Valid on:
Published on: 26.07.2017

Conseils aux voyageurs – Turquie

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Le 16 avril 2017, un referendum constitutionnel a eu lieu en Turquie. Aussi après le scrutin, il faut s’attendre à des tensions politiques ainsi qu’à des manifestations des parties de la population dans tout le pays. Des manifestations et des débordements peuvent se produire. Compte tenu des analyses et des commentaires critiques exprimés à l’étranger, des protestations à l’égard des étrangers ne peuvent être exclues. Faites preuve de prudence et restez à l'écart des manifestations de tout genre.

Le soir du 15 juillet 2016 une tentative de coup d’état a eu lieu à Ankara et à Istanbul, faisant de nombreux morts et blessés. Des combats entre des unités de la police et de l’armée fidèles au gouvernement et des putschistes se sont produits. Le 20 juillet 2016, le président turc a décrété l’état d’urgence, qui légitime certaines restrictions auxquelles le gouvernement peut soumettre des droits fondamentaux tels que la liberté de réunion, la liberté de la presse, la liberté de circulation, ou le couvre-feu, par exemple. De plus, pendant l’état d’urgence, des arrestations sans mandat d’arrêt peuvent avoir lieu ainsi que des interdictions d’entrée ou de sortie du territoire.

Les tensions politiques internes et les conflits armés dans les pays voisins ont des répercussions sur les conditions de sécurité. Dans les grandes villes et les régions frontalières de la Syrie, des manifestations et des débordements peuvent se produire. Dans le Sud-Est du pays, les tensions sont particulièrement élevées et engendrent régulièrement des débordements et des affrontements armés.

Malgré le renforcement des mesures de sécurité, le risque d’attentats est réel dans tout le pays et à tout moment. Depuis l’été 2015, le nombre d’attaques se multiplie. Au Sud-Est et à l’Est du pays, mais également à Ankara et Istanbul, les attentats ont fait de nombreux morts et blessés, entre autres parmi les forces de l’ordre, des passagers de bus, des manifestants et des touristes. Par exemple:

  • Istanbul: Dans la nuit du Nouvel An 2016/2017, une attaque terroriste dans une boîte de nuit a fait plus d'une trentaine de victimes ainsi qu’une soixantaine de blessés. Le 10 décembre 2016, deux attentats contre des policiers à proximité d’un stade de foot ont fait de nombreux morts et blessés. Le 28 juin 2016 un attentat à l’aéroport Ataturk de Istanbul a fait plusieurs morts et blessés. Le 6 juin 2016, un attentat dirigé contre un bus transportant des policiers a fait plusieurs morts et de nombreux blessés dans un quartier touristique de la ville. Le 19 mars et le 12 janvier 2016, des attentats dans une rue commerçante, respectivement dans une partie touristique de la ville, ont fait plusieurs morts et blessés.
  • Ankara: le 13 mars et le 17 février 2016, des attentats au centre-ville ont fait de nombreux morts. Le 10 octobre 2015, une attaque lors d’une manifestation a fait une centaine de morts et plusieurs centaine de blessés.

Dans les foules, il faut être conscient des risques et faire preuve d’une vigilance et d’une attention accrues; comme par exemple dans les transports publics, les rues commerçantes, les centres commerciaux, les marchés ainsi qu’aux attractions touristiques etc. Prenez également en considération la rubrique
Terrorisme et enlèvements

Portez toujours votre passeport ou votre carte d'identité sur vous afin de pouvoir prouver votre identité lors des fréquents contrôles. Tenez-vous à l'écart des événements de masse et des manifestations de tout genre. Suivez les instructions des forces de sécurité locales (zones interdites, couvre-feux etc.) et restez en contact avec votre voyagiste.

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Frontière avec la Grèce: La frontière avec la Grèce est encore minée sur certains tronçons. En règle générale, les champs de mines sont signalés.

Sud-est et est

Situation générale: en été 2015, après deux ans et demi de cessez-le feu, le conflit entre le gouvernement et le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) s’est de nouveau embrasé. Les récents développements en Irak et en Syrie sont venus aggraver les tensions existantes. Des affrontements armés entre combattants du PKK et forces de sécurité se produisent régulièrement. En règle générale, les zones d’affrontement sont interdites d’accès par le gouvernement. Les nombreux attentats du PKK visent principalement les forces de l’ordre, mais elles touchent aussi des civils. Les forces de sécurité conduisent des opérations de grande envergure; opérations qui peuvent également présenter un risque pour les civils. Des heurts entre manifestants et forces de l’ordre peuvent également se solder par des morts et des blessés.
La présence de mines terrestres peut présenter des dangers dans certaines régions.

Régions frontalières avec la Syrie et l’Irak: les conflits armés qui sévissent en Syrie et en Irak ont des répercussions particulièrement fortes dans les régions turques avoisinantes, où des incidents graves en matière de sécurité sont régulièrement à déplorer. Des grenades et roquettes sont parfois tirées depuis les zones en guerre et des attentats contre des cibles civiles ont été perpétrés, comme par exemple à Gaziantep où un attentat perpétré le 20 août 2016 lors de la fête d’un mariage a fait plus de cinquante morts et environs cent blessés. En juillet 2015, un attentat a causé la mort de plus de trente personnes à Suruc (Province de Sanliurfa). Le risque d’enlèvement par des groupes terroristes venus de Syrie ne peut pas être exclu.

