège en 2012, qui s’est achevée en 2015.

L’objectif de l’initiative Nansen était d’améliorer la protection des personnes qui quittent leur pays pour fuir les catastrophes naturelles et les conséquences négatives du changement climatique. Ces personnes ne sont pas reconnues comme réfugiés au sens de la Convention de Genève de 1951. Bien que les droits de l’homme universels s’appliquent, il existe des lacunes en matière de protection, par exemple en ce qui concerne l’entrée sur le territoire et le séjour des personnes déplacées. 

Pour y remédier, l’initiative Nansen rassemble des solutions novatrices et les bons exemples des pays touchés. Entre autres choses, une meilleure préparation aux catastrophes devrait permettre d’éviter de tels déplacements forcés et de mieux protéger les personnes touchées. Les mesures et la pratique dans les domaines de la prévention des catastrophes, de l’adaptation au changement climatique et de l’aide humanitaire ont été intégrées dans un programme de protection. 109 États les ont adoptées à Genève en octobre 2015.