Relations bilatérales Suisse–Andorre

Par leur histoire, leur développement économique et leur situation géographique respectifs, la Suisse et la Principauté d’Andorre entretiennent des relations traditionnellement bonnes et empreintes de cordialité.

Points clés des relations diplomatiques

Les échanges entre les deux pays, notamment sur les questions fiscales et financières, témoignent de ces bonnes relations. De plus, Andorre et la Suisse coopèrent étroitement dans des instances internationales, au sein des Nations Unies ou de l’Organisation internationale de la Francophonie. Andorre est ainsi présente à Genève avec une Mission permanente de la Principauté auprès des Nations Unies qui couvre également le travail effectué auprès des autres organisations internationales.

L’ambassadeur de Suisse à Madrid est en charge des affaires diplomatiques. Les affaires consulaires sont gérées depuis le consulat général de Barcelone. Depuis 2001, un consul honoraire représente également la Suisse en Andorre.

Accords bilatéraux

Coopération économique

Concernant les relations économiques entre les deux Etats, la chambre de commerce d’Andorre recense la Suisse comme l’un des principaux partenaires commerciaux du pays.

Les deux pays se caractérisent également par un secteur financier important qui fut l’objet de fortes pressions internationales au cours des dernières années. Dès lors, la Suisse et Andorre ont échangé leur expertise dans ce domaine. Afin de mettre en œuvre une clause d'assistance administrative qui soit conforme à la nouvelle norme internationale, les deux pays ont signé un accord sur l’échange de renseignements en matière fiscale (AERF) en mars 2014. L’accord est entré en vigueur le 27 juillet 2015.

Soutien commercial, Switzerland Global Enterprise

Les Suisses et les Suissesses en Andorre

Fin 2015, 87 ressortissants suisses vivaient en Andorre, tandis que 55 ressortissants andorrans vivaient en Suisse.

Historique des relations bilatérales

Les relations officielles entre les deux pays remontent aux années 1960 avec la conclusion de l’accord sur la libre circulation, le 30 novembre 1961. En 1979, la Suisse a nommé un correspondant à Andorre-la-Vieille qui a été chargé d’apporter son concours au consulat général, situé jusqu’alors à Marseille. 

Le 25 août 1993, suite à l’adoption de la nouvelle Constitution d’Andorre, le Conseil fédéral a reconnu la souveraineté et l’indépendance de l’Etat. C’est aussi à cette époque qu’Andorre, qui dépendait jusqu’alors du consulat général de Marseille, passe sous la responsabilité du consulat général de Barcelone. Ces modifications dans les relations consulaires ont été conclues suite à un échange de lettres envoyées les 1er novembre 1993 et 22 avril 1994. 

En 1995, le Conseil fédéral a décidé de nouer des relations diplomatiques avec Andorre. Le 16 novembre 1995, le premier ambassadeur suisse a été accrédité en Andorre avec résidence à Madrid. Dès lors, l’ambassadeur de Suisse à Madrid est en charge des affaires diplomatiques. Les affaires consulaires ont néanmoins continué d’être gérées depuis le consulat général de Barcelone. Depuis 2001, un consul honoraire représente également la Suisse en Andorre.