Valables le:
Publiés le: 08.05.2019

La description de la situation a été actualisée. Les recommandations restent valables de manière inchangée.


Conseils aux voyageurs – le Territoire palestinien occupé (comprend la Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, et la bande de Gaza)

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Il est déconseillé de se rendre dans la bande de Gaza.
La plus grande prudence est de mise en Cisjordanie et à Jérusalem Est (notamment la vieille ville, Silwan, Wadiz al-Joz, Al Tour/Mont des Oliviers).

Il est très difficile pour la Suisse, voire impossible, de porter assistance à ses ressortissants en cas d’urgence ou de les aider à quitter la région. Ceci en particulier pour la Bande de Gaza.

La situation est très tendue sur tout le Territoire Palestinien Occupé. Des phases d’apaisement apparent peuvent être interrompues à tout moment par des troubles ou des actes de violence.

Les manifestations avec débordements violents et des confrontations avec les forces de l’ordre sont fréquentes, avec leur corollaire de morts et des blessés. Ainsi, en décembre 2017, des débordements et des affrontements violents ont eu lieu entre manifestants palestiniens et forces de sécurité suite à la déclaration du président américain que les États-Unis d’Amérique reconnaissaient Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël. Plusieurs personnes ont été tuées ou blessées. Le 14 mai 2018, jour de l’inauguration de l’Ambassade des États-Unis à Jérusalem, elles se sont intensifiées à la frontière entre la bande de Gaza et Israël et ont donné lieu à des affrontements particulièrement violents entre les manifestants et l’armée israélienne, qui ont fait de nombreux morts et blessés. En Cisjordanie également, des mouvements de protestation se sont soldés par des heurts entre manifestants et forces de l’ordre.

Il existe un danger d'actes de violence, tels que des attentats ou des attaques individuelles menées à l’aide de véhicules ou d’armes. À plusieurs reprises, des personnes ont été tuées ou blessées par les coups de couteau d’un assaillant solitaire motivé par des causes politiques ou religieuses. Le 14 juillet 2017, deux policiers israéliens ont été tués au Mont du Temple. Également à Jérusalem-Est, plusieurs soldats israéliens ont été tués ou blessés début janvier 2017, lors d’une attaque au camion-bélier. Prenez également en considération la rubrique
Terrorisme et enlèvements

Lors d'événements particuliers ou de fêtes religieuses, l'armée israélienne peut décider, sans préavis et pour une durée indéterminée, de boucler temporairement certains territoires palestiniens et fermer certains points de passage. Il arrive parfois que les forces de sécurité israéliennes procèdent au niveau local à des actions militaires ciblées.

Des affrontements armés peuvent éclater aux checkpoints contrôlés par Israël. Le checkpoint Qalandia situé entre Jérusalem et Ramallah en est particulièrement touché.

La situation complexe dans la région doit faire l'objet d'une attention constante. Certains événements et des conflits dans les pays voisins peuvent avoir des répercussions sur la situation sécuritaire dans le Territoire Palestinien Occupé. Ainsi, les développements politiques en Egypte ont une influence directe sur la bande de Gaza; en effet, il arrive que les autorités égyptiennes ferment la frontière sans préavis et pour une durée indéterminée.

La liberté de mouvement du personnel de l’Ambassade peut être temporairement restreinte dans la bande de Gaza et parfois aussi en Cisjordanie. Par conséquent, il est très difficile pour la Suisse, voire impossible, de porter assistance à ses ressortissants en cas d’urgence ou de les aider à quitter la région. Ceci en particulier pour la Bande de Gaza.

Risques régionaux spécifiques

Jérusalem Est:
À Jérusalem Est, une prudence accrue est de mise (notamment la vieille ville, Silwan, Wadiz al-Joz, Al Tour / Mont des Oliviers).
Des manifestations donnant lieu à des débordements violents et à des confrontations avec les forces de sécurité se produisent régulièrement. Le risque d’actes de violence est réel. Lors de fêtes juives ou musulmanes, renoncez à visiter les sites religieux, p.ex. le Mont du Temple / Haram esh-Sahrif et ses alentours. Faites preuve de vigilance quand vous empruntez le Jerusalem Light Rail et renoncez aux trajets Shu’fat – French Hill et Kiryat Moshe – Mount Herzl. Ces tronçons passent par des zones de grandes tensions où des débordements violents ainsi que des attaques contre des trains ont eu lieu à plusieurs reprises.

Cisjordanie:
Même pendant des phases d’apaisement apparent, les fortes tensions, tout comme les opérations militaires des forces de sécurité israéliennes en Cisjordanie, peuvent provoquer sans préavis des incidents relatifs à la sécurité: manifestations accompagnées de violences, actes de violence entre la population israélienne et palestinienne ou violents affrontements entre la population et les forces de l’ordre. Ce genre d’incidents a fait plusieurs morts et blessés. Des passagers de voitures privées se sont faits agressés de manière répétée. Une détérioration de la situation est possible à tout moment. Le risque d'être soudainement exposé à de violents affrontements ne peut être exclu. Les barrages et checkpoints auxquels les voyageurs doivent présenter leurs papiers d'identité sont nombreux. Observez notamment les précautions suivantes:

  • Faites-vous accompagner d'une personne connaissant les lieux et vérifiez au préalable avec elle les conditions de sécurité.
  • Respectez les consignes des autorités locales.
  • La plus grande prudence est de mise, en particulier à proximité des postes de contrôle, des colonies israéliennes, des camps de réfugiés palestiniens et sur la route 60.
  • Evitez de circuler en voiture la nuit tombée.
  • Lors de fêtes juives ou musulmanes, renoncez à visiter les sites religieux.
  • Tenez-vous à l'écart des manifestations et rassemblements de foule de tout genre.

