Valables le:
Publiés le: 29.10.2019

La description de la situation a été actualisée. Les recommandations restent valables de manière inchangée.


Conseils aux voyageurs – Chili

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Derniers développements

Depuis le 18 octobre 2019, des manifestations, des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, des pillages, des grèves et des barrages routiers, parfois accompagnés de violence, ont régulièrement lieu dans l’ensemble du pays, en particulier à Santiago et dans d'autres villes. Le risque d'être soudainement exposé à de violents affrontements ne peut être exclu.

Les troubles ont provoqué plusieurs morts et blessés.

De nombreux cas d'incendie volontaire ont également été signalés. Dans le centre-ville de Santiago, des manifestants ont provoqué de graves dégâts matériels dans un hôtel. Il n’est pas exclu que des incidents de ce type se reproduisent.

Le 18 octobre 2019, le gouvernement a décrété l’état d’urgence pour les régions concernées, puis l’a levé le 28 octobre 2019. La situation politique et sociale reste tendue. Des difficultés d'approvisionnement ne sont pas à exclure.

Si des manifestations, des grèves ou des barrages routiers venaient à perturber le trafic, les voyageurs doivent se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement ou attendre le cas échéant que la situation se normalise. En cas de perturbations du trafic, il est très difficile à l’Ambassade de Suisse à Santiago – voire impossible selon les cas – d’aider les ressortissants suisses à quitter les régions concernées ou à poursuivre leur voyage.

Avant le départ et pendant votre voyage, informez-vous dans les médias, auprès de votre tour-opérateur ou un agent de voyage local pour savoir comment se présente la situation actuelle à votre lieu de destination et si le voyage planifié peut être réalisé. Tenez-vous à l'écart des manifestations de tout genre et conformez-vous aux directives des autorités locales (p.ex. couvre-feux). Informez-vous localement (auprès des médias, de votre hôtel, etc.) au sujet d’éventuels couvre-feux; ils sont généralement imposés et levés à court terme. Pour vous renseigner sur les liaisons aériennes, adressez-vous aux compagnies aériennes.

Observez également les informations et recommandations ci-après.

Situation générale

Le Chili est en principe un pays stable, néanmoins, suite à des tensions sociales et politiques, des manifestations, des grèves, des troubles et des barrages routiers pourraient avoir lieu.

Des manifestations, des grèves, des troubles et des barrages routiers peuvent causer des perturbations du trafic local et des retards. Le cas échéant, les voyageurs doivent se renseigner sur place sur des routes alternatives ou attendre que la situation se normalise. Prévoyez de ce fait suffisamment de temps pour vos déplacements. En cas de perturbations du trafic, il est très difficile à l’Ambassade de Suisse à Santiago – voire impossible selon les cas – d’aider les ressortissants suisses à quitter les régions concernées ou à poursuivre leur voyage.

Tenez-vous à l'écart de toutes manifestations, celles-ci pouvant dégénérer et donner lieu à des violences. Conformez-vous aux directives des autorités locales (p.ex. couvre-feux).

Dans le passé, des attentats ont sporadiquement été commis par des groupes locaux violents. Généralement, ces attentats étaient dirigés contre des banques, bâtiments gouvernementaux ou sièges des sociétés étrangères et ont causé des dommages matériels. Il est cependant arrivé que des personnes aient été blessées. Il n’est pas exclu que des attentats de ce type se reproduisent. Le risque d'attaques par des organisations terroristes internationales ne peut être exclu au Chile non plus. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Santiago et Valparaíso: des étudiants manifestent régulièrement dans le centre de Santiago et de Valparaíso. Tenez-vous à l'écart de toutes manifestations, celles-ci pouvant dégénérer et donner lieu à des violences.

Les régions frontalières avec le Pérou, la Bolivie et l'Argentine sont encore minées par endroits, même à proximité des sites touristiques et dans quelques sites naturels protégés. Les champs de mines sont en principe signalés. Il est toutefois recommandé d'emprunter exclusivement des routes très fréquentées, d'observer strictement les avertissements et de ne pas entreprendre de randonnée sans se faire accompagner d'un guide connaissant bien le terrain. En cas de doute, il est conseillé de se renseigner auprès de la police locale et/ou de la population.

