Relations bilatérales Suisse–Libye

Pour la Suisse, la Libye occupe une position de premier plan en matière de politique migratoire et de sécurité.  La Suisse contribue à la protection de la population et à la stabilisation du pays au moyen de projets d'aide humanitaire et de promotion de la paix.

Points clés des relations diplomatiques

En raison de la situation sécuritaire instable, l'Ambassade de Suisse en Libye a été temporairement fermée le 31 juillet 2014. L'engagement de la Suisse en Libye est coordonné depuis Tunis et Berne. Les prestations consulaires pour les personnes domiciliées en Libye sont assurées par l’Ambassade de Suisse à Tunis. La Suisse soutient le processus de paix ainsi que les résolutions et les sanctions adoptées par les Nations Unies.

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

En 2009, la Libye était encore le deuxième partenaire commercial de la Suisse en Afrique. À la suite de la crise diplomatique entre les deux pays et de l'embargo décrété par la Libye à son encontre, la Suisse a rompu les relations commerciales avec la Libye. Cette situation a perduré jusqu’en 2011. Après la levée des sanctions contre la Libye et une reprise de courte durée, les relations économiques entre les deux pays sont actuellement mises à mal par la crise politique en Libye. Le volume des échanges commerciaux avec la Libye atteignait 235 millions de francs en 2016.

Promotion économique, Switzerland Global Enterprise

Coopération au développement et aide humanitaire

Le programme interdépartemental suisse pour l’Afrique du Nord  comporte trois volets:

  • Processus démocratiques et droits de l'homme

  • Développement économique et emploi

  • Migration et protection

Dans le cadre de ce programme, les activités de la Suisse en Libye concernent l'aide humanitaire et la promotion de la paix. La Suisse fournit en outre une contribution visant à protéger les migrantes et migrants vulnérables, les personnes déplacées et les communes qui les accueillent.

Les fonds engagés pour la coopération internationale avec la Libye s'élevaient à près de 21 millions de francs entre 2011 et 2016.

Coopération au développement et aide humanitaire

Les Suissesses et les Suisses en Libye

En 2016, la communauté suisse en Libye comptait 45 personnes.

Historique des relations bilatérales

La Suisse a reconnu le jeune État libyen dès sa déclaration d’indépendance en 1951. On y compte alors une douzaine de Suisses, dont le nombre va augmenter avec l'installation des compagnies pétrolières (géologues, techniciens, experts de l'ONU). Des juristes suisses, comme Eduard Zellweger  (1901–1975), conseillent le gouvernement du jeune État. L’ambassade de Suisse en Tunisie a défendu les intérêts de la Suisse en Libye de 1962 à 1965. Cette même année, la Suisse a ouvert un consulat puis, en 1968, une ambassade dans la capitale libyenne.

Libye, Dictionnaire historique de la Suisse