Bande de Gaza:
En raison du risque accru sur le plan de la sécurité, il est déconseillé de se rendre dans la bande de Gaza tant par voie terrestre que maritime.

La situation est extrêmement tendue. Depuis fin mars 2018, des manifestations de masse ont eu lieu le long de la frontière avec Israël. Les affrontements violents entre les manifestants et l'armée israélienne ont fait de nombreux morts et blessés. Il faut s’attendre à d'autres incidents de ce genre.

Durant l’été 2014, une escalade du conflit à l’intérieur et autour de la Bande de Gaza a fait plus de 2000 morts et de nombreux blessés. Le 26 août 2014 un cessez-le-feu de durée illimitée est entré en vigueur. Malgré l’accord de cessez-le-feu, les tensions s’intensifient périodiquement et conduisent régulièrement à des tirs de roquettes visant les territoires israéliens, ainsi qu’à des actions militaires de l'armée israélienne dans la bande de Gaza, comme par exemple en début mai 2019.

Le risque d'enlèvement ne peut être exclu. Les infrastructures sont gravement endommagées. Les soins médicaux ne sont pas assurés.

Il arrive que les points de passage entre Israël et la bande de Gaza soient temporairement fermés, sans préavis et pour une durée indéterminée. Ainsi, les développements politiques en Egypte ont une influence directe sur la bande de Gaza; en effet, il arrive que les autorités égyptiennes ferment la frontière sans préavis et pour une durée indéterminée.

L'accès maritime est systématiquement bouclé par les autorités israéliennes. Une tentative de percer le bouclage en mai 2010 s'est soldée par la mort de plusieurs personnes et des dizaines de blessés. Toute personne prenant part à des actions menées au mépris du bouclage s'expose à des risques importants.

Criminalité

Le nombre d'actes de petite délinquance est relativement peu élevé en Cisjordanie et à Jérusalem Est. La formation et l'organisation des forces de sécurité palestiniennes sont en net progrès depuis 2007 et la collaboration avec les homologues israéliens est bien rodée. Il convient toutefois d'observer les règles de sécurité usuelles contre la petite délinquance.

Transports et infrastructures

Le transport des voyageurs en Cisjordanie est assuré par de petits bus publics et des taxis. L'état des routes sur les grands axes y est globalement bon. Le risque d'accidents de la circulation est cependant élevé car la conduite est souvent agressive. Évitez de circuler en voiture une fois la nuit tombée.

Dispositions légales particulières

Les actes à caractère homosexuel sont interdits, de même que la consommation d'alcool dans les lieux publics, à l'exception des hôtels et restaurants titulaires d'une licence. Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu'elle soit, sont passibles de lourdes peines de prison. La peine de mort peut être appliquée pour certains délits, par ex.: trafic de stupéfiants, meurtre et collaboration avec Israël.

Les conditions de détention ne sont pas comparables aux standards suisses.

Particularités culturelles

Le Territoire Palestinien Occupé est marqué par l’Islam. Jérusalem Est abrite des lieux de culte chrétiens, islamiques et juifs. Adaptez votre comportement et votre tenue vestimentaire aux sensibilités religieuses. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite et les conventions à respecter. Songez également aux règles et prescriptions particulières à observer durant la période du Ramadan.

Risques naturels

Lors de fortes pluies, les petits ruisseaux asséchés (oueds) peuvent se transformer très rapidement en fleuves impétueux.

Des tremblements de terre peuvent se produire.

Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités locales. En cas d’interruption des communications avec l’étranger, vous pouvez vous mettre en liaison avec le Bureau de représentation suisse à Ramallah.

Soins médicaux

En Cisjordanie, les soins médicaux de base sont assurés. En général, les hôpitaux exigent un paiement d’avance avant de traiter les patients. En cas de maladie ou de blessure grave, il faut se faire soigner en Israël ou en Europe. Il arrive que le bouclage temporaire de certaines zones ou le blocage de routes entrave la circulation des ambulances.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

Entrée (en général): Pour entrer dans le Territoire palestinien occupé, il faut passer par Israël / des postes de contrôle frontaliers israéliens. Il est possible qu’à l'aéroport international de Tel Aviv ou aux postes frontières, les autorités d'immigration israéliennes refusent l'entrée en Israël pour les personnes désirant se rendre en Cisjordanie ou dans la bande de Gaza.
Renseignez-vous auprès de l’Ambassade d’Israël à Berne sur les prescriptions d’entrée exactes.
Ambassade d'Israël
Conseils aux voyageurs pour Israël

Entrée en Cisjordanie: Pour entrer en Cisjordanie, il faut franchir des postes de contrôle israéliens. Souvent, le passage se fait obligatoirement à pied et donne lieu à des vérifications d’identité et des fouilles. Il existe également de tels points de contrôle sur les routes de Cisjordanie.

Entrée dans la bande de Gaza: La "Coordination & Liaison Administration in the Gaza Strip" du Foreign Relations Office à Erez exige pour l'entrée dans la bande de Gaza qu'une demande d'entrée soit déposée au moins cinq jours à l'avance.

Portez toujours votre passeport sur vous afin de pouvoir prouver votre identité lors des fréquents contrôles de personnes.

Adresses utiles

Numéro d’urgence de la police: 100
Numéro d’urgence des services sanitaires: 101
Israel Defence Forces: 1207 (informations sur la situation sécuritaire actuelle)

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse à Tel Aviv
Bureau de représentation suisse à Ramallah
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.