Dans la région IX (Araucanía) des groupes d‘activistes de la population indigène perpètrent des actes de violence contre l’industrie du bois et les propriétaires fonciers. Ce conflit amène quelques fois des blocages de route et à quelques violences de la part d’éléments extrémistes entre autre sur des bus. Sans en être directement les cibles, les voyageurs peuvent néanmoins être involontairement des victimes de ces actes. Conservez une certaine prudence.

Criminalité

Les taux de criminalité peuvent fortement varier d'une ville ou d'un quartier à l'autre. On signale des vols à la tire et autres. Les auteurs de ces délits recourent de plus en plus souvent à la violence. Il est notamment recommandé de prendre les mesures de précaution suivantes:

  • Montrez-vous particulièrement prudent dans le centre de Santiago et de Valparaíso. Les vols et les attaques violentes sur des touristes sont fréquents à Valparaíso, notamment dans la basse ville et dans les rues touristiques qui longent les collines.
  • Renoncez à visiter les quartiers pauvres, en particulier la nuit.
  • Renseignez-vous sur la situation sur place et, en particulier, sur les quartiers à éviter, auprès de vos connaissances, de vos partenaires d'affaires ou du personnel de l'hôtel.
  • Evitez de changer de l'argent dans la rue.
  • Ne portez pas des bijoux ostensibles ou précieux.

Transports et infrastructures

L’état des principaux axes routiers peut être qualifié de bon. Toutefois, hors des grands axes, de nombreuses routes ne sont pas goudronnées ou sont en mauvais état.

Les excès de vitesse et les fréquentes infractions au code de la route augmentent considérablement les risques d'accident sur les routes du Chili. À la tombée de la nuit, le risque d’accidents est plus grand.

Les longues distances à parcourir sont un aspect à ne pas négliger lorsque vous planifiez vos déplacements. Prévoyez une provision suffisante d'eau, de nourriture et de carburant, notamment pour la traversée des régions désertiques.

Dans les régions reculées, les communications téléphoniques mobiles ainsi que l’accès à Internet ne sont pas toujours ni partout assurés.

Dispositions légales particulières

Toute offense envers de hautes autorités de l'Etat est considérée comme une violation de la loi sur la sécurité intérieure. Les infractions à la loi sur les stupéfiants entraînent des peines de détention pouvant aller jusqu'à 20 ans (les procédures pénales sont très longues).

Risques naturels

Le Chili est situé en zone d'activité sismique et compte environ 80 volcans actifs. Outre les dévastations causées sur la terre ferme, les tremblements de terre peuvent aussi provoquer des tsunamis.

Les conditions météorologiques extrêmes exigent une bonne préparation et un équipement adéquat lors d’activités en plein air. Dans le sud du Chili et dans les montagnes, les conditions météorologiques peuvent changer très rapidement.

En été, il existe un risque d’incendie à de nombreux endroits.
Les fortes pluies peuvent provoquer des glissements de terrain et endommager les infrastructures (y compris les pannes de courant) ainsi que transformer les ruisseaux asséchés dans le désert très rapidement en fleuves impétueux ou en coulée de boue. Le trafic touristique peut s’en trouver perturbé temporairement.

Lors de randonnées, ascensions en montagne et sur les volcans, faites-vous d'un guide qualifié et expert des lieux.
Lors de la visite des parc nationaux: Veuillez informer l’autorité du parc national CONAF (Corporación Nacional Florestal) de vos tours prévus, au moment où vous payez les taxes d’accès à l’entrée du parc.

Suivez les prévisions météorologiques ainsi que les mises en garde et les instructions des autorités locales, p. ex. zones interdites autour des volcans actifs et ordres d’évacuation.
Dirección Meteorológica de Chile
Oficina Nacional de Emergencia del Ministerio del Interior ONEMI

Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités. Si les communications avec l'étranger sont interrompues, mettez-vous en liaison avec l'Ambassade de Suisse à Santiago.

Soins médicaux

A l’extérieur de la capitale, les soins médicaux ne sont pas partout assurés en raison des grandes distances et de la faible densité de la population. Beaucoup d’hôpitaux exigent une garantie de paiement avant de traiter les patients. En principe, les premiers secours devraient toutefois être assurés sans aucune garantie financière.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N'oubliez toutefois pas que l'importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Dans l'Altiplano, les symptômes qu'engendre l'altitude devraient être pris au sérieux. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Adresses utiles

Numéro d'urgence de la police: 133
Numéro d’urgence du service d'ambulance: 131

Dispositions douanières chiliennes: Servicio Agrícola y Ganadero (SAG)

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Santiago

Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.