Partenariats migratoires

Les partenariats migratoires sont un instrument de la politique migratoire extérieure de la Suisse. Ils traduisent la volonté de deux États de coopérer pleinement dans le domaine de la migration, donnent un cadre général à leur collaboration et permettent de prendre en compte les intérêts de tous les partenaires impliqués, migrants et migrantes inclus.

Le partenariat migratoire concrétise la volonté de deux États de coopérer de manière plus étroite et d’exploiter les synergies dans le domaine de la migration en adoptant une approche globale. Le but consiste à développer conjointement des solutions pour répondre aux défis et à mieux mettre à profit les opportunités offertes par la migration. Ces partenariats peuvent porter sur tous les aspects migratoires présentant un intérêt pour les deux parties. Leur coopération s’inscrit dans le cadre d’accords ainsi que de projets et programmes concrets directement liés à la migration et portant par exemple sur les thèmes suivants:

  • utilisation de la migration comme facteur de développement durable;
  • protection des réfugiés, des personnes déplacées à l’intérieur de leur pays et des migrants;
  • respect des droits de l’homme des personnes déplacées;
  • lutte contre la traite des êtres humains;
  • mise sur pied de structures d’asile et d’accueil efficaces;
  • migration régulière (p. ex. politique des visas ou formation et formation continue);
  • retour et réintégration.

Les partenariats migratoires contribuent à mettre en œuvre le lien stratégique entre les instruments de la CI et ceux de la politique migratoire.

La Suisse a conclu des partenariats migratoires avec la Bosnie et Herzégovine, la Serbie, le Kosovo, le Nigéria, la Tunisie et le Sri Lanka.