Il est déconseillé de se rendre dans les provinces suivantes pour des voyages touristiques ou autres voyages ne présentant pas un caractère urgent: Hatay, Kilis, Gaziantep, Sanliurfa, Diyarbakir, Bingöl, Mardin, Batman, Bitlis Siirt, Sirnak, Hakkari Van, Agri et Igdir. Si vous devez tout de même vous rendre dans ces provinces pour des motifs impérieux, informez-vous avant et pendant le voyage auprès des autorités locales sur la situation sécuritaire actuelle. Faites-vous accompagner d’une personne locale de confiance et conformez-vous aux instructions des autorités de sécurité (éviter les zones interdites, respecter les couvre-feux etc.). Tout voyage est déconseillé dans les zones frontières limitrophes de la Syrie et de l’Irak.

Dans les autres régions du sud-est et de l’est du pays, la plus grande prudence reste de mise, surtout dans les zones proches de la frontière iranienne. Voyagez uniquement de jour. Avant et pendant votre voyage, informez-vous auprès des autorités et des forces de sécurité locales sur la situation sur place et sur les zones de sécurité militaire. Suivez les consignes des autorités locales (par ex. couvre-feux) et restez en contact avec votre tour-opérateur. Les randonnées sont déconseillées dans ces régions.

Criminalité

Des attaques à main armée ou des agressions se produisent occasionnellement, en particulier dans la métropole touristique Istanbul. Les aéroports, les gares de chemin de fer et de métro, les passages piétonniers souterrains et les marchés ouverts, en particulier, sont des lieux de prédilection. L’homosexualité n’est pas tolérée de manière générale. Les personnes qui affichent en public leur homosexualité sont susceptibles d'être la cible d'agressions.

Il est recommandé d'observer notamment les mesures de précaution suivantes:

  • Lors de rassemblements de foule (p.ex. dans les marchés, les gares, etc.), faites preuve d'une prudence particulière.
  • Soyez particulièrement attentif à l'aspect sécuritaire lors du choix de votre hébergement et prenez en considération que trop d’économie peut affecter votre sécurité.
  • Cherchez une place de parc surveillée ou un camping surveillé si vous souhaitez passer la nuit dans votre véhicule.
  • Ne portez ni objets de valeur (montres, bijoux, etc.) ni grosses sommes d'argent sur vous. Laissez vos objets de valeur dans le coffre-fort de l'hôtel.
  • Méfiez-vous des groupes de mendiants (le plus souvent des femmes avec enfants). Ils se tiennent fréquemment à proximité des gares, carrefours et aux abords des hauts lieux touristiques.
  • Evitez de prendre un taxi avec des inconnus.
  • Ne changez de l'argent que dans les établissements financiers officiels (banques et bureaux de change). Lors de ces transactions, un passeport muni d'un visa doit être présenté. La Lire Turque étant la devise officielle, les biens et services doivent être payés dans cette monnaie même si parfois les prix sont affichés en d'autres monnaies étrangères.

Transports et infrastructures

Le trafic routier turc est intense et encombré, surtout dans les villes. Il convient donc d’adopter un style de conduite défensif. Abstenez-vous de circuler de nuit en dehors des villes.

Dispositions légales particulières

Les infractions à l’interdiction d’exporter des biens culturels de toute nature (antiquités, monnaies et objets anciens, fossiles, pierres sculptées, etc.), même de valeur modique, sont passibles de peines de détention pouvant aller jusqu’à dix ans.

Des déclarations ou des actes portant atteinte à l’unité de l‘Etat ou faisant injure ou dénigrant l’Etat, ses institutions, ses hauts représentants ou ses symboles sous quelque forme que ce soit sont interdits. Des injures et des dénigrements du Président de la République, du Gouvernement, du fondateur de la Turquie moderne Moustapha Kemal Atatürk, de la police, de l’armée, de l’hymne ou du drapeau sont passibles d'une amende ou d'une peine de détention. Des remarques critiques au gouvernement publiées sur internet ou les réseaux sociaux font également partie des infractions punissables ainsi qu’abîmer ou déchirer les billets de banque. Il est interdit de photographier des installations militaires et de prendre des clichés à l'intérieur des zones de sécurité militaires.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont passibles de lourdes peines de prison (jusqu'à 20 ans).

En cas de doute, un conducteur impliqué dans un accident de la route ayant fait des blessés ou des morts ne peut quitter le pays pendant l'enquête/l'instruction.

La police peut également, dans certaines circonstances, empêcher des personnes faisant l'objet d'une autre procédure pénale de quitter le pays jusqu'à ce que l'affaire soit réglée. Ce principe vaut notamment pour les procédures pénales engagées à la suite de la tentative de putsch de juillet 2016 ou en cas de soupçon de liens avec des organisations interdites. Les autorités turques considèrent les doubles nationaux turco-suisses comme des ressortissants exclusivement turcs et n'autorisent pas toujours l'octroi par la Suisse de la protection consulaire.

Particularités culturelles

La Turquie est un pays marqué par l'islam. En dehors des plages touristiques destinées à la baignade, il est indiqué d'adapter son comportement et sa tenue vestimentaire aux us et coutumes locaux. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite et les conventions à respecter. Songez également aux règles et prescriptions particulières à observer durant la période du Ramadan.

Risques naturels

Le pays se trouve en zone d'activité sismique. Si un tremblement de terre devait se produire durant leur séjour, il est recommandé aux voyageurs de suivre les instructions des autorités et de prendre contact avec leurs proches afin de les rassurer sur leur sort. En cas d'interruption des communications avec l'étranger, mettez-vous en liaison avec le Consulat général de Suisse à Istanbul.

Soins médicaux

En dehors des villes, les soins médicaux sont limités. En cas d'urgence, tous les hôpitaux sont tenus légalement de traiter les patients. Ils facturent néanmoins immédiatement leurs prestations. Les opérations de grande envergure et les hospitalisations doivent être payées à l'avance.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Adresses utiles

Numéro d’urgence de la police: 155

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Consulat général de Suisse à Istanbul
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs et décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.